Sornettes http://sornettes.free.fr/ Sornettes SPIP http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss fr Sornettes beterenard@free.fr Wed, 18 Oct 2017 11:24:18 +0200 0000 :: href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/siteon0.jpg" Sornettes http://sornettes.free.fr Sornettes Femmes : deux siècles de bagarres http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article312 <p class="spip"><span class='spip_document_579 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:118px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/TempsDesFemmes.jpg' width="118" height="184" alt="Alternatives Economiques, hors-série poche n°51 - 9,50€ " title="Alternatives Economiques, hors-série poche n°51 - 9,50€ " /></span></p> <h3 class="spip"><a name='1'></a>Le XlX<sup>e</sup> siècle apparaît comme une période clé pour l'émancipation des femmes. Dans quelle mesure est-ce le cas ?</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Michelle Perrot :</strong> Pour les femmes, c'est un siècle entre contraintes et libertés. Le processus démocratique en marche depuis 1789 les concerne tout en les excluant : les femmes ont acquis des droits lors de la Révolution, comme l'héritage ou le divorce [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb1" name="nh1" id="nh1" class="spip_note" title='[1] Il sera de nouveau supprimé en 1816, pendant la Restauration.' >1</a>], mais pas celui de voter. De même, le système éducatif se développe beaucoup au cours du XIX<sup>e</sup> siècle, mais à un degré moindre pour les femmes. Celles-ci en restent en partie exclues jusqu'à la III<sup>e</sup> République, qui égalise l'accès à l'enseignement primaire (lois Ferry, 1881) et, plus tardivement, à l'enseignement secondaire. Ainsi, c'est seulement à partir de 1924 que les filles passent le même baccalauréat que les garçons. […] De même, le code civil, promulgué en 1804 par Napoléon, est extrêmement inégalitaire et patriarcal. Par exemple, le salaire des femmes, lorsqu'elles travaillaient, devait en principe être versé aux maris. On comprend pourquoi George Sand, grande figure féministe du XIXe, parlait de « <i class="spip">l'infâme code civil</i> » !</p> <p class="spip">La conception de la différence des sexes qui structurait la société était inégalitaire, et justifiait la domination masculine par des arguments utilitaristes (les femmes devaient rester à la maison pour garder les enfants), mais aussi par des préjugés, confortés aux XVIII<sup>e</sup> et XIX<sup>e</sup> siècles par les sciences biologiques et médicales en plein essor, qui « naturalisaient » à tort la différence des sexes en l'enracinant dans le corps. Les femmes étaient faibles, « <i class="spip">éternelles malades</i> » (Michelet) ; elles avaient un cerveau moins développé qui limitait leurs aptitudes créatrices ; elles étaient sujettes à l'hystérie &hellip;</p> <p class="spip">Ce sont les contradictions entre avancées démocratiques et mise à l'écart des femmes qui sont à l'origine du féminisme. Le terme lui-même est d'ailleurs apparu dans les années 1830, avec au départ un sens péjoratif ; il s'est généralisé à la fin du XIX<sup>e</sup> siècle. Les revendications sont d'abord le fait d'individualités, telles George Sand, Eugénie Niboyet, André Léo, Julie-Victoire Daubié - la première bachelière de France, en 1861 -, puis d'associations et de ligues de plus en plus nombreuses. […]</p> <h3 class="spip"><a name='2'></a>Ces revendications vont commencer à porter leurs fruits dès le début du XX<sup>e</sup> siècle &hellip;</h3> <p class="spip">[…] En France, une loi de 1907 autorise enfin les femmes mariées à toucher directement leur salaire. […] à l'instar du mouvement des suffragettes anglaises, des femmes comme Hubertine Auclert, Madeleine Pelletier et, entre les deux guerres, Louise Weiss réclament le droit de vote. Six projets de lois pour le vote des femmes ont été déposés entre les deux guerres, qui à chaque fois ont été rejetés par le Sénat.</p> <p class="spip">Puis, à partir de 1914, les hommes sont au front et les femmes les remplacent à la charrue, au bureau, dans les usines, à l'école, etc. La guerre ouvre une brèche, mais lorsqu'elle s'achève, on ne leur reconnaît pas la place qu'elles avaient acquise. Ce retour de bâton indigne les femmes, et les deux décennies 1920-1930 sont des années d'émancipation, y compris dans les apparences : les femmes se font couper les cheveux, portent des jupes courtes, voire le pantalon, etc. A partir de 1924, le baccalauréat ouvre aux filles l'accès à l'université. En 1939, elles constituaient déjà un tiers des effectifs universitaires.</p> <h3 class="spip"><a name='3'></a>La Seconde Guerre mondiale marque-t-elle également un tournant ?</h3> <p class="spip">La participation des femmes à la Résistance joue un rôle dans le mouvement d'émancipation. Mais l'acquisition des droits est essentiellement l'aboutissement de revendications qu'elles ont portées auparavant dans le cadre d'associations, de congrès, de journaux et de manifestations de rue. « <i class="spip">Il faut en finir avec ces tumultes</i> », disait de Gaulle. La France, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, est très en retard par rapport aux autres pays européens et aux Etats-Unis : par exemple, les Finlandaises ont obtenu le droit de vote en 1906, les Britanniques et les Allemandes en 1918, les Américaines en 1920. Dans l'Hexagone, c'est en 1944 que l'Assemblée d'Alger décide d'accorder le droit de vote aux femmes, mesure portée par les gaullistes et les communistes. […] En France, les femmes votent donc pour la première fois en 1945.</p> <p class="spip">Les années 1970 sont celles des revendications du droit à disposer librement de son corps &hellip; […] Elles sont largement portées par le Mouvement de libération des femmes (MLF), fondé en 1970 dans le sillage de Mai 68, un des premiers mouvements de femmes à avoir un retentissement au sein des couches populaires en s'ouvrant aux ouvrières et aux employées. Le droit à la contraception est voté en 1967 (loi Neuwirth). Mais la plus grande bagarre a été celle pour le droit à l'avortement, dont la répression s'était aggravée au cours du XX<sup>e</sup> siècle. Une loi très répressive avait en effet été votée en 1923 car les enfants étaient considérés comme appartenant à la nation, qui devait se repeupler après les pertes humaines de la Première Guerre mondiale. Ensuite, Vichy pouvait aller jusqu'à guillotiner les « faiseuses d'anges » (le film de Claude Chabrol <i class="spip">Une affaire de femmes</i> l'illustre au cinéma). Dans cette bataille, le planning familial a joué un rôle très important, et celui de Simone Veil a été décisif. Dans la foulée de la loi qui porte son nom se sont ensuite inscrites les luttes pour la reconnaissance du viol comme crime, loi votée en 1978.</p> <p class="spip"><span class='spip_document_580 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:300px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/Feministe.jpg' width="300" height="356" alt="http://leoetlisa.over-blog.com/article-le-feminisme-c-est-39450389.html" title="http://leoetlisa.over-blog.com/article-le-feminisme-c-est-39450389.html" /></span></p> <h3 class="spip"><a name='4'></a>Les années 1970 sont aussi marquées par l'entrée massive des femmes sur le marché du travail &hellip;</h3> <p class="spip">Les femmes ont toujours travaillé, dans le cadre domestique mais pas uniquement : également aux champs, dans les commerces, sans toujours percevoir de rémunération. Au XIX<sup>e</sup> siècle, les jeunes filles et les femmes sont entrées massivement dans l'industrie textile, et un peu plus tard, à la faveur de la Grande Guerre, dans les constructions mécaniques (automobile, armement&hellip;). Mais l'essor du tertiaire a été l'élément déterminant. Il mobilise des femmes plus instruites, qui n'ont plus nécessairement envie de rester au foyer. La crise pétrolière des années 1973-1974 a été un facteur incitatif, le chômage poussant à recourir au double salaire. Les femmes ont peuplé les bureaux. Secrétaires et dactylos sont alors devenues les nouvelles figures des métiers féminins.</p> <h3 class="spip"><a name='5'></a>Aujourd'hui, nous ne sommes toujours pas dans une situation d'égalité &hellip;</h3> <p class="spip">En dépit d'une progression considérable du niveau d'études des femmes, qui sont même plus diplômées que les hommes aujourd'hui, d'importantes inégalités persistent, au point que certains sociologues parlent de « <i class="spip">fausse réussite scolaire des filles</i> ». […] De même, les tâches domestiques se partagent toujours très mal, et il n'y a encore, en dépit de la loi sur la parité, que 17 % de femmes à l'Assemblée nationale !</p> <p class="spip">On retrouve aussi le machisme dans une manière d'être de certains hommes. […] Une représentation symbolique des femmes perdure selon laquelle leur corps est un corps disponible. Aujourd'hui encore, les inégalités se fondent sur des visions différenciées du rôle et du corps des femmes. Je rejoins l'anthropologue Françoise Héritier qui insiste sur la longue durée de la hiérarchie des sexes [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb2" name="nh2" id="nh2" class="spip_note" title='[2] Voir La plus belle histoire des femmes, par Françoise Héritier, Michelle (...)' >2</a>]. C'est ce qu'elle appelle la « <i class="spip"> valence différentielle des sexes</i> », c'est-à-dire le fait que la différence des sexes a toujours été pensée en termes de hiérarchie &hellip; défavorable aux femmes. […]</p> <p class="spip">Quand on observe l'histoire du droit des femmes au cours des XIX<sup>e</sup> et XX<sup>e</sup> siècles, il y a toujours eu un mouvement de fond de revendications. Mais ce sont des brèches causées par une guerre ou une crise qui ont amené les femmes à s'affirmer et à conquérir leurs droits. Les femmes ont toujours été actrices de leur histoire. Je pense que c'est aussi ce qui se passe actuellement dans les pays arabes. Présentes dans les révolutions, elles en profitent pour s'emparer de leurs droits.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Propos recueillis par Claire ALET</strong></p> <p class="spip">Extraits de <strong class="spip">Michelle PERROT</strong> [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb3" name="nh3" id="nh3" class="spip_note" title='[3] Michelle Perrot, historienne et féministe française, née en 1928, (...)' >3</a>], <i class="spip">Femmes : deux siècles de bagarres</i>, <a href="http://www.alternatives-economiques.fr/" target="_blank">Alternatives Economiques</a>, n° 305, septembre 2011, p. 74, 3,80 €.</p> <p class="spip">Voir aussi : <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article264" class="spip_in">Féminin - Masculin</a> et <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article309" class="spip_in">Affaire DSK : comme prévu, la plaignante du viol devient l'accusée</a>.</p> Sun, 25 Sep 2011 10:23:12 +0200 Bete Renard <p class="spip"><span class='spip_document_579 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:118px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/TempsDesFemmes.jpg' width="118" height="184" alt="Alternatives Economiques, hors-série poche n°51 - 9,50€ " title="Alternatives Economiques, hors-série poche n°51 - 9,50€ " /></span></p> <h3 class="spip"><a name='1'></a>Le XlX<sup>e</sup> siècle apparaît comme une période clé pour l'émancipation des femmes. Dans quelle mesure est-ce le cas ?</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Michelle Perrot :</strong> Pour les femmes, c'est un siècle entre contraintes et libertés. Le processus démocratique en marche depuis 1789 les concerne tout en les excluant : les femmes ont acquis des droits lors de la Révolution, comme l'héritage ou le divorce [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb4" name="nh4" id="nh4" class="spip_note" title='[4] Il sera de nouveau supprimé en 1816, pendant la Restauration.' >4</a>], mais pas celui de voter. De même, le système éducatif se développe beaucoup au cours du XIX<sup>e</sup> siècle, mais à un degré moindre pour les femmes. Celles-ci en restent en partie exclues jusqu'à la III<sup>e</sup> République, qui égalise l'accès à l'enseignement primaire (lois Ferry, 1881) et, plus tardivement, à l'enseignement secondaire. Ainsi, c'est seulement à partir de 1924 que les filles passent le même baccalauréat que les garçons. […] De même, le code civil, promulgué en 1804 par Napoléon, est extrêmement inégalitaire et patriarcal. Par exemple, le salaire des femmes, lorsqu'elles travaillaient, devait en principe être versé aux maris. On comprend pourquoi George Sand, grande figure féministe du XIXe, parlait de « <i class="spip">l'infâme code civil</i> » !</p> <p class="spip">La conception de la différence des sexes qui structurait la société était inégalitaire, et justifiait la domination masculine par des arguments utilitaristes (les femmes devaient rester à la maison pour garder les enfants), mais aussi par des préjugés, confortés aux XVIII<sup>e</sup> et XIX<sup>e</sup> siècles par les sciences biologiques et médicales en plein essor, qui « naturalisaient » à tort la différence des sexes en l'enracinant dans le corps. Les femmes étaient faibles, « <i class="spip">éternelles malades</i> » (Michelet) ; elles avaient un cerveau moins développé qui limitait leurs aptitudes créatrices ; elles étaient sujettes à l'hystérie &hellip;</p> <p class="spip">Ce sont les contradictions entre avancées démocratiques et mise à l'écart des femmes qui sont à l'origine du féminisme. Le terme lui-même est d'ailleurs apparu dans les années 1830, avec au départ un sens péjoratif ; il s'est généralisé à la fin du XIX<sup>e</sup> siècle. Les revendications sont d'abord le fait d'individualités, telles George Sand, Eugénie Niboyet, André Léo, Julie-Victoire Daubié - la première bachelière de France, en 1861 -, puis d'associations et de ligues de plus en plus nombreuses. […]</p> <h3 class="spip"><a name='2'></a>Ces revendications vont commencer à porter leurs fruits dès le début du XX<sup>e</sup> siècle &hellip;</h3> <p class="spip">[…] En France, une loi de 1907 autorise enfin les femmes mariées à toucher directement leur salaire. […] à l'instar du mouvement des suffragettes anglaises, des femmes comme Hubertine Auclert, Madeleine Pelletier et, entre les deux guerres, Louise Weiss réclament le droit de vote. Six projets de lois pour le vote des femmes ont été déposés entre les deux guerres, qui à chaque fois ont été rejetés par le Sénat.</p> <p class="spip">Puis, à partir de 1914, les hommes sont au front et les femmes les remplacent à la charrue, au bureau, dans les usines, à l'école, etc. La guerre ouvre une brèche, mais lorsqu'elle s'achève, on ne leur reconnaît pas la place qu'elles avaient acquise. Ce retour de bâton indigne les femmes, et les deux décennies 1920-1930 sont des années d'émancipation, y compris dans les apparences : les femmes se font couper les cheveux, portent des jupes courtes, voire le pantalon, etc. A partir de 1924, le baccalauréat ouvre aux filles l'accès à l'université. En 1939, elles constituaient déjà un tiers des effectifs universitaires.</p> <h3 class="spip"><a name='3'></a>La Seconde Guerre mondiale marque-t-elle également un tournant ?</h3> <p class="spip">La participation des femmes à la Résistance joue un rôle dans le mouvement d'émancipation. Mais l'acquisition des droits est essentiellement l'aboutissement de revendications qu'elles ont portées auparavant dans le cadre d'associations, de congrès, de journaux et de manifestations de rue. « <i class="spip">Il faut en finir avec ces tumultes</i> », disait de Gaulle. La France, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, est très en retard par rapport aux autres pays européens et aux Etats-Unis : par exemple, les Finlandaises ont obtenu le droit de vote en 1906, les Britanniques et les Allemandes en 1918, les Américaines en 1920. Dans l'Hexagone, c'est en 1944 que l'Assemblée d'Alger décide d'accorder le droit de vote aux femmes, mesure portée par les gaullistes et les communistes. […] En France, les femmes votent donc pour la première fois en 1945.</p> <p class="spip">Les années 1970 sont celles des revendications du droit à disposer librement de son corps &hellip; […] Elles sont largement portées par le Mouvement de libération des femmes (MLF), fondé en 1970 dans le sillage de Mai 68, un des premiers mouvements de femmes à avoir un retentissement au sein des couches populaires en s'ouvrant aux ouvrières et aux employées. Le droit à la contraception est voté en 1967 (loi Neuwirth). Mais la plus grande bagarre a été celle pour le droit à l'avortement, dont la répression s'était aggravée au cours du XX<sup>e</sup> siècle. Une loi très répressive avait en effet été votée en 1923 car les enfants étaient considérés comme appartenant à la nation, qui devait se repeupler après les pertes humaines de la Première Guerre mondiale. Ensuite, Vichy pouvait aller jusqu'à guillotiner les « faiseuses d'anges » (le film de Claude Chabrol <i class="spip">Une affaire de femmes</i> l'illustre au cinéma). Dans cette bataille, le planning familial a joué un rôle très important, et celui de Simone Veil a été décisif. Dans la foulée de la loi qui porte son nom se sont ensuite inscrites les luttes pour la reconnaissance du viol comme crime, loi votée en 1978.