Ôªø Sornettes - Bètisier de l'économie

Sornettes

Vous êtes ici : Accueil du site > Bètisiers > Bètisier de l’économie
Publié : 15 février 2008
Version imprimable de cet article Version imprimable
Format PDF Enregistrer au format PDF

Bètisier de l’économie

« Un économiste est celui qui est toujours capable d’expliquer le lendemain pourquoi la veille il disait le contraire de ce qui s’est produit aujourd’hui. » Jacques ATTALI, économiste, écrivain et haut fonctionnaire français (né en 1943).

« La Bourse je m’en fous, j’ai choisi la vie. » Guy BEDOS, humoriste, artiste de music-hall, acteur et scénariste français (né en 1934).

« Celui qui croit que la croissance peut être infinie dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste. » Kenneth Ewart BOULDING, économiste, philosophe américain d’origine anglaise (1910 - 1993).

« Comparées aux prévisionnistes boursiers, les diseuses de bonne aventure ont fière allure. » Warren BUFFET, homme d’affaires et investisseur américain (né en 1930).

« Le salaire n’est que l’esclavage prolongé. » François René de CHATEAUBRIAND, écrivain romantique et homme politique français (1768 - 1848).

« Quand les gros sont maigres il y a longtemps que les maigres sont morts. » LAO-TSEU, philosophe chinois (VIème siècle avant J-C).

« Un banquier c’est quelqu’un qui vous prête un parapluie quand il fait beau, et vous le reprend quand il pleut. » George Bernard SHAW, essayiste, scénariste, critique et auteur de théâtre irlandais (1856 - 1950).

« Épousez votre femme de ménage et vous ferez baisser le PIB. » Alfred Sauvy, démographe et économiste français (1898 - 1990).

« La prison est l’allocation chômage américaine. » Robert SOLOW, économiste américain, prix Nobel 1987 (né en 1924).

« Le cours du caoutchouc est élastique. » Jacques TATI, réalisateur et acteur français (1907 - 1982).

« Octobre est un mois particulièrement dangereux pour spéculer en bourse. Mais il y en a d’autres : juillet, janvier, septembre, avril, novembre, mai, mars, juin, décembre, août et février. » Mark TWAIN, écrivain, essayiste et humoriste américain (1835-1910).

« Quand il s’agit d’argent, tout le monde est de la même religion. » VOLTAIRE, écrivain français (1694 - 1778).

« Si il y avait un impôt sur la connerie, l’Etat s’auto-financerait lui même. » Jean YANNE, acteur, auteur, réalisateur, compositeur français (1933 - 2003).

G. Mathieu - Alternatives Économiques mai 2008

INDEX DES AUTEURS :

Nicolas BAVEREZ

Essayiste, économiste et historien français (né en 1961)

Les États-Unis sont « le régulateur du capitalisme » et « le réassureur ultime de l’économie mondiale ». (Dans La France qui tombe, Éditions Perrin, 2003)

« Le libéralisme constitue le meilleur antidote à l’emballement des pulsions collectives et le meilleur guide pour reconstruire le capitalisme du XXIe siècle. (…) Le libéralisme n’est donc pas la cause mais la solution à la crise du capitalisme mondialisé. » (Le Monde, 15/10/08)

« Nous ne sommes pas en 1929. » La crise touche « le secteur financier, non les groupes industriels ». Il n’y aura donc pas de « krach planétaire ». (Le Monde, 9/1/2009)

Éric BESSON

Ministre français de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire (né en 1958)

« En système capitaliste, quelle rémunération est digne ou pas, morale ou pas ? Je ne peux pas répondre. » (Mensuel So Foot, janvier 2009)

Daniel COHEN

Économiste français (né en 1953), professeur d’économie à l’École normale supérieure, à Paris I

« Nous allons en effet vivre une année horrible, jusqu’à mi 2009 la croissance sera nulle ou quasi nulle […] La bonne nouvelle c’est que cela ne durera pas plus longtemps. » (13 septembre 2008)

Élie COHEN

Économiste français (né en 1950), directeur de recherche au CNRS

 “La spéculation est un phénomène naturel.” […] “C’est une crise particulière, c’est une crise financière.” (12 août 2011 sur France Inter)

Communiqué

du Syndicat des eaux de Saint-Germain-de-Lusignan (Charente-Maritime, 25/1/08)