</p> <p class="spip"><span class='spip_document_580 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:300px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/Feministe.jpg' width="300" height="356" alt="http://leoetlisa.over-blog.com/article-le-feminisme-c-est-39450389.html" title="http://leoetlisa.over-blog.com/article-le-feminisme-c-est-39450389.html" /></span></p> <h3 class="spip"><a name='4'></a>Les années 1970 sont aussi marquées par l'entrée massive des femmes sur le marché du travail &hellip;</h3> <p class="spip">Les femmes ont toujours travaillé, dans le cadre domestique mais pas uniquement : également aux champs, dans les commerces, sans toujours percevoir de rémunération. Au XIX<sup>e</sup> siècle, les jeunes filles et les femmes sont entrées massivement dans l'industrie textile, et un peu plus tard, à la faveur de la Grande Guerre, dans les constructions mécaniques (automobile, armement&hellip;). Mais l'essor du tertiaire a été l'élément déterminant. Il mobilise des femmes plus instruites, qui n'ont plus nécessairement envie de rester au foyer. La crise pétrolière des années 1973-1974 a été un facteur incitatif, le chômage poussant à recourir au double salaire. Les femmes ont peuplé les bureaux. Secrétaires et dactylos sont alors devenues les nouvelles figures des métiers féminins.</p> <h3 class="spip"><a name='5'></a>Aujourd'hui, nous ne sommes toujours pas dans une situation d'égalité &hellip;</h3> <p class="spip">En dépit d'une progression considérable du niveau d'études des femmes, qui sont même plus diplômées que les hommes aujourd'hui, d'importantes inégalités persistent, au point que certains sociologues parlent de « <i class="spip">fausse réussite scolaire des filles</i> ». […] De même, les tâches domestiques se partagent toujours très mal, et il n'y a encore, en dépit de la loi sur la parité, que 17 % de femmes à l'Assemblée nationale !</p> <p class="spip">On retrouve aussi le machisme dans une manière d'être de certains hommes. […] Une représentation symbolique des femmes perdure selon laquelle leur corps est un corps disponible. Aujourd'hui encore, les inégalités se fondent sur des visions différenciées du rôle et du corps des femmes. Je rejoins l'anthropologue Françoise Héritier qui insiste sur la longue durée de la hiérarchie des sexes [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb5" name="nh5" id="nh5" class="spip_note" title='[5] Voir La plus belle histoire des femmes, par Françoise Héritier, Michelle (...)' >5</a>]. C'est ce qu'elle appelle la « <i class="spip"> valence différentielle des sexes</i> », c'est-à-dire le fait que la différence des sexes a toujours été pensée en termes de hiérarchie &hellip; défavorable aux femmes. […]</p> <p class="spip">Quand on observe l'histoire du droit des femmes au cours des XIX<sup>e</sup> et XX<sup>e</sup> siècles, il y a toujours eu un mouvement de fond de revendications. Mais ce sont des brèches causées par une guerre ou une crise qui ont amené les femmes à s'affirmer et à conquérir leurs droits. Les femmes ont toujours été actrices de leur histoire. Je pense que c'est aussi ce qui se passe actuellement dans les pays arabes. Présentes dans les révolutions, elles en profitent pour s'emparer de leurs droits.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Propos recueillis par Claire ALET</strong></p> <p class="spip">Extraits de <strong class="spip">Michelle PERROT</strong> [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb6" name="nh6" id="nh6" class="spip_note" title='[6] Michelle Perrot, historienne et féministe française, née en 1928, (...)' >6</a>], <i class="spip">Femmes : deux siècles de bagarres</i>, <a href="http://www.alternatives-economiques.fr/" target="_blank">Alternatives Economiques</a>, n° 305, septembre 2011, p. 74, 3,80 €.</p> <p class="spip">Voir aussi : <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article264" class="spip_in">Féminin - Masculin</a> et <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article309" class="spip_in">Affaire DSK : comme prévu, la plaignante du viol devient l'accusée</a>.</p> Le 11 septembre 2001 et la rumeur http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article311 <p class="spip"><span class='spip_document_578 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:300px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/WorldTradeCenter.jpg' width="300" height="239" alt="http://eyael.centerblog.net/rub-11-septembre-2001-.html" title="http://eyael.centerblog.net/rub-11-septembre-2001-.html" /></span></p> <p class="spip">Face à un événement traumatisant, le besoin de trouver une explication devient parfois si fort que la raison en fait les frais. Ainsi pour ces trois célèbres théories du complot : <br />- 1969, « <i class="spip">La rumeur d'Orléans</i> ». Des jeunes femmes parties faire du shopping disparaissent dans les cabines d'essayage des magasins juifs de vêtements d'Orléans et rejoindraient ensuite un réseau de prostitution. <br />- 1970, « <i class="spip">On n'a pas marché sur la Lune</i> ». Les images des missions lunaires Apollo diffusées par la Nasa sont des trucages. <br />- 1990, « <i class="spip">L'armée américaine a créé le sida</i> », pour réduire les populations homosexuelles ou noires américaines et africaines.</p> <h3 class="spip"><a name='1'></a>La rumeur : « <i class="spip">La démolition des tours a été soigneusement planifiée</i> »</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 1 : « <i class="spip">La chute est trop parfaite</i> »</strong></p> <p class="spip">Pourquoi les bâtiments se sont-ils effondrés « proprement » sur leur base, chaque étage s'écroulant sur l'étage inférieur à une vitesse proche de celle de la chute libre ? Pour certains, c'est le signe que la chute a été provoquée artificiellement par des explosifs, comme dans une démolition contrôlée.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de Science & Vie :</strong> Le phénomène s'explique par la rupture initiale des étages directement touchés par le crash : l'énergie cinétique considérable acquise dans ce début de chute par l'ensemble des étages situés au-dessus (15 pour la tour Nord, 30 environ pour la tour Sud) dépasse la capacité d'absorption des étages inférieurs [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb7" name="nh7" id="nh7" class="spip_note" title='[7] Le J-L et al., « Why the Observed Motion History of World Trade Center (...)' >7</a>]. Or, à chaque étage démoli, la masse et la vitesse des étages en chute (et donc l'énergie cinétique) augmentent, ce qui rend encore plus rapide la rupture des étages inférieurs. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 2 : « <i class="spip">On a entendu des bruits d'explosion</i> »</strong></p> <p class="spip">Différents témoignages font état de mystérieuses explosions entendues dans les tours par les personnes présentes lors du drame. Le concierge de la tour 1, William Rodriguez, a même affirmé en avoir entendu avant le crash. S'agirait-il des fameux explosifs utilisés pour la démolition contrôlée ?</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> De là où se trouvait le concierge, au sous-sol, il est difficile de distinguer le crash lui-même des explosions qui suivirent. Et aucune caméra n'a enregistré le bruit caractéristique des explosifs utilisés en démolition contrôlée. Surtout, explosion ne veut pas nécessairement dire présence d'explosifs. Ainsi, dans les incendies de grande ampleur, les explosions sont courantes : les gaz combustibles accumulés dans une pièce s'enflamment brutalement, produisant une détonation. Le phénomène est bien connu des pompiers. […] D'autre part, les avions contenaient chacun près de 30 000 litres de kérosène : 15 % se sont consumés dans la boule de feu créée par le crash et 15 % supplémentaires ont brûlé immédiatement à l'intérieur de la tour. Le reste, soit environ 70 %, ne s'est pas consumé tout de suite, faute d'une quantité suffisante d'oxygène [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb8" name="nh8" id="nh8" class="spip_note" title='[8] Baum H.R., « A simple model of the World Trade Center fireball dynamics (...)' >8</a>]. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 3 : « <i class="spip">De mystérieux squibs</i> [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb9" name="nh9" id="nh9" class="spip_note" title='[9] Les « squibs » (pétards) sont ces jets de matière observés en façade sur (...)' >9</a>] <i class="spip">sont apparus</i> »</strong></p> <p class="spip">Les vidéos de l'événement révèlent, au moment de la chute des tours, des jets de matière localisés sur les façades et en avance sur le front d'effondrement. Les partisans de la thèse de la démolition contrôlée leur ont donné le nom de « squibs » (pétards). Ils y voient l'action d'explosifs.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> […] un tel effondrement provoque aussi une surpression qui se propage, vers le bas, à une vitesse supérieure à celle de l'effondrement. Comme dans un piston, la pression, au cours de l'écroulement, augmente brusquement dans les étages encore intacts, en dessous du front d'effondrement [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb10" name="nh10" id="nh10" class="spip_note" title='[10] Bazant Z.P., Le J.-L., Greening F.G., Benson D.B., « What did and did (...)' >10</a>]. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 4 : « <i class="spip">L'acier est entré en fusion signe de températures anormalement élevées</i> »</strong></p> <p class="spip">Des écoulements de métal en fusion ont été observés lors des incendies en façade de la tour Sud. Or, la température de fusion de l'acier est d'environ 1300 °C (variable en fonction de la composition précise de l'acier), ce qui est très supérieur à la température des incendies.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> Les écoulements de métal observés n'étaient pas forcément de l'acier ! Plusieurs métaux ont en effet des températures de fusion très inférieures à celle de l'acier, en particulier l'aluminium. Or, ce composant, utilisé pour sa légèreté et sa résistance, est justement présent en quantité dans les avions. Et il fond à 660 °C, une température très largement atteinte à l'endroit où s'est écoulé ce métal fondu. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 5 : « <i class="spip">On a trouvé des traces d'explosifs dans les décombres</i> »</strong></p> <p class="spip">La présence de soufre et d'un mélange d'aluminium et d'oxyde ferrique pourrait indiquer que des substances dégageant une forte chaleur (thermite ou thermate) ont été déposées peu de temps avant l'effondrement, afin de provoquer la fonte des structures porteuses en acier. Les auteurs d'un article publié en 2009 dans The Open Chemical Physics Journal [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb11" name="nh11" id="nh11" class="spip_note" title='[11] Harrit N. et al., « Active Thermitic Material Discovered in Dust from (...)' >11</a>] affirment même avoir identifié, dans des poussières recueillies sur le site, de la nanothermite, une substance plus puissante encore que la thermite.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> La présence de soufre sur certaines poutres n'a rien de mystérieux : c'est un composant du gypse, élément de base du plâtre, qui accélère fortement l'oxydation de l'acier lorsqu'il est sous forme pulvérulente. Justement réduit à l'état de poudre quand les tours se sont effondrées, le plâtre a logiquement pu accélérer la corrosion de l'acier et causer sa sulfuration, en raison des hautes températures générées par les incendies qui ont couvé dans les décombres, selon un processus parfaitement décrit par des spécialistes en métallurgie [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb12" name="nh12" id="nh12" class="spip_note" title='[12] Biederman R.R. et al., « Metallographic Examination of Heavily Eroded (...)' >12</a>]. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 6 : « <i class="spip">La taille des débris est étrange</i> »</strong></p> <p class="spip">Dans les décombres, la plupart des poteaux métalliques ont été retrouvés rectilignes et brisés selon des longueurs transportables. Coinddence ? Les partisans d'un complot y voient le résultat de découpes programmées, visant à faciliter le déblaiement.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> […] Il paraît plus simple de conclure que si les éléments métalliques présentaient des longueurs transportables, c'est tout simplement parce qu'ils avaient été acheminés et assemblés sous cette forme pour faciliter la construction &hellip; plutôt que le déblaiement.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 7 : « <i class="spip">Ondes sismiques</i> »</strong></p> <p class="spip">Selon certains, les ondes sismiques enregistrées indiquent un tremblement au niveau des tours jumelles juste avant l'impact des avions, preuve qu'une explosion aurait bien précédé le crash. Ils soulignent aussi que la durée de ces ondes est supérieure à celle, très brève, du crash.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> Ces relevés ont été recueillis par le Laboratoire d'observation terrestre à la station PAL (Palisades, Etat de New York), située à 34 km des tours. […] Les relevés correspondent alors bien à la chronologie des événements, aux marges d'incertitude près. La durée des séismes enregistrés (de huit à dix secondes), elle, est le résultat des oscillations successives des tours. L'acier étant très élastique, le crash des avions les a en effet fait vibrer sur leur base.</p> <h3 class="spip"><a name='2'></a>La rumeur : « <i class="spip">L'effondrement de la tour 7 montre les signes d'une démolition contrôlée</i> »</h3> <p class="spip">La tour 7 s'est écroulée sans avoir été percutée, à la suite d'un incendie : du jamais vu ! Et c'est d'autant plus étrange qu'elle abritait différents services sensibles, comme la CIA, ou le département de la Défense. Aurait-on eu intérêt à voi disparaître certains documents ?</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> Située à moins de 120 mètres au nord de la tour 1, la tour 7 a été durement touchée par les débris éjectés lors de son effondrement. L'effondrement des tours jumelles a rompu les canalisations en eau, neutralisant les gicleurs anti-feu. De plus, les protections passives (flocage appliqué sur les poutres et les poteaux), étaient prévues pour résister à trois heures d'incendie. Or, celui-ci a duré sept heures. […] D'autres tours ont souffert. Ainsi, la tour 6, située entre les tours 1 et 7, beaucoup plus petite, a également été détruite. Les étages supérieurs de la tour 5 se sont en partie effondrés. Tandis que la tour 3, qui abritait l'hôtel Marriott, a été partiellement écrasée par les débris de la tour Sud, puis par ceux de la tour Nord.</p> <h3 class="spip"><a name='3'></a>La rumeur : « <i class="spip">Aucun avion ne s'est écrasé sur le Pentagone</i> »</h3> <p class="spip">La thèse continue de circuler : le bâtiment militaire aurait été percuté par un missile et non par un avion. Analyse des « indices ».</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 1 : « <i class="spip">Le point d'impact est bien trop petit</i> »</strong></p> <p class="spip">La collision aurait ouvert une brèche de 5 m de largeur dans le bâtiment, ce qui semble étrangement étroit.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> Cette affirmation repose sur une photo de la façade du Pentagone, prise quelques minutes après l'impact, au moment où les pompiers luttent encore contre les incendies. On y aperçoit un trou d'environ 5 m de largeur, mais la fumée et les trombes d'eau déversées masquent l'essentiel des dégâts. Aucune image n'a pu montrer toute l'étendue des dommages. […] L'analyse des dégâts, synthétisée dans un rapport [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb13" name="nh13" id="nh13" class="spip_note" title='[13] The Pentagon Building Performance Report, ASCE, 2003.' >13</a>] publié en 2003 par la Société américaine des ingénieurs civils, montre que l'avion s'est très vite désintégré en pénétrant dans le bâtiment pour constituer, à l'intérieur, une « avalanche » informe de débris qui a causé des dommages sévères sur une profondeur de 70 m.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 2 : « <i class="spip">On n'a jamais vu la moindre vidéo</i> »</strong></p> <p class="spip">Beaucoup s'étonnent que l'avion n'ait pas été filmé avant son crash.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> […] Le fait que le FBI ne rende pas publiques les vidéos en sa possession, obtenues par des caméras de sécurité, a nourri la rumeur. Le gouvernement attendait la fin du procès de Zacarias Moussaoui, impliqué dans cet attentat, pour communiquer ces enregistrements. Ce qui fut fait en mai 2006. […] Mais les caméras filmaient avec un taux d'images à la seconde […] trop lent pour saisir un avion se déplaçant à &hellip; 240 m/s. Des formes d'explosion et de la fumée blanche sont les seuls éléments discernables. […] Il reste toujours les nombreux témoignages des personnes présentes ce jour-là autour du Pentagone. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 3 : « <i class="spip">On nous cache la vraie boite noire de l'appareil</i> »</strong></p> <p class="spip">La trajectoire reconstituée à partir de la boite noire est-elle vraiment possible à effectuer ? Si ce n'est pas le cas, la boite noire prétendument retrouvée serait alors une fausse.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> Selon le National Transportation Safety Board américain, qui s'appuie sur les données fournies par la boîte noire et par les radars de la sécurité aérienne, l'avion, avant de heurter le Pentagone, a réalisé un demi-tour presque complet en deux minutes, tout en chutant de 5000 pieds. Une manoeuvre irréalisable à 860 km/h, vitesse estimée lors de l'impact. Sauf que la boîte noire indique que l'avion a accéléré à pleine puissance dans les 30 dernières secondes : une fois, donc, la boucle effectuée et la trajectoire maîtrisée. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 4 : « <i class="spip">Aucun débris d'avion n'a pu être retrouvé</i> »</strong></p> <p class="spip">De nombreuses voix s'étonnent qu'autour des bâtiments du Pentagone, les restes de l'appareil semblent avoir disparu.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> C'est tout simplement faux ! Bien au contraire, des centaines d'éléments appartenant au Boeing 757 ont été retrouvés près du point d'impact, dont des morceaux de réacteur, d'un train d'atterrissage, ou encore la jante d'un pneu. […]</p> <h3 class="spip"><a name='4'></a>La rumeur : « Tout indique qu'un missile ou une bombe est la cause du crash »</h3> <p class="spip">Troisième machination suspectée : le vol UA93 n'aurait pas été précipité dans un champ par des terroristes, mais par l'armée de l'air. Crédible ?</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 1 : « <i class="spip">Il ne reste que de petits débris</i> »</strong></p> <p class="spip">Pourquoi n'a-t-on retrouvé que de petits morceaux de l'avion éparpillés, dont certains à des kilomètres du lieu du crash supposé ?</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> Comme pour le Pentagone, l'avion a subi un choc à pleine vitesse, entre 800 et 900 km/h, soit plus de 200 m/s. Assez pour qu'il se désintègre, éparpillant ses débris dans un grand rayon, mais pas à des kilomètres du crash. Des morceaux entiers de la carlingue ont été recueillis et ce qu'il restait d'un des réacteurs a été éjecté à « seulement » 300 m du cratère. D'autres éléments, beaucoup plus légers, ont été retrouvés à Indian Lake, à 2,5 km du point d'impact : papiers, métal fin, probablement emportés par le vent.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 2 : « <i class="spip">L'armée de l'air aurait pu intervenir</i> »</strong></p> <p class="spip">Pourquoi l'avion n'a-t-il pas été intercepté en vol ? Une question valable aussi pour les trois autres avions.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> […] Avec plus de 4000 avions en vol au-dessus des Etats-Unis au moment des piratages, il était difficile de détecter des avions dont le transpondeur (l'équipement qui envoie un signal permettant de suivre sa position) était éteint - ce qui était le cas pour trois des avions détournés. […] Avant d'alerter l'armée de l'air, les contrôleurs doivent donc d'abord chercher l'écho radar primaire de l'avion parmi tous les objets détectés dans le ciel et faire de multiples vérifications. L'armée n'intervient elle-même qu'après avoir reçu différentes autorisations aux plus hauts niveaux du gouvernement. […]</p> <p class="spip">Extraits de <strong class="spip">Emmanuel MONNIER</strong>, <i class="spip">Le 11 septembre et la rumeur</i>, <a href="http://www.science-et-vie.com/" target="_blank">Science & Vie</a>, N° 1128, septembre 2011, p. 99, 4,20 €.</p> <p class="spip">Voir <a href="http://www.bastison.net/" target="_blank">Attentats du 11/09 : Mythe et Légendes</a></p> Wed, 14 Sep 2011 18:03:41 +0200 Bete Renard <p class="spip"><span class='spip_document_578 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:300px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/WorldTradeCenter.jpg' width="300" height="239" alt="http://eyael.centerblog.net/rub-11-septembre-2001-.html" title="http://eyael.centerblog.net/rub-11-septembre-2001-.html" /></span></p> <p class="spip">Face à un événement traumatisant, le besoin de trouver une explication devient parfois si fort que la raison en fait les frais. Ainsi pour ces trois célèbres théories du complot : <br />- 1969, « <i class="spip">La rumeur d'Orléans</i> ». Des jeunes femmes parties faire du shopping disparaissent dans les cabines d'essayage des magasins juifs de vêtements d'Orléans et rejoindraient ensuite un réseau de prostitution. <br />- 1970, « <i class="spip">On n'a pas marché sur la Lune</i> ». Les images des missions lunaires Apollo diffusées par la Nasa sont des trucages. <br />- 1990, « <i class="spip">L'armée américaine a créé le sida</i> », pour réduire les populations homosexuelles ou noires américaines et africaines.</p> <h3 class="spip"><a name='1'></a>La rumeur : « <i class="spip">La démolition des tours a été soigneusement planifiée</i> »</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 1 : « <i class="spip">La chute est trop parfaite</i> »</strong></p> <p class="spip">Pourquoi les bâtiments se sont-ils effondrés « proprement » sur leur base, chaque étage s'écroulant sur l'étage inférieur à une vitesse proche de celle de la chute libre ? Pour certains, c'est le signe que la chute a été provoquée artificiellement par des explosifs, comme dans une démolition contrôlée.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de Science & Vie :</strong> Le phénomène s'explique par la rupture initiale des étages directement touchés par le crash : l'énergie cinétique considérable acquise dans ce début de chute par l'ensemble des étages situés au-dessus (15 pour la tour Nord, 30 environ pour la tour Sud) dépasse la capacité d'absorption des étages inférieurs [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb14" name="nh14" id="nh14" class="spip_note" title='[14] Le J-L et al., « Why the Observed Motion History of World Trade Center (...)' >14</a>]. Or, à chaque étage démoli, la masse et la vitesse des étages en chute (et donc l'énergie cinétique) augmentent, ce qui rend encore plus rapide la rupture des étages inférieurs. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 2 : « <i class="spip">On a entendu des bruits d'explosion</i> »</strong></p> <p class="spip">Différents témoignages font état de mystérieuses explosions entendues dans les tours par les personnes présentes lors du drame. Le concierge de la tour 1, William Rodriguez, a même affirmé en avoir entendu avant le crash. S'agirait-il des fameux explosifs utilisés pour la démolition contrôlée ?</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> De là où se trouvait le concierge, au sous-sol, il est difficile de distinguer le crash lui-même des explosions qui suivirent. Et aucune caméra n'a enregistré le bruit caractéristique des explosifs utilisés en démolition contrôlée. Surtout, explosion ne veut pas nécessairement dire présence d'explosifs. Ainsi, dans les incendies de grande ampleur, les explosions sont courantes : les gaz combustibles accumulés dans une pièce s'enflamment brutalement, produisant une détonation. Le phénomène est bien connu des pompiers. […] D'autre part, les avions contenaient chacun près de 30 000 litres de kérosène : 15 % se sont consumés dans la boule de feu créée par le crash et 15 % supplémentaires ont brûlé immédiatement à l'intérieur de la tour. Le reste, soit environ 70 %, ne s'est pas consumé tout de suite, faute d'une quantité suffisante d'oxygène [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb15" name="nh15" id="nh15" class="spip_note" title='[15] Baum H.R., « A simple model of the World Trade Center fireball dynamics (...)' >15</a>]. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 3 : « <i class="spip">De mystérieux squibs</i> [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb16" name="nh16" id="nh16" class="spip_note" title='[16] Les « squibs » (pétards) sont ces jets de matière observés en façade sur (...)' >16</a>] <i class="spip">sont apparus</i> »</strong></p> <p class="spip">Les vidéos de l'événement révèlent, au moment de la chute des tours, des jets de matière localisés sur les façades et en avance sur le front d'effondrement. Les partisans de la thèse de la démolition contrôlée leur ont donné le nom de « squibs » (pétards). Ils y voient l'action d'explosifs.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> […] un tel effondrement provoque aussi une surpression qui se propage, vers le bas, à une vitesse supérieure à celle de l'effondrement. Comme dans un piston, la pression, au cours de l'écroulement, augmente brusquement dans les étages encore intacts, en dessous du front d'effondrement [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb17" name="nh17" id="nh17" class="spip_note" title='[17] Bazant Z.P., Le J.-L., Greening F.G., Benson D.B., « What did and did (...)' >17</a>]. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 4 : « <i class="spip">L'acier est entré en fusion signe de températures anormalement élevées</i> »</strong></p> <p class="spip">Des écoulements de métal en fusion ont été observés lors des incendies en façade de la tour Sud. Or, la température de fusion de l'acier est d'environ 1300 °C (variable en fonction de la composition précise de l'acier), ce qui est très supérieur à la température des incendies.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> Les écoulements de métal observés n'étaient pas forcément de l'acier ! Plusieurs métaux ont en effet des températures de fusion très inférieures à celle de l'acier, en particulier l'aluminium. Or, ce composant, utilisé pour sa légèreté et sa résistance, est justement présent en quantité dans les avions. Et il fond à 660 °C, une température très largement atteinte à l'endroit où s'est écoulé ce métal fondu. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 5 : « <i class="spip">On a trouvé des traces d'explosifs dans les décombres</i> »</strong></p> <p class="spip">La présence de soufre et d'un mélange d'aluminium et d'oxyde ferrique pourrait indiquer que des substances dégageant une forte chaleur (thermite ou thermate) ont été déposées peu de temps avant l'effondrement, afin de provoquer la fonte des structures porteuses en acier. Les auteurs d'un article publié en 2009 dans The Open Chemical Physics Journal [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb18" name="nh18" id="nh18" class="spip_note" title='[18] Harrit N. et al., « Active Thermitic Material Discovered in Dust from (...)' >18</a>] affirment même avoir identifié, dans des poussières recueillies sur le site, de la nanothermite, une substance plus puissante encore que la thermite.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> La présence de soufre sur certaines poutres n'a rien de mystérieux : c'est un composant du gypse, élément de base du plâtre, qui accélère fortement l'oxydation de l'acier lorsqu'il est sous forme pulvérulente. Justement réduit à l'état de poudre quand les tours se sont effondrées, le plâtre a logiquement pu accélérer la corrosion de l'acier et causer sa sulfuration, en raison des hautes températures générées par les incendies qui ont couvé dans les décombres, selon un processus parfaitement décrit par des spécialistes en métallurgie [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb19" name="nh19" id="nh19" class="spip_note" title='[19] Biederman R.R. et al., « Metallographic Examination of Heavily Eroded (...)' >19</a>]. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 6 : « <i class="spip">La taille des débris est étrange</i> »</strong></p> <p class="spip">Dans les décombres, la plupart des poteaux métalliques ont été retrouvés rectilignes et brisés selon des longueurs transportables. Coinddence ? Les partisans d'un complot y voient le résultat de découpes programmées, visant à faciliter le déblaiement.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> […] Il paraît plus simple de conclure que si les éléments métalliques présentaient des longueurs transportables, c'est tout simplement parce qu'ils avaient été acheminés et assemblés sous cette forme pour faciliter la construction &hellip; plutôt que le déblaiement.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 7 : « <i class="spip">Ondes sismiques</i> »</strong></p> <p class="spip">Selon certains, les ondes sismiques enregistrées indiquent un tremblement au niveau des tours jumelles juste avant l'impact des avions, preuve qu'une explosion aurait bien précédé le crash. Ils soulignent aussi que la durée de ces ondes est supérieure à celle, très brève, du crash.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> Ces relevés ont été recueillis par le Laboratoire d'observation terrestre à la station PAL (Palisades, Etat de New York), située à 34 km des tours. […] Les relevés correspondent alors bien à la chronologie des événements, aux marges d'incertitude près. La durée des séismes enregistrés (de huit à dix secondes), elle, est le résultat des oscillations successives des tours. L'acier étant très élastique, le crash des avions les a en effet fait vibrer sur leur base.</p> <h3 class="spip"><a name='2'></a>La rumeur : « <i class="spip">L'effondrement de la tour 7 montre les signes d'une démolition contrôlée</i> »</h3> <p class="spip">La tour 7 s'est écroulée sans avoir été percutée, à la suite d'un incendie : du jamais vu ! Et c'est d'autant plus étrange qu'elle abritait différents services sensibles, comme la CIA, ou le département de la Défense. Aurait-on eu intérêt à voi disparaître certains documents ?</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> Située à moins de 120 mètres au nord de la tour 1, la tour 7 a été durement touchée par les débris éjectés lors de son effondrement. L'effondrement des tours jumelles a rompu les canalisations en eau, neutralisant les gicleurs anti-feu. De plus, les protections passives (flocage appliqué sur les poutres et les poteaux), étaient prévues pour résister à trois heures d'incendie. Or, celui-ci a duré sept heures. […] D'autres tours ont souffert. Ainsi, la tour 6, située entre les tours 1 et 7, beaucoup plus petite, a également été détruite. Les étages supérieurs de la tour 5 se sont en partie effondrés. Tandis que la tour 3, qui abritait l'hôtel Marriott, a été partiellement écrasée par les débris de la tour Sud, puis par ceux de la tour Nord.</p> <h3 class="spip"><a name='3'></a>La rumeur : « <i class="spip">Aucun avion ne s'est écrasé sur le Pentagone</i> »</h3> <p class="spip">La thèse continue de circuler : le bâtiment militaire aurait été percuté par un missile et non par un avion. Analyse des « indices ».</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 1 : « <i class="spip">Le point d'impact est bien trop petit</i> »</strong></p> <p class="spip">La collision aurait ouvert une brèche de 5 m de largeur dans le bâtiment, ce qui semble étrangement étroit.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> Cette affirmation repose sur une photo de la façade du Pentagone, prise quelques minutes après l'impact, au moment où les pompiers luttent encore contre les incendies. On y aperçoit un trou d'environ 5 m de largeur, mais la fumée et les trombes d'eau déversées masquent l'essentiel des dégâts. Aucune image n'a pu montrer toute l'étendue des dommages. […] L'analyse des dégâts, synthétisée dans un rapport [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb20" name="nh20" id="nh20" class="spip_note" title='[20] The Pentagon Building Performance Report, ASCE, 2003.' >20</a>] publié en 2003 par la Société américaine des ingénieurs civils, montre que l'avion s'est très vite désintégré en pénétrant dans le bâtiment pour constituer, à l'intérieur, une « avalanche » informe de débris qui a causé des dommages sévères sur une profondeur de 70 m.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 2 : « <i class="spip">On n'a jamais vu la moindre vidéo</i> »</strong></p> <p class="spip">Beaucoup s'étonnent que l'avion n'ait pas été filmé avant son crash.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> […] Le fait que le FBI ne rende pas publiques les vidéos en sa possession, obtenues par des caméras de sécurité, a nourri la rumeur. Le gouvernement attendait la fin du procès de Zacarias Moussaoui, impliqué dans cet attentat, pour communiquer ces enregistrements. Ce qui fut fait en mai 2006. […] Mais les caméras filmaient avec un taux d'images à la seconde […] trop lent pour saisir un avion se déplaçant à &hellip; 240 m/s. Des formes d'explosion et de la fumée blanche sont les seuls éléments discernables. […] Il reste toujours les nombreux témoignages des personnes présentes ce jour-là autour du Pentagone. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 3 : « <i class="spip">On nous cache la vraie boite noire de l'appareil</i> »</strong></p> <p class="spip">La trajectoire reconstituée à partir de la boite noire est-elle vraiment possible à effectuer ? Si ce n'est pas le cas, la boite noire prétendument retrouvée serait alors une fausse.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> Selon le National Transportation Safety Board américain, qui s'appuie sur les données fournies par la boîte noire et par les radars de la sécurité aérienne, l'avion, avant de heurter le Pentagone, a réalisé un demi-tour presque complet en deux minutes, tout en chutant de 5000 pieds. Une manoeuvre irréalisable à 860 km/h, vitesse estimée lors de l'impact. Sauf que la boîte noire indique que l'avion a accéléré à pleine puissance dans les 30 dernières secondes : une fois, donc, la boucle effectuée et la trajectoire maîtrisée. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 4 : « <i class="spip">Aucun débris d'avion n'a pu être retrouvé</i> »</strong></p> <p class="spip">De nombreuses voix s'étonnent qu'autour des bâtiments du Pentagone, les restes de l'appareil semblent avoir disparu.