« Les particuliers ayant fait des efforts pour éviter les gaspillages, la consommation d’eau a diminué, ce qui a pour effet une baisse de revenu du syndicat et des rejets de boue stagnante, car moins évacués, qui provoquent un surcoût pour le traitement. Aussi le syndicat a-t-il décidé une augmentation du prix de l’eau et des abonnements. »
Pour payer moins il faut gaspiller plus ! (Le Canard enchaîné, 13/02/08)

Gérard DEBREU

Économiste américain d’origine française, « prix Nobel » d’économie en 1983 (1921 - 2004)

« La supériorité du libéralisme est scientifiquement démontrée. »

Jean-Louis GOMBEAUD

Journaliste français

« Fallait-il vraiment demander aux Français de donner leur point de vue sur l’économie de marché ? […] A quand un référendum sur le bien-fondé de la gravitation universelle. » (à propos du référendum de mai 2005, Le Figaro, 04/04/2005)

Sabine HEROLD

Militante libérale française, présidente d’Alternative libérale (née en 1981)

« La crise est la preuve que le marché se régule. » (Entretien de l’auteur par Éric Dupin, cité dans Le Monde diplomatique, février 2009, n° 659, p. 4)

INSTITUT MONTAIGNE

Think-tank (réservoir d’idées) français, créé en 2000 par Claude Bébéar, président d’honneur du groupe AXA.

« La complexité [du système bancaire] fait sa force et l’aide à résister aux crises. » (2006)

Jean-Noël KAPFERER

Consultant, expert français des marques, professeur à HEC, titulaire de la « chaire Pernod-Ricard (sic) sur les marques de prestige » (né en ?)

« Le luxe est plus conforme à l’idéal du développement durable que les produits de grande consommation. Certes, le luxe c’est l’inutile, mais c’est un inutile comme l’art, qui élève l’homme car il est rare. » (Salon 1.618 consacré au « luxe durable », au Palais de Tokyo, à Paris, le 6 mai 2010.)

Christine LAGARDE

Née Christine Lallouette, avocat, femme d’affaires, femme politique française (née en 1956)

« Je pense qu’on a le gros de la crise derrière nous. » (octobre 2008)

« Protéger les faibles contre les forts, c’est l’essence du libéralisme. » (Au 20 heures de France 2, 25 mai 2011)

Anne LAUVERGEON

Dirigeante d’entreprise française, présidente du directoire d’Areva (née en 1959)

En réaction à la catastrophe de Fukushima au Japon (mars 2011), elle a expliqué qu’avec l’EPR, on avait enfin un réacteur vraiment sûr. Autant dire que les 58 réacteurs du parc français actuel ne le sont pas tout à fait…

Dessin de Cabu (Le Canard enchaîné, 7/11/2007)

Patrick LE LAY

Ancien pdg de TF1 (né en 1942)

« Il y a beaucoup de façons de parler de la télévision. Mais dans une perspective ’business’, soyons réalistes : à la base, le métier de TF1, c’est d’aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit. Or pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible. Rien n’est plus difficile que d’obtenir cette disponibilité. » (dans Les Dirigeants face aux changements, Les Editions du Huitième Jour, Paris mai 2004.)

« On ne vit plus qu’avec les chiffres de l’audimat. […]. Passer une émission culturelle sur une chaîne commerciale à 20 h 30, c’est un crime économique ! C’est quand même à l’État d’apporter la culture, pas aux industriels. » (Libération, 9 septembre 1987)

Bjørn LOMBORG

Statisticien danois, auteur du livre L’environnementaliste sceptique (1998) (né en 1965)

« Le Bangladesh sera à la fin du siècle plus riche que les Pays-Bas d’aujourd’hui : il sera à même de faire face à l’élévation du niveau des mers. » (Le Monde, 14 sept 2010)
« Pour l’élévation du niveau de l’analyse on repassera. » (Alternatives Economiques, oct 2010, n°295, p. 21)

Alain MADELIN

Homme politique français

« Laissez les libéraux en dehors de cette crise, ce n’est pas un échec des théories libérales ni même des mécanismes libéraux. » (Le Figaro, 21/10/08)

Philippe MANIÈRE

Journaliste français (né en 1961)

« L’inégalité des revenus, dans une certaine mesure, est un facteur de l’enrichissement des plus pauvres et du progrès social. » (Le Point, 07/01/1955)

Olivier MAZEROLLE

Journaliste français (né en 1942)

« Les Français ne sont pas sportifs parce que nous avons l’habitude de l’Etat-providence ». (France 2, 26/02/1994)

Alain Jacques Richard MINC

Dirigeant d’entreprise, conseiller politique et économique français (né en 1949)

« Je ne sais pas si les marchés pensent juste, mais je sais qu’on ne peut pas penser contre les marchés. Je suis comme un paysan qui n’aime pas la grêle mais qui vit avec […]. Il faut le savoir, et à partir de là, agir comme s’il s’agissait d’un phénomène météorologique. » (Le Débat, mai 1995)

« La mondialisation est à l’économie ce que l’air est à l’individu, ou la pomme à la gravitation universelle. » (Journal du Dimanche, 19/10/1997)

« En économie, il n’y a pas de pensée unique, il y a simplement une réalité unique. » (L’évènement du jeudi, 17/09/98)

« La main invisible existe. Nous l’avons tous rencontrée. Le marché surréagit, s’énerve, s’émeut, mais globalement ne se trompe guère. Ni sur les devises, ni sur les actions des sociétés, ni sur le crédit des états. » (Dans son livre « www.capitalisme.fr » paru en septembre 2000, alors qu’explosait la bulle Internet dans toute les bourses mondiales.)

« La crise est grotesquement psychologique. » (Parlons net, émission de France-info.com, le 11 octobre 2008)

François-Henri PINAULT

Homme d’affaires français, fils de François Pinault (groupe Pinault-Printemps-Redoute) (né en 1962)

« L’assouplissement du droit du travail (…) devrait s’accompagner d’une réduction des charges patronales. » (La Tribune, n° spécial patrons, 19 novembre 2007)

Richard Allen POSNER

Professeur, juge, représentant américain du mouvement de l’« analyse économique du droit » (né en 1939)

« Les financiers portent une responsabilité initiale dans la dépression, mais on ne peut pas plus les en blâmer qu’on ne blâmerait un lion d’avoir mangé un zèbre. Le capitalisme est darwinien. » (Le Monde Economie, 10/6/09)

Henri PROGLIO

Dirigeant d’entreprises français. Président-directeur général d’EDF (né en 1949)

Au sujet de la catastrophe de Fukushima au Japon (mars 2011), il a justifié le prolongement de la vie des centrales nucléaires les plus anciennes en expliquant qu’on ne reconstruit pas les immeubles parisiens tous les vingt ans…

Édouard de ROTHSCHILD

Homme d’affaires français (né en 1957)

« Je crois que c’est un peu une vue utopique de vouloir différencier rédaction et actionnaire. » (Actionnaire à 39% du journal Libération.) (France 2, 30/09/2005)

Frères de ROTHSCHILD

Hommes d’affaires (XIXe siècle)

« La grande masse du peuple, intellectuellement incapable de comprendre les formidables avantages que tire le capital du système, portera son fardeau sans plainte et peut-être sans s’imaginer que le système est contraire à ses intérêts. » (Lettre des frères Rothschild, adressée le 25 juin 1863 à Mrs Ikelheimer, Wall Street.)

Pascal SALIN

Philosophe et économiste français (né en 1939)

« La gravité de la situation actuelle en France, c’est que nous sommes dans un système très pervers où des millions de réglementations existent. Si on pouvait les mettre bout à bout, on s’apercevrait que nous vivons dans un monde presque totalitaire. » (Le Monde Economie, 10/6/09)

Le salaire minimum serait « un des obstacles importants à l’emploi, un créateur de chômage. Moi je préfèrerais qu’on supprime carrément le SMIC, je suis persuadé que le niveau de chômage baisserait beaucoup. Le salarié serait dans une situation de pouvoir négocier un salaire beaucoup plus élevé. » (Interview à RMC en juin 2011)

Guillaume SARKOZY

Guillaume Georges Didier Sarkozy de Nagy-Bocsa dit Guillaume SARKOZY, chef d’entreprise français (né en 1951)

« Je suis fier d’être un patron industriel qui délocalise. Assez de faux-semblant : la perte d’emploi, la déstabilisation industrielle, c’est normal, c’est l’évolution. » (L’Expansion, 28/11/02)

Nicolas SARKOZY

Nicolas, Paul, Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa dit Nicolas SARKOZY, homme politique français, Président de la République française depuis le 16 mai 2007 (né en 1955)

Voir Le bètisier de Monsieur le Président de la République Nicolas Sarkozy

Baron Ernest-Antoine SEILLIÈRE de Laborde

Entrepreneur français, héritier des entreprises Wendel, président du MEDEF(1997-2005), (né en 1937)

« Les libéraux, malheureusement caricaturés à l’extrême, ont toujours été demandeurs de régulations. » (Les Échos, 17/10/08)
« Après quelques mois de tentation réglementaire, le calme revient, et c’est tant mieux. L’autorégulation fonctionne, pas besoin de beaucoup de textes, » (…) s’ « il y a des excès, ils s’autocorrigeront dans le cadre de chaque entreprise. » (Les Échos, 3/6/09)

Philippe SIMONNOT

Économiste français (né en 1941)

« Moi ce qui compte pour moi, c’est la liberté […] je veux pouvoir acheter mes chemises à Hong-Kong, mes chaussures en Inde. C’est ça qui compte pour moi. » (France Culture, 26/07/2006)

Guy SORMAN

Écrivain et homme politique libéral français (né en 1944)

« L’économie n’est plus une opinion, c’est une science » (…) « Le temps des grandes crises semble passé parce que les progrès de la science économique permettent de mieux les comprendre et de mieux les gérer. » (Dans le livre L’économie ne ment pas, février 2008)

Dominique STRAUSS-KAHN

Surnommé « DSK », économiste, homme politique français, directeur général du Fonds monétaire international de 2007 à 2011 (né en 1949)

« Les pires nouvelles sont derrière nous. » (mai 2008)

Jean Marc SYLVESTRE

Journaliste français (né en 1946)

« Vous ne pouvez pas dire que la TVA sur l’essence défavorise les plus pauvres. Quand vous roulez avec une BMW pendant 10 000 km, vous payez plus de TVA que si vous roulez en Twingo. » (sur LCI)

« Le libéralisme n’est pas une construction intellectuelle comme le marxisme : le monde a été créé ainsi. […] C’est le meilleur système. La guerre économique fait moins de victimes que les guerres militaires ou religieuses. Le libéralisme est inscrit dans la nature humaine, parfois violente et injuste. » (entretien à VSD, 20/01/2005)

« Il y a des pauvres en France parce qu’ils n’ont pas de travail. Il y a aussi beaucoup de pauvreté parce que le travail n’est pas assez payé. Le travail est racketté, entre guillemets, par l’Etat, les organismes sociaux, donc il n’y a pas d’intérêt à travailler plus. Cette logique du non-travail, cette culture du non-travail est invraisemblable. » (cité par le Zapping de Canal plus du 25 janvier 2007)

Bernard TAPIE

Homme d’affaires, animateur, auteur, chanteur, acteur, homme politique français (né en 1943)

«  Moi, j’assume, je suis un vrai capitaliste, je vis comme un capitaliste. Moi, j’ai droit au profit, je me le donne ce droit, ça veut dire que j’ai le droit d’avoir ce jet, je l’ai gagné.  » (Le 26  septembre 1984, à Rouen, invité d’un déjeuner organisé par le centre des jeunes dirigeants d’entreprise)

David THESMAR

Économiste français (né en 1972), élu « Meilleur jeune économiste » en 2007

« Grâce à des instruments innovants comme la tritisation et les dérivés de crédits, chaque risque de défaut, au lieu d’être porté par une seule banque, est ventilé par un grand nombre d’acteurs. » (Les Échos, 28/7/2007)

« La sophistication, la concurrence et l’innovation sur les marchés financiers permettent une meilleure « digestion » du risque, qui est savamment découpé et littéralement vendu en tranches. » (avec Augustin Landier dans leur livre : Le grand méchant marché, sous-titre : Décryptage d’un fantasme français, 2007)

Jean-Claude TRICHET

Ingénieur civil, diplômé en économie, président de la Banque centrale européenne de 2003 à 2011 (né en 1942)

« Non, nous n’envisageons pas cette éventualité, donc pas de récession. » (mars 2007)

« Au niveau mondial, nous avons la confirmation que la croissance continue à un rythme plutôt robuste, même s’il y a un léger ralentissement. » (janvier 2008)

Thomas WATSON

Thomas John Watson, président de International Business Machines (IBM) (1874 - 1956)

« Il n’y aura jamais assez de travail pour occuper plus de cinq ordinateurs sur la planète. » (1943)

Voir Les gourous de la Bourse, La religion du marché , Les revenus fous des PDG, Bètisier de la politique et Bètisier du paranormal et de l’irrationnel .

Voir aussi Éconoclaste