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> C'est tout simplement faux ! Bien au contraire, des centaines d'éléments appartenant au Boeing 757 ont été retrouvés près du point d'impact, dont des morceaux de réacteur, d'un train d'atterrissage, ou encore la jante d'un pneu. […]</p> <h3 class="spip"><a name='4'></a>La rumeur : « Tout indique qu'un missile ou une bombe est la cause du crash »</h3> <p class="spip">Troisième machination suspectée : le vol UA93 n'aurait pas été précipité dans un champ par des terroristes, mais par l'armée de l'air. Crédible ?</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 1 : « <i class="spip">Il ne reste que de petits débris</i> »</strong></p> <p class="spip">Pourquoi n'a-t-on retrouvé que de petits morceaux de l'avion éparpillés, dont certains à des kilomètres du lieu du crash supposé ?</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> Comme pour le Pentagone, l'avion a subi un choc à pleine vitesse, entre 800 et 900 km/h, soit plus de 200 m/s. Assez pour qu'il se désintègre, éparpillant ses débris dans un grand rayon, mais pas à des kilomètres du crash. Des morceaux entiers de la carlingue ont été recueillis et ce qu'il restait d'un des réacteurs a été éjecté à « seulement » 300 m du cratère. D'autres éléments, beaucoup plus légers, ont été retrouvés à Indian Lake, à 2,5 km du point d'impact : papiers, métal fin, probablement emportés par le vent.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Argument 2 : « <i class="spip">L'armée de l'air aurait pu intervenir</i> »</strong></p> <p class="spip">Pourquoi l'avion n'a-t-il pas été intercepté en vol ? Une question valable aussi pour les trois autres avions.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Analyse de S&V :</strong> […] Avec plus de 4000 avions en vol au-dessus des Etats-Unis au moment des piratages, il était difficile de détecter des avions dont le transpondeur (l'équipement qui envoie un signal permettant de suivre sa position) était éteint - ce qui était le cas pour trois des avions détournés. […] Avant d'alerter l'armée de l'air, les contrôleurs doivent donc d'abord chercher l'écho radar primaire de l'avion parmi tous les objets détectés dans le ciel et faire de multiples vérifications. L'armée n'intervient elle-même qu'après avoir reçu différentes autorisations aux plus hauts niveaux du gouvernement. […]</p> <p class="spip">Extraits de <strong class="spip">Emmanuel MONNIER</strong>, <i class="spip">Le 11 septembre et la rumeur</i>, <a href="http://www.science-et-vie.com/" target="_blank">Science & Vie</a>, N° 1128, septembre 2011, p. 99, 4,20 €.</p> <p class="spip">Voir <a href="http://www.bastison.net/" target="_blank">Attentats du 11/09 : Mythe et Légendes</a></p> Citations sur l'armée et les militaires http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article310 <p class="spip"><span class='spip_document_574 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:260px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/militaires.jpg' width="260" height="299" alt="« Vive l'armerdre ! » Alfred Jarry (1873-1907)" title="« Vive l'armerdre ! » Alfred Jarry (1873-1907)" /></span></p> <p class="details">INDEX DES AUTEURS :</p> <a name="table_des_matiʲes"></a><div id="tablematiere"> <ul><li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#1" title="Aller directement �« Alphonse ALLAIS »">Alphonse ALLAIS</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#2" title="Aller directement �« ANONYME »">ANONYME</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#3" title="Aller directement �« ARLETTY »">ARLETTY</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#4" title="Aller directement �« Michel AUDIARD »">Michel AUDIARD</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#5" title="Aller directement �« Abel BONNARD »">Abel BONNARD</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#6" title="Aller directement �« Philippe BOUVARD »">Philippe BOUVARD</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#7" title="Aller directement �« François CAVANNA »">François CAVANNA</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#8" title="Aller directement �« Louis-Ferdinand CÉLINE »">Louis-Ferdinand CÉLINE</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#9" title="Aller directement �« Achille CHAVÉE »">Achille CHAVÉE</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#10" title="Aller directement �« Michel CHRESTIEN »">Michel CHRESTIEN</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#11" title="Aller directement �« Georges Benjamin CLÉMENCEAU »">Georges Benjamin CLÉMENCEAU</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#12" title="Aller directement �« Jean COCTEAU »">Jean COCTEAU</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#13" title="Aller directement �« COLUCHE »">COLUCHE</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#14" title="Aller directement �« Jean Louis Auguste COMMERSON »">Jean Louis Auguste COMMERSON</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#15" title="Aller directement �« Pierre DANINOS »">Pierre DANINOS</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#16" title="Aller directement �« Pierre DESPROGES »">Pierre DESPROGES</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#17" title="Aller directement �« Raymond DEVOS »">Raymond DEVOS</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#18" title="Aller directement �« Maurice DRUON »">Maurice DRUON</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#19" title="Aller directement �« Albert EINSTEIN »">Albert EINSTEIN</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#20" title="Aller directement �« FÉNELON »">FÉNELON</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#21" title="Aller directement �« Maréchal FOCH »">Maréchal FOCH</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#22" title="Aller directement �« Anatole FRANCE »">Anatole FRANCE</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#23" title="Aller directement �« Roger Martin du GARD »">Roger Martin du GARD</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#24" title="Aller directement �« Charles de GAULLE »">Charles de GAULLE</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#25" title="Aller directement �« Théophile GAUTIER »">Théophile GAUTIER</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#26" title="Aller directement �« Philippe GELUCK »">Philippe GELUCK</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#27" title="Aller directement �« Jean GIONO »">Jean GIONO</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#28" title="Aller directement �« Jean GIRAUDOUX »">Jean GIRAUDOUX</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#29" title="Aller directement �« Victor HUGO »">Victor HUGO</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#30" title="Aller directement �« Aldous HUXLEY »">Aldous HUXLEY</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#31" title="Aller directement �« Jean JAURÈS »">Jean JAURÈS</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#32" title="Aller directement �« Henri JEANSON »">Henri JEANSON</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#33" title="Aller directement �« Joseph JOUBERT »">Joseph JOUBERT</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#34" title="Aller directement �« Franz KAFKA »">Franz KAFKA</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#35" title="Aller directement �« Joseph Rudyard KIPLING »">Joseph Rudyard KIPLING</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#36" title="Aller directement �« Paul LÉAUTAUD »">Paul LÉAUTAUD</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#37" title="Aller directement �« Ninon de LENCLOS »">Ninon de LENCLOS</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#38" title="Aller directement �« Maréchal Hubert LYAUTEY »">Maréchal Hubert LYAUTEY</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#39" title="Aller directement �« Pierre MAC ORLAN »">Pierre MAC ORLAN</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#40" title="Aller directement �« MAO ZEDONG »">MAO ZEDONG</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#41" title="Aller directement �« Groucho MARX »">Groucho MARX</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#42" title="Aller directement �« Herman MELVILLE »">Herman MELVILLE</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#43" title="Aller directement �« John Stuart MILL »">John Stuart MILL</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#44" title="Aller directement �« George ORWELL »">George ORWELL</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#45" title="Aller directement �« Harry PATCH »">Harry PATCH</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#46" title="Aller directement �« Francis PICABIA »">Francis PICABIA</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#47" title="Aller directement �« Jacques PREVERT »">Jacques PREVERT</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#48" title="Aller directement �« Joseph Ernest RENAN »">Joseph Ernest RENAN</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#49" title="Aller directement �« Maximilien Marie Isidore de ROBESPIERRE »">Maximilien Marie Isidore de ROBESPIERRE</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#50" title="Aller directement �« Romain ROLLAND »">Romain ROLLAND</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#51" title="Aller directement �« Edmond ROSTAND »">Edmond ROSTAND</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#52" title="Aller directement �« Laurent RUQUIER »">Laurent RUQUIER</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#53" title="Aller directement �« Antoine de SAINT-EXUPÉRY »">Antoine de SAINT-EXUPÉRY</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#54" title="Aller directement �« Jean-Paul Charles Aymard SARTRE »">Jean-Paul Charles Aymard SARTRE</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#55" title="Aller directement �« Louis-Philippe, comte de SÉGUR »">Louis-Philippe, comte de SÉGUR</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#56" title="Aller directement �« George Bernard SHAW »">George Bernard SHAW</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#57" title="Aller directement �« Paul VANUXEM »">Paul VANUXEM</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#58" title="Aller directement �« Boris VIAN »">Boris VIAN</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#59" title="Aller directement �« Alfred de VIGNY »">Alfred de VIGNY</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#60" title="Aller directement �« VOLTAIRE »">VOLTAIRE</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#61" title="Aller directement �« Rebecca WEST »">Rebecca WEST</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#62" title="Aller directement �« Jean YANNE »">Jean YANNE</a></li> </ul> </div> <h3 class="spip"><a name='1'></a>Alphonse ALLAIS</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Journaliste, écrivain, humoriste français (1854 - 1905)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La statistique a démontré que la mortalité dans l'armée augmente sensiblement en temps de guerre. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« La grande trouvaille de l'armée, c'est qu'elle est la seule à avoir compris que la compétence ne se lit pas sur le visage. Elle a donc inventé les grades. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Le métier d'officier consiste surtout à punir ceux qui sont au-dessous de soi et à être puni par ceux qui sont au-dessus. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='2'></a>ANONYME</h3> <p class="spip"><i class="spip">« Le jour ou les cons voleront, le ciel sera kaki. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Il y a deux tactiques : la bonne et celle de l'armée. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« La forme actuelle de la chaussure de toutes les armées est défectueuse, c'est-à-dire que cette forme n'est pas la même que celle des pieds. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='3'></a>ARLETTY</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Pseudonyme de Léonie Bathiat, actrice française (1898 - 1992)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Je n'ai jamais voulu avoir d'enfants, de peur de faire un petit soldat, un militaire, un tueur. On n'est jamais sûrs… »</i></p> <h3 class="spip"><a name='4'></a>Michel AUDIARD</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Paul Michel Audiard, écrivain, dialoguiste, scénariste et réalisateur français (1920 - 1985)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Les traditions ? C'est comme ça qu'on appelle les manies dès qu'il s'agit de fêtes militaires ou religieuses. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='5'></a>Abel BONNARD</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Poète,romancier, essayiste et homme politique français (1883 - 1968)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Vous autres, militaires, vous avez bien de la chance : quand vous gagnez les guerres, vous avez la gloire ; quand vous les perdez, vous avez le pouvoir ; et si vous trahissez, il vous reste l'honneur. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='6'></a>Philippe BOUVARD</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Philippe Pierre Bouvard, journaliste, humoriste français (né en 1929)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre donne de l'avancement à ceux qui ne reculent pas. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='7'></a>François CAVANNA</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain et dessinateur humoristique français (né en 1923)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Si l'Administration militaire faisait correctement son travail, il n'y aurait pas de Soldat inconnu. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='8'></a>Louis-Ferdinand CÉLINE</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Louis Ferdinand Auguste Destouches connu sous son nom de plume Louis-Ferdinand Céline, médecin et écrivain français (1894 - 1961)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« C'est comme les cochonneries, les histoires de bravoure, elles plaisent toujours à tous les militaires de tous les pays. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Tant que le militaire ne tue pas, c'est un enfant. On l'amuse aisément. N'ayant pas l'habitude de penser, dès qu'on lui parle il est forcé pour essayer de vous comprendre de se résoudre à des efforts accablants. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Il existe pour le pauvre en ce monde deux grandes manières de crever, soit par l'indifférence absolue de vos semblables en temps de paix, ou par la passion homicide des mêmes en la guerre venue. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='9'></a>Achille CHAVÉE</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Aphoriste et poète belge de langue française (1906 - 1969)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Les hommes possèdent le triste privilège de posséder des casernes, des jardins zoologiques, des Eglises, et des prisons. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='10'></a>Michel CHRESTIEN</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Journaliste et humoriste (1915 - 1991)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La stratégie consiste à continuer de tirer pour faire croire à l'ennemi qu'on a encore des munitions. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='11'></a>Georges Benjamin CLÉMENCEAU</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Journaliste et homme politique français (1841-1929)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre ! C'est une chose trop grave pour la confier à des militaires. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Les dictatures militaires sont comme le supplice du pal : elles commencent bien, mais elles finissent mal. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Pendant sa carrière militaire, il a souvent eut des couilles au cul&hellip; - Mais il faut bien avouer que ce n'était pas toujours les siennes !… »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Il suffit d'ajouter « militaire » à un mot pour lui faire perdre sa signification. Ainsi la justice militaire n'est pas la justice, la musique militaire n'est pas la musique. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Le rôle social imparti au soldat est la servitude absolue. C'est le dernier terme de l'asservissement machiné de la créature humaine&hellip; Les militaires professionnels ne sont pas tenus de raisonner, leur métier même leur fait un crime de l'exercice de cette faculté naturelle. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='12'></a>Jean COCTEAU</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Graphiste, dessinateur, auteur de théâtre, cinéaste et poète, français (1889 - 1963)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Un général ne se rend jamais, même à l'évidence. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Nous avons tous un épiderme sensible aux tziganes et aux marches militaires. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='13'></a>COLUCHE</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Michel Gérard Joseph Colucci dit COLUCHE, humoriste et comédien français (1944 -1986)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Les défilés d'anciens combattants, c'est de la publicité pour la guerre. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Un pays neutre, c'est un pays qui ne vend pas d'armes à un pays en guerre. Sauf s'il paie comptant. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre de 14-18 avait fait un civil tué pour dix militaires. La guerre de 39-40, un civil pour un militaire. Le Viêt Nam, cent civils pour un militaire. Pour la prochaine, les militaires seront les seuls survivants. Engagez-vous ! »</i></p> <h3 class="spip"><a name='14'></a>Jean Louis Auguste COMMERSON</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain, journaliste et auteur dramatique français (1802 - 1879)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« J'aimerais mieux être général à l'armée qu'alarmé en général. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='15'></a>Pierre DANINOS</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain et humoriste français (1913 - 2005)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Service militaire - Période pendant laquelle on mange mal mais qui nourrit la conversation pour la vie. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='16'></a>Pierre DESPROGES</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Humoriste français (1939 - 1988)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Il ne faut pas désespérer des imbéciles. Avec un peu d'entraînement, on peut arriver à en faire des militaires. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Quand quarante personnes s'habillent comme un con, c'est l'Académie Française. Quand mille personnes s'habillent comme un con, c'est l'armée française&hellip; L'été ils forment un conglomérat de fourmis, ténu et continu, de Calais à Hendaye et de Port-Vendres à Nice. D'où l'expression « être un peu con sur les bords »… »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« À un général, on dit « mon général ». <br />À un colonel, on dit « mon colonel ». <br />À un adjudant, on dit « mon adjudant ». <br />À un deuxième classe, on dit « ta gueule », à condition d'être adjudant. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='17'></a>Raymond DEVOS</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Humoriste français (1922 - 2006)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Je préfère glisser ma peau sous des draps pour le plaisir des sens que de la risquer sous les drapeaux pour le prix de l'essence. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='18'></a>Maurice DRUON</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Maurice Kessel dit Maurice DRUON, écrivain français (né en 1918)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Le képi déforme la tête. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='19'></a>Albert EINSTEIN</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Physicien allemand (1879 - 1955)</strong></p> <p class="spip">« <i class="spip">Quiconque trouve du plaisir à marcher en rangs serrés au son de la musique est pour moi, d'emblée, un objet de mépris ; il n'a reçu son cerveau que par mégarde, puisque la moelle épinière lui aurait amplement suffi. Héroïsme sur commande, violence insensée, chauvinisme pénible, comme je les hais ardemment</i>. »</p> <p class="spip">« <i class="spip">Le nationalisme est une maladie infantile. C'est la rougeole de l'humanité. </i> »</p> <h3 class="spip"><a name='20'></a>FÉNELON</h3> <p class="spip"><strong class="spip">François de Salignac de La Mothe-Fénelon, homme d'Église, théologien et écrivain français (1651 - 1715)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Les peuples innombrables et les plus puissantes armées ne sont que comme des fourmis qui se disputent les uns aux autres un brin d'herbe sur ce morceau de boue. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre est un mal qui déshonore le genre humain. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='21'></a>Maréchal FOCH</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Ferdinand Foch, maréchal de France, officier général et académicien français (1851 - 1929)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Les avions sont des jouets sans aucune valeur militaire. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='22'></a>Anatole FRANCE</h3> <p class="spip"><strong class="spip">François-Anatole Thibaud, écrivain français (1844 - 1924)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Quand l'homme qui témoigne est armé d'un sabre, c'est le sabre qu'il faut entendre et non l'homme. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« On croit mourir pour la patrie, on meurt pour des industriels. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Il y a des héros ; il n'y a pas de peuples de héros ; il n'y a pas d'armées de héros. Les soldats n'ont jamais marché que sous peine de mort. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='23'></a>Roger Martin du GARD</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain français (1881 - 1958)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« L'esprit de la révolution sera trahi par l'esprit militaire. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='24'></a>Charles de GAULLE</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Général, écrivain, homme d'État français (1890 - 1970)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre, c'est comme la chasse, sauf qu'à la guerre les lapins tirent. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« La véritable école du Commandement est la culture générale. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Il est vrai, que parfois, les militaires s'exagérant l'impuissance relative de l'intelligence, négligent de s'en servir. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='25'></a>Théophile GAUTIER</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Poète, romancier, peintre et critique d'art français (1811 - 1872)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Les militaires ont quelque chose de mécanique dans la démarche et de bestial dans la face qui fait que je les considère à peine comme des créatures humaines. »</i> (Mademoiselle de Maupin)</p> <h3 class="spip"><a name='26'></a>Philippe GELUCK</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Artiste belge, créateur de <i class="spip">Le Chat</i>, personnage de bande dessinée (né en 1954)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La différence entre la chasse et la guerre, c'est qu'à la chasse on ne fait pas de prisonniers. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='27'></a>Jean GIONO</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain et scénariste français</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Le héros militaire est un dupe. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='28'></a>Jean GIRAUDOUX</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Hyppolyte Jean Giraudoux, écrivain et diplomate français (1882 - 1944)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« L'homme se tient debout sur ses pattes de derrière pour recevoir moins de pluie et pouvoir accrocher des médailles sur sa poitrine. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='29'></a>Victor HUGO</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain, dramaturge, poète, homme politique français (1802 - 1885)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Les guerres ont toutes sortes de prétextes, mais n'ont jamais qu'une cause : l'armée. Otez l'armée, vous ôtez la guerre. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre, c'est la guerre des hommes ; la paix, c'est la guerre des idées. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Une guerre entre Européens est une guerre civile. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='30'></a>Aldous HUXLEY</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain britannique (1894 - 19063)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Il y a trois sortes d'intelligence : l'intelligence humaine, l'intelligence animale et l'intelligence militaire. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='31'></a>Jean JAURÈS</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Homme politique français (1859 - 1914)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« En France, on fait sa première communion pour en finir avec la religion ; on prend son baccalauréat pour en finir avec les études, et on se marie pour en finir avec l'amour&hellip; et on fait son service pour en finir avec le devoir militaire. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l'orage. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='32'></a>Henri JEANSON</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain, journaliste, dialoguiste français (1900 - 1970)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre justifie l'existence des militaires. En les supprimant. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« A mon avis, les généraux qui meurent à la guerre commettent une faute professionnelle. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre, le seul divertissement des rois où les peuples aient leur part. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='33'></a>Joseph JOUBERT</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Moraliste français (1754 - 1824)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Le tambour dissipe les idées. C'est par cela même qu'il est un instrument éminemment militaire. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='34'></a>Franz KAFKA</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain pragois de langue allemande et d'origine juive (1883 - 1924)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Défilé patriotique&hellip; ces défilés sont l'un des plus répugnants phénomènes qui accompagnent accessoirement la guerre. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='35'></a>Joseph Rudyard KIPLING</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Romancier et poète anglais (1865 - 1936)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La première victime d'une guerre, c'est la vérité. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='36'></a>Paul LÉAUTAUD</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain français (1872 - 1956)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Le mariage fait des cocus et le patriotisme des imbéciles malfaisants. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='37'></a>Ninon de LENCLOS</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Anne Ninon de L'Enclos, courtisane, femme de lettres française (1620 - 1705)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Il faut plus d'esprit pour faire l'amour que pour conduire des armées. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='38'></a>Maréchal Hubert LYAUTEY</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Louis Hubert Gonzalve Lyautey, militaire français (1854 - 1934)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Quand les talons claquent, l'esprit se vide. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='39'></a>Pierre MAC ORLAN</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain français, de son vrai nom Pierre Dumarchey (1882 - 1970)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Un match d'un homme de 70 kilos contre un obus du même poids est, sans discussion, une des inventions les plus sottes de notre temps. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='40'></a>MAO ZEDONG</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Mao Tsé-toung, ou Mao Tsé-Tung, ou Mao Tsö-Tong, homme politique et chef militaire chinois (1893 - 1976)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La politique est une guerre sans effusion de sang et la guerre une politique sanglante. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='41'></a>Groucho MARX</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Julius Henry Marx, comédien américain, fait partie des Marx Brothers (1890 - 1977)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La justice militaire est à la justice ce que la musique militaire est à la musique. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« L'intelligence militaire est une contradiction dans les termes. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='42'></a>Herman MELVILLE</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Romancier, essayiste et poète américain (1819 - 1891)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Toutes les guerres sont enfantines et livrées par des enfants. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Tout ce qui touche à la guerre est une gifle au bon sens. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='43'></a>John Stuart MILL</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Philosophe et économiste britannique (1806 - 1873)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre est une chose hideuse, mais non la plus hideuse : l'état de décadence morale et patriotique consistant à penser que rien ne vaut une guerre est bien pire. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='44'></a>George ORWELL</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Eric Blair dit George ORWELL, écrivain anglais (1903 - 1950)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La façon la plus rapide de mettre fin à une guerre est de la perdre. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='45'></a>Harry PATCH</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Dernier vétéran britannique survivant de la guerre 14-18, mort à 111 ans le 25 juillet 2009 (1898 - 2009)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre n'est jamais qu'un crime organisé par les hommes politiques. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='46'></a>Francis PICABIA</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Francis-Marie Martinez de Picabia, peintre, graphiste et écrivain français (1879 - 1953)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Les hommes couverts de croix me font penser à un cimetière. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='47'></a>Jacques PREVERT</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Poète et scénariste français (1900 - 1977)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« L'étoffe des héros est un tissu de mensonges. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre serait un bienfait des dieux si elle ne tuait que les professionnels. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='48'></a>Joseph Ernest RENAN</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain, philosophe historien, philologue français (1823 - 1892)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Le prétendu Dieu des armées est toujours pour la nation qui a la meilleure artillerie, les meilleurs généraux. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Quiconque est passé par la caserne est en général perdu pour l'esprit de finesse. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='49'></a>Maximilien Marie Isidore de ROBESPIERRE</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Homme politique français (1758 - 1794)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Le pire de tous les despotismes, c'est le gouvernement militaire. »</i></p> <p class="spip">« <i class="spip">La plus extravagante idée qui puisse naître dans la tête d'un politique est de croire qu'il suffit à un peuple d'entrer à main armée chez un peuple étranger pour lui faire adopter ses lois et sa Constitution. Personne n'aime les missionnaire armés.</i> » Cité par <strong class="spip">Kennett Brown</strong> (sous la dir. de), <i class="spip">L'Irak de la crise au chaos</i>, Ibis Press, Paris, 2004.</p> <h3 class="spip"><a name='50'></a>Romain ROLLAND</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain français (1866 - 1944)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Un héros, c'est celui qui fait ce qu'il peut. Les autres ne le font pas. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='51'></a>Edmond ROSTAND</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Edmond Eugène Joseph Alexis Rostand est un auteur dramatique français (1868 - 1918)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« On tue un homme, on est un assassin. On tue des millions d'hommes, on est un conquérant. On les tue tous, on est un dieu. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='52'></a>Laurent RUQUIER</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Humoriste satirique français (né en 1963)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Si on est obligé de cloner des brebis, c'est parce qu'il n'y a plus suffisamment de légionnaires. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='53'></a>Antoine de SAINT-EXUPÉRY</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Antoine Marie Jean-Baptiste Roger de Saint-Exupéry, écrivain, poète et aviateur français (1900 - 1944)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre n'est pas une aventure. La guerre est une maladie. Comme le typhus. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='54'></a>Jean-Paul Charles Aymard SARTRE</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Philosophe et écrivain français (1905 - 1980)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Le grade confère autorité et non supériorité. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='55'></a>Louis-Philippe, comte de SÉGUR</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Poète, chansonnier diplomate et historien français (1753 - 1830)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Tout gouvernement militaire réunit en lui seul tous les vices du despotisme et tous les dangers de l'anarchie. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Pour maintenir le respect du pouvoir absolu, il faut qu'il brille de l'éclat de la victoire ; et la gloire militaire est ce qui fait le plus d'illusions sur la perte de la liberté. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='56'></a>George Bernard SHAW</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Essayiste, scénariste, critique et auteur de théâtre irlandais (1856 - 1950)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Le métier de soldat (&hellip;) est l'art du lâche ; c'est l'art d'attaquer sans merci quand on est fort et de se tenir loin du danger quand on est faible. Voilà tout le secret de la victoire. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='57'></a>Paul VANUXEM</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Général français (1904 - 1979)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« En matière de tactique, il y a toujours deux solutions : la bonne&hellip; et celle de l'Ecole de Guerre. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='58'></a>Boris VIAN</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain, poète, auteur de théâtre, parolier, chanteur, trompettiste de jazz, scénariste, français (1920 - 1959)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Qu'il me soit permis de penser que l'usage d'une chanson est aussi correct que celui d'un fusil. »</i> (à propos de la chanson du <i class="spip">Déserteur</i>)</p> <p class="spip"><i class="spip">« Le propre du militaire est le sale du civil. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Militaire : variété d'homme amoindri par le procédé de « l'uniforme » qui est une préparation à l'uniformité totale du cercueil. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='59'></a>Alfred de VIGNY</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Alfred Victor, comte de Vigny, écrivain, dramaturge, poète français (1797 - 1863)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« L'armée est une nation dans la nation ; c'est un vice de nos temps. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« L'existence du soldat est, après la peine de mort, la trace la plus douloureuse de barbarie qui subsiste parmi les hommes. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='60'></a>VOLTAIRE</h3> <p class="spip"><strong class="spip">François Marie Arouet, dit VOLTAIRE, écrivain français (1694 - 1778)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La patrie est là où on vit heureux. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Les superstitieux sont dans la société ce que les poltrons sont dans une armée : ils ont, et donnent des terreurs paniques. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='61'></a>Rebecca WEST</h3> <p class="spip"><strong class="spip">De son vrai nom Cicely Isabel Fairfield, romancière anglo-irlandaise (1892 - 1983)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Avant une guerre, la science militaire fait figure de science, comme l'astronomie. Après une guerre, elle tient plus de l'astrologie. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='62'></a>Jean YANNE</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Jean Gouyé dit Jean YANNE, acteur, auteur, réalisateur, compositeur français (1933 - 2003)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Les moutons ont quand même cet avantage sur l'homme qu'on les conduit à l'abattoir sans leur parler de patriotisme ou d'un monde éternel meilleur. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Je ne supporte pas qu'on compare la patrie à ma mère. »</i></p> <hr class="spip" /> <p class="spip">Voir aussi <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article274" class="spip_in">Citations sur Dieu et les religions</a>, <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article275" class="spip_in">Citations sur les crises</a>, <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article278" class="spip_in">Citations sur le temps</a> et <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article279" class="spip_in">Citations sur le sexe</a>.</p> Sat, 20 Aug 2011 12:36:25 +0200 Bete Renard <p class="spip"><span class='spip_document_574 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:260px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/militaires.jpg' width="260" height="299" alt="« Vive l'armerdre ! » Alfred Jarry (1873-1907)" title="« Vive l'armerdre ! » Alfred Jarry (1873-1907)" /></span></p> <p class="details">INDEX DES AUTEURS :</p> <a name="table_des_matiʲes"></a><div id="tablematiere"> <ul><li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#1" title="Aller directement �« Alphonse ALLAIS »">Alphonse ALLAIS</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#2" title="Aller directement �« ANONYME »">ANONYME</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#3" title="Aller directement �« ARLETTY »">ARLETTY</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#4" title="Aller directement �« Michel AUDIARD »">Michel AUDIARD</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#5" title="Aller directement �« Abel BONNARD »">Abel BONNARD</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#6" title="Aller directement �« Philippe BOUVARD »">Philippe BOUVARD</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#7" title="Aller directement �« François CAVANNA »">François CAVANNA</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#8" title="Aller directement �« Louis-Ferdinand CÉLINE »">Louis-Ferdinand CÉLINE</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#9" title="Aller directement �« Achille CHAVÉE »">Achille CHAVÉE</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#10" title="Aller directement �« Michel CHRESTIEN »">Michel CHRESTIEN</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#11" title="Aller directement �« Georges Benjamin CLÉMENCEAU »">Georges Benjamin CLÉMENCEAU</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#12" title="Aller directement �« Jean COCTEAU »">Jean COCTEAU</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#13" title="Aller directement �« COLUCHE »">COLUCHE</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#14" title="Aller directement �« Jean Louis Auguste COMMERSON »">Jean Louis Auguste COMMERSON</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#15" title="Aller directement �« Pierre DANINOS »">Pierre DANINOS</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#16" title="Aller directement �« Pierre DESPROGES »">Pierre DESPROGES</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#17" title="Aller directement �« Raymond DEVOS »">Raymond DEVOS</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#18" title="Aller directement �« Maurice DRUON »">Maurice DRUON</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#19" title="Aller directement �« Albert EINSTEIN »">Albert EINSTEIN</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#20" title="Aller directement �« FÉNELON »">FÉNELON</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#21" title="Aller directement �« Maréchal FOCH »">Maréchal FOCH</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#22" title="Aller directement �« Anatole FRANCE »">Anatole FRANCE</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#23" title="Aller directement �« Roger Martin du GARD »">Roger Martin du GARD</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#24" title="Aller directement �« Charles de GAULLE »">Charles de GAULLE</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#25" title="Aller directement �« Théophile GAUTIER »">Théophile GAUTIER</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#26" title="Aller directement �« Philippe GELUCK »">Philippe GELUCK</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#27" title="Aller directement �« Jean GIONO »">Jean GIONO</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#28" title="Aller directement �« Jean GIRAUDOUX »">Jean GIRAUDOUX</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#29" title="Aller directement �« Victor HUGO »">Victor HUGO</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#30" title="Aller directement �« Aldous HUXLEY »">Aldous HUXLEY</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#31" title="Aller directement �« Jean JAURÈS »">Jean JAURÈS</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#32" title="Aller directement �« Henri JEANSON »">Henri JEANSON</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#33" title="Aller directement �« Joseph JOUBERT »">Joseph JOUBERT</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#34" title="Aller directement �« Franz KAFKA »">Franz KAFKA</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#35" title="Aller directement �« Joseph Rudyard KIPLING »">Joseph Rudyard KIPLING</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#36" title="Aller directement �« Paul LÉAUTAUD »">Paul LÉAUTAUD</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#37" title="Aller directement �« Ninon de LENCLOS »">Ninon de LENCLOS</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#38" title="Aller directement �« Maréchal Hubert LYAUTEY »">Maréchal Hubert LYAUTEY</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#39" title="Aller directement �« Pierre MAC ORLAN »">Pierre MAC ORLAN</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#40" title="Aller directement �« MAO ZEDONG »">MAO ZEDONG</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#41" title="Aller directement �« Groucho MARX »">Groucho MARX</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#42" title="Aller directement �« Herman MELVILLE »">Herman MELVILLE</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#43" title="Aller directement �« John Stuart MILL »">John Stuart MILL</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#44" title="Aller directement �« George ORWELL »">George ORWELL</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#45" title="Aller directement �« Harry PATCH »">Harry PATCH</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#46" title="Aller directement �« Francis PICABIA »">Francis PICABIA</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#47" title="Aller directement �« Jacques PREVERT »">Jacques PREVERT</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#48" title="Aller directement �« Joseph Ernest RENAN »">Joseph Ernest RENAN</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#49" title="Aller directement �« Maximilien Marie Isidore de ROBESPIERRE »">Maximilien Marie Isidore de ROBESPIERRE</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#50" title="Aller directement �« Romain ROLLAND »">Romain ROLLAND</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#51" title="Aller directement �« Edmond ROSTAND »">Edmond ROSTAND</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#52" title="Aller directement �« Laurent RUQUIER »">Laurent RUQUIER</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#53" title="Aller directement �« Antoine de SAINT-EXUPÉRY »">Antoine de SAINT-EXUPÉRY</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#54" title="Aller directement �« Jean-Paul Charles Aymard SARTRE »">Jean-Paul Charles Aymard SARTRE</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#55" title="Aller directement �« Louis-Philippe, comte de SÉGUR »">Louis-Philippe, comte de SÉGUR</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#56" title="Aller directement �« George Bernard SHAW »">George Bernard SHAW</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#57" title="Aller directement �« Paul VANUXEM »">Paul VANUXEM</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#58" title="Aller directement �« Boris VIAN »">Boris VIAN</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#59" title="Aller directement �« Alfred de VIGNY »">Alfred de VIGNY</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#60" title="Aller directement �« VOLTAIRE »">VOLTAIRE</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#61" title="Aller directement �« Rebecca WEST »">Rebecca WEST</a></li> <li><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#62" title="Aller directement �« Jean YANNE »">Jean YANNE</a></li> </ul> </div> <h3 class="spip"><a name='1'></a>Alphonse ALLAIS</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Journaliste, écrivain, humoriste français (1854 - 1905)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La statistique a démontré que la mortalité dans l'armée augmente sensiblement en temps de guerre. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« La grande trouvaille de l'armée, c'est qu'elle est la seule à avoir compris que la compétence ne se lit pas sur le visage. Elle a donc inventé les grades. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Le métier d'officier consiste surtout à punir ceux qui sont au-dessous de soi et à être puni par ceux qui sont au-dessus. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='2'></a>ANONYME</h3> <p class="spip"><i class="spip">« Le jour ou les cons voleront, le ciel sera kaki. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Il y a deux tactiques : la bonne et celle de l'armée. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« La forme actuelle de la chaussure de toutes les armées est défectueuse, c'est-à-dire que cette forme n'est pas la même que celle des pieds. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='3'></a>ARLETTY</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Pseudonyme de Léonie Bathiat, actrice française (1898 - 1992)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Je n'ai jamais voulu avoir d'enfants, de peur de faire un petit soldat, un militaire, un tueur. On n'est jamais sûrs… »</i></p> <h3 class="spip"><a name='4'></a>Michel AUDIARD</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Paul Michel Audiard, écrivain, dialoguiste, scénariste et réalisateur français (1920 - 1985)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Les traditions ? C'est comme ça qu'on appelle les manies dès qu'il s'agit de fêtes militaires ou religieuses. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='5'></a>Abel BONNARD</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Poète,romancier, essayiste et homme politique français (1883 - 1968)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Vous autres, militaires, vous avez bien de la chance : quand vous gagnez les guerres, vous avez la gloire ; quand vous les perdez, vous avez le pouvoir ; et si vous trahissez, il vous reste l'honneur. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='6'></a>Philippe BOUVARD</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Philippe Pierre Bouvard, journaliste, humoriste français (né en 1929)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre donne de l'avancement à ceux qui ne reculent pas. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='7'></a>François CAVANNA</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain et dessinateur humoristique français (né en 1923)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Si l'Administration militaire faisait correctement son travail, il n'y aurait pas de Soldat inconnu. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='8'></a>Louis-Ferdinand CÉLINE</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Louis Ferdinand Auguste Destouches connu sous son nom de plume Louis-Ferdinand Céline, médecin et écrivain français (1894 - 1961)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« C'est comme les cochonneries, les histoires de bravoure, elles plaisent toujours à tous les militaires de tous les pays. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Tant que le militaire ne tue pas, c'est un enfant. On l'amuse aisément. N'ayant pas l'habitude de penser, dès qu'on lui parle il est forcé pour essayer de vous comprendre de se résoudre à des efforts accablants. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Il existe pour le pauvre en ce monde deux grandes manières de crever, soit par l'indifférence absolue de vos semblables en temps de paix, ou par la passion homicide des mêmes en la guerre venue. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='9'></a>Achille CHAVÉE</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Aphoriste et poète belge de langue française (1906 - 1969)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Les hommes possèdent le triste privilège de posséder des casernes, des jardins zoologiques, des Eglises, et des prisons. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='10'></a>Michel CHRESTIEN</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Journaliste et humoriste (1915 - 1991)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La stratégie consiste à continuer de tirer pour faire croire à l'ennemi qu'on a encore des munitions. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='11'></a>Georges Benjamin CLÉMENCEAU</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Journaliste et homme politique français (1841-1929)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre ! C'est une chose trop grave pour la confier à des militaires. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Les dictatures militaires sont comme le supplice du pal : elles commencent bien, mais elles finissent mal. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Pendant sa carrière militaire, il a souvent eut des couilles au cul&hellip; - Mais il faut bien avouer que ce n'était pas toujours les siennes !… »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Il suffit d'ajouter « militaire » à un mot pour lui faire perdre sa signification. Ainsi la justice militaire n'est pas la justice, la musique militaire n'est pas la musique. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Le rôle social imparti au soldat est la servitude absolue. C'est le dernier terme de l'asservissement machiné de la créature humaine&hellip; Les militaires professionnels ne sont pas tenus de raisonner, leur métier même leur fait un crime de l'exercice de cette faculté naturelle. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='12'></a>Jean COCTEAU</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Graphiste, dessinateur, auteur de théâtre, cinéaste et poète, français (1889 - 1963)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Un général ne se rend jamais, même à l'évidence. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Nous avons tous un épiderme sensible aux tziganes et aux marches militaires. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='13'></a>COLUCHE</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Michel Gérard Joseph Colucci dit COLUCHE, humoriste et comédien français (1944 -1986)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Les défilés d'anciens combattants, c'est de la publicité pour la guerre. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Un pays neutre, c'est un pays qui ne vend pas d'armes à un pays en guerre. Sauf s'il paie comptant. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre de 14-18 avait fait un civil tué pour dix militaires. La guerre de 39-40, un civil pour un militaire. Le Viêt Nam, cent civils pour un militaire. Pour la prochaine, les militaires seront les seuls survivants. Engagez-vous ! »</i></p> <h3 class="spip"><a name='14'></a>Jean Louis Auguste COMMERSON</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain, journaliste et auteur dramatique français (1802 - 1879)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« J'aimerais mieux être général à l'armée qu'alarmé en général. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='15'></a>Pierre DANINOS</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain et humoriste français (1913 - 2005)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Service militaire - Période pendant laquelle on mange mal mais qui nourrit la conversation pour la vie. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='16'></a>Pierre DESPROGES</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Humoriste français (1939 - 1988)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Il ne faut pas désespérer des imbéciles. Avec un peu d'entraînement, on peut arriver à en faire des militaires. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Quand quarante personnes s'habillent comme un con, c'est l'Académie Française. Quand mille personnes s'habillent comme un con, c'est l'armée française&hellip; L'été ils forment un conglomérat de fourmis, ténu et continu, de Calais à Hendaye et de Port-Vendres à Nice. D'où l'expression « être un peu con sur les bords »… »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« À un général, on dit « mon général ». <br />À un colonel, on dit « mon colonel ». <br />À un adjudant, on dit « mon adjudant ». <br />À un deuxième classe, on dit « ta gueule », à condition d'être adjudant. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='17'></a>Raymond DEVOS</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Humoriste français (1922 - 2006)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Je préfère glisser ma peau sous des draps pour le plaisir des sens que de la risquer sous les drapeaux pour le prix de l'essence. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='18'></a>Maurice DRUON</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Maurice Kessel dit Maurice DRUON, écrivain français (né en 1918)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Le képi déforme la tête. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='19'></a>Albert EINSTEIN</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Physicien allemand (1879 - 1955)</strong></p> <p class="spip">« <i class="spip">Quiconque trouve du plaisir à marcher en rangs serrés au son de la musique est pour moi, d'emblée, un objet de mépris ; il n'a reçu son cerveau que par mégarde, puisque la moelle épinière lui aurait amplement suffi. Héroïsme sur commande, violence insensée, chauvinisme pénible, comme je les hais ardemment</i>. »</p> <p class="spip">« <i class="spip">Le nationalisme est une maladie infantile. C'est la rougeole de l'humanité. </i> »</p> <h3 class="spip"><a name='20'></a>FÉNELON</h3> <p class="spip"><strong class="spip">François de Salignac de La Mothe-Fénelon, homme d'Église, théologien et écrivain français (1651 - 1715)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Les peuples innombrables et les plus puissantes armées ne sont que comme des fourmis qui se disputent les uns aux autres un brin d'herbe sur ce morceau de boue. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre est un mal qui déshonore le genre humain. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='21'></a>Maréchal FOCH</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Ferdinand Foch, maréchal de France, officier général et académicien français (1851 - 1929)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Les avions sont des jouets sans aucune valeur militaire. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='22'></a>Anatole FRANCE</h3> <p class="spip"><strong class="spip">François-Anatole Thibaud, écrivain français (1844 - 1924)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Quand l'homme qui témoigne est armé d'un sabre, c'est le sabre qu'il faut entendre et non l'homme. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« On croit mourir pour la patrie, on meurt pour des industriels. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Il y a des héros ; il n'y a pas de peuples de héros ; il n'y a pas d'armées de héros. Les soldats n'ont jamais marché que sous peine de mort. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='23'></a>Roger Martin du GARD</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain français (1881 - 1958)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« L'esprit de la révolution sera trahi par l'esprit militaire. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='24'></a>Charles de GAULLE</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Général, écrivain, homme d'État français (1890 - 1970)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre, c'est comme la chasse, sauf qu'à la guerre les lapins tirent. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« La véritable école du Commandement est la culture générale. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Il est vrai, que parfois, les militaires s'exagérant l'impuissance relative de l'intelligence, négligent de s'en servir. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='25'></a>Théophile GAUTIER</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Poète, romancier, peintre et critique d'art français (1811 - 1872)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Les militaires ont quelque chose de mécanique dans la démarche et de bestial dans la face qui fait que je les considère à peine comme des créatures humaines. »</i> (Mademoiselle de Maupin)</p> <h3 class="spip"><a name='26'></a>Philippe GELUCK</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Artiste belge, créateur de <i class="spip">Le Chat</i>, personnage de bande dessinée (né en 1954)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La différence entre la chasse et la guerre, c'est qu'à la chasse on ne fait pas de prisonniers. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='27'></a>Jean GIONO</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain et scénariste français</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Le héros militaire est un dupe. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='28'></a>Jean GIRAUDOUX</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Hyppolyte Jean Giraudoux, écrivain et diplomate français (1882 - 1944)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« L'homme se tient debout sur ses pattes de derrière pour recevoir moins de pluie et pouvoir accrocher des médailles sur sa poitrine. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='29'></a>Victor HUGO</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain, dramaturge, poète, homme politique français (1802 - 1885)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Les guerres ont toutes sortes de prétextes, mais n'ont jamais qu'une cause : l'armée. Otez l'armée, vous ôtez la guerre. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre, c'est la guerre des hommes ; la paix, c'est la guerre des idées. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Une guerre entre Européens est une guerre civile. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='30'></a>Aldous HUXLEY</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain britannique (1894 - 19063)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Il y a trois sortes d'intelligence : l'intelligence humaine, l'intelligence animale et l'intelligence militaire. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='31'></a>Jean JAURÈS</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Homme politique français (1859 - 1914)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« En France, on fait sa première communion pour en finir avec la religion ; on prend son baccalauréat pour en finir avec les études, et on se marie pour en finir avec l'amour&hellip; et on fait son service pour en finir avec le devoir militaire. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l'orage. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='32'></a>Henri JEANSON</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain, journaliste, dialoguiste français (1900 - 1970)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre justifie l'existence des militaires. En les supprimant. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« A mon avis, les généraux qui meurent à la guerre commettent une faute professionnelle. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre, le seul divertissement des rois où les peuples aient leur part. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='33'></a>Joseph JOUBERT</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Moraliste français (1754 - 1824)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Le tambour dissipe les idées. C'est par cela même qu'il est un instrument éminemment militaire. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='34'></a>Franz KAFKA</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain pragois de langue allemande et d'origine juive (1883 - 1924)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Défilé patriotique&hellip; ces défilés sont l'un des plus répugnants phénomènes qui accompagnent accessoirement la guerre. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='35'></a>Joseph Rudyard KIPLING</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Romancier et poète anglais (1865 - 1936)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La première victime d'une guerre, c'est la vérité. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='36'></a>Paul LÉAUTAUD</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain français (1872 - 1956)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Le mariage fait des cocus et le patriotisme des imbéciles malfaisants. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='37'></a>Ninon de LENCLOS</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Anne Ninon de L'Enclos, courtisane, femme de lettres française (1620 - 1705)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Il faut plus d'esprit pour faire l'amour que pour conduire des armées. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='38'></a>Maréchal Hubert LYAUTEY</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Louis Hubert Gonzalve Lyautey, militaire français (1854 - 1934)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Quand les talons claquent, l'esprit se vide. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='39'></a>Pierre MAC ORLAN</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain français, de son vrai nom Pierre Dumarchey (1882 - 1970)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Un match d'un homme de 70 kilos contre un obus du même poids est, sans discussion, une des inventions les plus sottes de notre temps. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='40'></a>MAO ZEDONG</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Mao Tsé-toung, ou Mao Tsé-Tung, ou Mao Tsö-Tong, homme politique et chef militaire chinois (1893 - 1976)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La politique est une guerre sans effusion de sang et la guerre une politique sanglante. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='41'></a>Groucho MARX</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Julius Henry Marx, comédien américain, fait partie des Marx Brothers (1890 - 1977)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La justice militaire est à la justice ce que la musique militaire est à la musique. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« L'intelligence militaire est une contradiction dans les termes. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='42'></a>Herman MELVILLE</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Romancier, essayiste et poète américain (1819 - 1891)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Toutes les guerres sont enfantines et livrées par des enfants. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Tout ce qui touche à la guerre est une gifle au bon sens. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='43'></a>John Stuart MILL</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Philosophe et économiste britannique (1806 - 1873)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre est une chose hideuse, mais non la plus hideuse : l'état de décadence morale et patriotique consistant à penser que rien ne vaut une guerre est bien pire. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='44'></a>George ORWELL</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Eric Blair dit George ORWELL, écrivain anglais (1903 - 1950)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La façon la plus rapide de mettre fin à une guerre est de la perdre. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='45'></a>Harry PATCH</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Dernier vétéran britannique survivant de la guerre 14-18, mort à 111 ans le 25 juillet 2009 (1898 - 2009)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre n'est jamais qu'un crime organisé par les hommes politiques. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='46'></a>Francis PICABIA</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Francis-Marie Martinez de Picabia, peintre, graphiste et écrivain français (1879 - 1953)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Les hommes couverts de croix me font penser à un cimetière. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='47'></a>Jacques PREVERT</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Poète et scénariste français (1900 - 1977)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« L'étoffe des héros est un tissu de mensonges. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre serait un bienfait des dieux si elle ne tuait que les professionnels. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='48'></a>Joseph Ernest RENAN</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain, philosophe historien, philologue français (1823 - 1892)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Le prétendu Dieu des armées est toujours pour la nation qui a la meilleure artillerie, les meilleurs généraux. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Quiconque est passé par la caserne est en général perdu pour l'esprit de finesse. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='49'></a>Maximilien Marie Isidore de ROBESPIERRE</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Homme politique français (1758 - 1794)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Le pire de tous les despotismes, c'est le gouvernement militaire. »</i></p> <p class="spip">« <i class="spip">La plus extravagante idée qui puisse naître dans la tête d'un politique est de croire qu'il suffit à un peuple d'entrer à main armée chez un peuple étranger pour lui faire adopter ses lois et sa Constitution. Personne n'aime les missionnaire armés.</i> » Cité par <strong class="spip">Kennett Brown</strong> (sous la dir. de), <i class="spip">L'Irak de la crise au chaos</i>, Ibis Press, Paris, 2004.</p> <h3 class="spip"><a name='50'></a>Romain ROLLAND</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain français (1866 - 1944)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Un héros, c'est celui qui fait ce qu'il peut. Les autres ne le font pas. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='51'></a>Edmond ROSTAND</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Edmond Eugène Joseph Alexis Rostand est un auteur dramatique français (1868 - 1918)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« On tue un homme, on est un assassin. On tue des millions d'hommes, on est un conquérant. On les tue tous, on est un dieu. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='52'></a>Laurent RUQUIER</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Humoriste satirique français (né en 1963)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Si on est obligé de cloner des brebis, c'est parce qu'il n'y a plus suffisamment de légionnaires. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='53'></a>Antoine de SAINT-EXUPÉRY</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Antoine Marie Jean-Baptiste Roger de Saint-Exupéry, écrivain, poète et aviateur français (1900 - 1944)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La guerre n'est pas une aventure. La guerre est une maladie. Comme le typhus. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='54'></a>Jean-Paul Charles Aymard SARTRE</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Philosophe et écrivain français (1905 - 1980)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Le grade confère autorité et non supériorité. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='55'></a>Louis-Philippe, comte de SÉGUR</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Poète, chansonnier diplomate et historien français (1753 - 1830)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Tout gouvernement militaire réunit en lui seul tous les vices du despotisme et tous les dangers de l'anarchie. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Pour maintenir le respect du pouvoir absolu, il faut qu'il brille de l'éclat de la victoire ; et la gloire militaire est ce qui fait le plus d'illusions sur la perte de la liberté. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='56'></a>George Bernard SHAW</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Essayiste, scénariste, critique et auteur de théâtre irlandais (1856 - 1950)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Le métier de soldat (&hellip;) est l'art du lâche ; c'est l'art d'attaquer sans merci quand on est fort et de se tenir loin du danger quand on est faible. Voilà tout le secret de la victoire. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='57'></a>Paul VANUXEM</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Général français (1904 - 1979)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« En matière de tactique, il y a toujours deux solutions : la bonne&hellip; et celle de l'Ecole de Guerre. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='58'></a>Boris VIAN</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Écrivain, poète, auteur de théâtre, parolier, chanteur, trompettiste de jazz, scénariste, français (1920 - 1959)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Qu'il me soit permis de penser que l'usage d'une chanson est aussi correct que celui d'un fusil. »</i> (à propos de la chanson du <i class="spip">Déserteur</i>)</p> <p class="spip"><i class="spip">« Le propre du militaire est le sale du civil. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Militaire : variété d'homme amoindri par le procédé de « l'uniforme » qui est une préparation à l'uniformité totale du cercueil. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='59'></a>Alfred de VIGNY</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Alfred Victor, comte de Vigny, écrivain, dramaturge, poète français (1797 - 1863)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« L'armée est une nation dans la nation ; c'est un vice de nos temps. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« L'existence du soldat est, après la peine de mort, la trace la plus douloureuse de barbarie qui subsiste parmi les hommes. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='60'></a>VOLTAIRE</h3> <p class="spip"><strong class="spip">François Marie Arouet, dit VOLTAIRE, écrivain français (1694 - 1778)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« La patrie est là où on vit heureux. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Les superstitieux sont dans la société ce que les poltrons sont dans une armée : ils ont, et donnent des terreurs paniques. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='61'></a>Rebecca WEST</h3> <p class="spip"><strong class="spip">De son vrai nom Cicely Isabel Fairfield, romancière anglo-irlandaise (1892 - 1983)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Avant une guerre, la science militaire fait figure de science, comme l'astronomie. Après une guerre, elle tient plus de l'astrologie. »</i></p> <h3 class="spip"><a name='62'></a>Jean YANNE</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Jean Gouyé dit Jean YANNE, acteur, auteur, réalisateur, compositeur français (1933 - 2003)</strong></p> <p class="spip"><i class="spip">« Les moutons ont quand même cet avantage sur l'homme qu'on les conduit à l'abattoir sans leur parler de patriotisme ou d'un monde éternel meilleur. »</i></p> <p class="spip"><i class="spip">« Je ne supporte pas qu'on compare la patrie à ma mère. »</i></p> <hr class="spip" /> <p class="spip">Voir aussi <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article274" class="spip_in">Citations sur Dieu et les religions</a>, <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article275" class="spip_in">Citations sur les crises</a>, <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article278" class="spip_in">Citations sur le temps</a> et <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article279" class="spip_in">Citations sur le sexe</a>.</p> Affaire DSK : comme prévu, la plaignante du viol devient l'accusée http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article309 <p class="spip"><span class='spip_document_573 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:250px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/magritteleviol.jpg' width="250" height="366" alt="René Magritte, Le viol (1934)" title="René Magritte, Le viol (1934)" /></span></p> <p class="spip">Ce scénario, avec le revirement soudain de la police et du procureur qui s'acharnent alors sur la plaignante, j'en ai maintes et maintes fois été témoin avec mes patientes victimes de viol que je suis en tant que psychiatre spécialisé en psychotraumatologie et en victimologie. Tout commence pas trop mal lors du dépôt de plainte et des premières auditions (avec malgré tout beaucoup de dysfonctionnements), le viol rapporté par la plaignante semble pris en compte par les enquêteurs, et soudain tout bascule sur un ou plusieurs détails, considérés comme des « mensonges » mettant en cause totalement sa crédibilité : la plaignante lors de la déposition a omis de dire qu'elle avait consommé du cannabis ou de la cocaïne ce qui apparait sur la prise de sang ; la plaignante a omis de révéler certains faits de son passé ; la plaignante n'avait pas fait part lors des auditions de certains échanges internet ou téléphonique avec celui qu'elle désigne comme son agresseur ; la plaignante a mal identifié le lieux du viol ou a décrit une chronologie des faits, un agencement des lieux, un trajet qui s'avèrent inexacts, incohérents ou pas assez précis ; la plaignante a oublié des pans entiers de son emploi du temps le jour de l'agression… Elle est alors maltraitée, accusée de mensonges et la procédure aboutit à un classement sans suite ou à un non-lieu…. Elle peut être accusée de dénonciation mensongère et être mise en garde à vue et malmenée. Et si un procès à quand même lieu, le procureur général demande l'acquittement. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Faut-il rappeler</strong> que les violences sexuelles n'ont rien à voir avec un désir sexuel ni avec des pulsions sexuelles, ce sont des armes très efficaces pour détruire et dégrader l'autre, le soumettre et le réduire à l'état d'objet et d'esclave. Il s'agit avant tout de dominer et d'exercer sa toute puissance.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Faut-il rappeler</strong> que les violences sexuelles sont fréquentes, suivant les études et les pays elles toucheraient entre 20 et 30 % des personnes au cours de leur vie. En France 16% des femmes ont subis des viols ou des tentatives de viols dans leur vie, dont 59% avant 18 ans [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb21" name="nh21" id="nh21" class="spip_note" title='[21] Bajos N., Bozon M. et l&#39;équipe CSF, Enquête Contexte de la sexualité en (...)' >21</a>]. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Faut-il rappeler</strong> que toutes ces violences sexuelles sont le prototype du « crime parfait ». Dans l'immense majorité des cas, les agresseurs restent impunis, quels que soient les pays. En France seulement 10% des viols (12 000 sur 120 000) font l'objet d'une plainte, 3% font l'objet d'un jugement et 1% d'une condamnation (1 200 sur 120 000) [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb22" name="nh22" id="nh22" class="spip_note" title='[22] Rapport annuel 2009 de l&#39;Observatoire National de la Délinquance (OND), (...)' >22</a>]. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Violer est un pari plus que raisonnable</strong>, l'impunité est quasi garantie, porter plainte pour viol en espérant que l'agresseur soit condamné est en revanche un pari plus que déraisonnable, avec une procédure extrêmement éprouvante, aboutissant quand l'affaire n'est pas classée sans suite le plus souvent à un non-lieu, avec le risque d'être attaquée en retour pour dénonciation mensongère. Quand un procès a lieu malgré tout, il est souvent déqualifié en agression sexuelle, et si le procès se passe aux Assises, il est alors l'occasion d'un déballage indécent de l'intimité de la victime et de sa mise en cause systématique. Presque toutes mes patientes victimes de viol regrettent d'avoir porté plainte, même si dans l'absolu elles restent convaincues de la nécessité que justice leur soit rendue, mais c'est tellement dur…</p> <p class="spip"><strong class="spip">La plaignante se disant victime de viol doit être parfaite</strong>, pure, vierge, pas trop jeune ou trop handicapée (un enfant, une handicapée mentale, une malade mentale ça raconte n'importe quoi), pas trop âgée ou trop moche (ce n'est plus un objet à convoiter), pas trop pauvre (elle pourrait chercher des compensations financières), pas trop jolie (c'est pousse au crime), pas avec une vie trop « légère » (elle l'aurait cherché alors), pas étrangère et sans-papier, pas prostituée bien sûr (il s'agirait alors non d'un viol, mais d'un différent commercial, <i class="spip">sic.</i>), il ne faut pas aussi qu'elle connaisse trop bien l'agresseur, ni être sa femme ou sa compagne. Bien sous tout rapport, sinon sa parole n'aura aucun poids, sauf à avoir été tuée.</p> <p class="spip">Il faut qu'elle soit idéale selon les canons d'une société bien imprégnée d'un sexisme qui énonce qu'une femme est par essence avant tout un objet sexuel consentant à priori, soumise par définition au désir des hommes. Si elle n'a pas su éviter ce désir, c'est qu'elle voulait certainement le susciter, à elle d'assumer alors, si elle dit qu'elle n'était pas consentante, elle ment pour se rendre intéressante ou pour nuire à l'homme, pour se venger ou pour lui soutirer de l'argent. Si les femmes ne veulent pas être des objets sexuels, elles n'ont qu'à s'auto-censurer que ce soit dans leur habillement, leur déplacements, leurs relations, leur choix de travail, leur façon d'être, leur langage, etc. Mais si elles s'auto-censurent efficacement, elles ne seront tout à fait des femmes, « elles ne seront plus bonnes à baiser » et n'intéresseront plus la plupart des hommes, elles pourront même ne plus être tout à fait des êtres humains qui comptent, elles deviendront transparentes, invisibles, c'est le prix à payer pour ne pas être violée…</p> <p class="spip"><strong class="spip">Mesdames soyez sexy</strong> dès le plus jeune âge, soyez un objet sexuel désirable qui sera regardé, courtisé, séduit mais ne vous plaignez pas d'être harcelée, agressée sexuellement, violée (cf <a href="http://www.rue89.com/2011/06/24/dix-ans-apres-catherine-millet-vous-reparle-de-sexe-et-damour-210817" target="_blank">l'interview récente de Catherine Millet</a>)… Ou alors auto-censurez-vous, disparaissez de l'arène de la séduction, mais ne vous plaignez pas de n'être plus regardée et de ne plus intéresser aucun homme… Renoncez au « grand amour » et au Prince Charmant. À vous de choisir ! Bon exemple d'injonction paradoxale et de choix impossible, il ne reste qu'à composer avec art entre ces deux possibilités et à apprendre à supporter un harcèlement de fond en étant toujours hyper vigilante pour éviter le pire. Et si le pire arrive, tant pis pour vous, vous n'avez pas fait assez attention ou vous avez pris des risques inconsidérés. […]</p> <p class="spip">Mais revenons au viol et aux enquêtes policières et aux procédures judiciaires. En plus d'être la personne parfaite avant le viol, la plaignante doit avoir eu lors du viol et après celui-ci un comportement exemplaire et elle doit pouvoir s'expliquer sur tous ses comportements et réactions. Une expertise psychiatrique est systématiquement demandée.</p> <p class="spip"><strong class="spip">La bonne victime doit avoir un discours hyper cohérent, elle doit se rappeler exactement de tout et elle doit avoir réagi de façon idéale :</strong></p> <p class="spip">Pas question de ne pas avoir dit non clairement, de ne pas avoir crié, de ne pas s'être débattue, de ne pas avoir essayé de fuir. […]</p> <p class="spip">Pas question d'avoir été dissociée et anesthésiée émotionnellement, et d'avoir mis du temps à réaliser la réalité et la gravité de ce que l'on a vécu. […]</p> <p class="spip">Pas question d'avoir d'importants troubles de la mémoire et du repérage temporo-spatial. […]</p> <p class="spip">Pas question d'avoir été totalement sous l'emprise de l'agresseur, manipulée, escroquée émotionnellement, dépendante de lui à la fois émotionnellement et financièrement. […]</p> <p class="spip">Pas question d'avoir eu son discernement altéré par la prise d'alcool et de drogues. […]</p> <p class="spip">Pas question d'avoir après le viol sombré dans des conduites dissociantes pour survivre au traumatisme, de boire, de se droguer, de se mettre en danger, d'avoir des conduites à risque, d'avoir eu de nombreux partenaires. […]</p> <p class="spip">Extraits de <strong class="spip">Muriel SALMONA</strong> [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb23" name="nh23" id="nh23" class="spip_note" title='[23] Muriel Salmona, docteur-psychiatre-psychothérapeute spécialisée en (...)' >23</a>], <i class="spip">La Nausée…</i>, <a href="http://stopauxviolences.blogspot.com/2011/07/la-nausee-article-de-la-dre-muriel.html" target="_blank">Stop aux violences familiales, conjugales et sexuelles</a>, 4 juillet 2011.</p> <p class="spip">Voir <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article264" class="spip_in">Féminin - Masculin</a>.</p> <p class="spip">Voir aussi <a href="http://www.regards.fr/politique/dsk-portrait-d-un-oligarque" target="_blank">DSK : portrait d'un oligarque par Michel Pinçon, Monique Pinçon-Charlot</a>.</p> Tue, 19 Jul 2011 18:11:14 +0200 Bete Renard <p class="spip"><span class='spip_document_573 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:250px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/magritteleviol.jpg' width="250" height="366" alt="René Magritte, Le viol (1934)" title="René Magritte, Le viol (1934)" /></span></p> <p class="spip">Ce scénario, avec le revirement soudain de la police et du procureur qui s'acharnent alors sur la plaignante, j'en ai maintes et maintes fois été témoin avec mes patientes victimes de viol que je suis en tant que psychiatre spécialisé en psychotraumatologie et en victimologie. Tout commence pas trop mal lors du dépôt de plainte et des premières auditions (avec malgré tout beaucoup de dysfonctionnements), le viol rapporté par la plaignante semble pris en compte par les enquêteurs, et soudain tout bascule sur un ou plusieurs détails, considérés comme des « mensonges » mettant en cause totalement sa crédibilité : la plaignante lors de la déposition a omis de dire qu'elle avait consommé du cannabis ou de la cocaïne ce qui apparait sur la prise de sang ; la plaignante a omis de révéler certains faits de son passé ; la plaignante n'avait pas fait part lors des auditions de certains échanges internet ou téléphonique avec celui qu'elle désigne comme son agresseur ; la plaignante a mal identifié le lieux du viol ou a décrit une chronologie des faits, un agencement des lieux, un trajet qui s'avèrent inexacts, incohérents ou pas assez précis ; la plaignante a oublié des pans entiers de son emploi du temps le jour de l'agression… Elle est alors maltraitée, accusée de mensonges et la procédure aboutit à un classement sans suite ou à un non-lieu…. Elle peut être accusée de dénonciation mensongère et être mise en garde à vue et malmenée. Et si un procès à quand même lieu, le procureur général demande l'acquittement. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Faut-il rappeler</strong> que les violences sexuelles n'ont rien à voir avec un désir sexuel ni avec des pulsions sexuelles, ce sont des armes très efficaces pour détruire et dégrader l'autre, le soumettre et le réduire à l'état d'objet et d'esclave. Il s'agit avant tout de dominer et d'exercer sa toute puissance.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Faut-il rappeler</strong> que les violences sexuelles sont fréquentes, suivant les études et les pays elles toucheraient entre 20 et 30 % des personnes au cours de leur vie. En France 16% des femmes ont subis des viols ou des tentatives de viols dans leur vie, dont 59% avant 18 ans [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb24" name="nh24" id="nh24" class="spip_note" title='[24] Bajos N., Bozon M. et l&#39;équipe CSF, Enquête Contexte de la sexualité en (...)' >24</a>]. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Faut-il rappeler</strong> que toutes ces violences sexuelles sont le prototype du « crime parfait ». Dans l'immense majorité des cas, les agresseurs restent impunis, quels que soient les pays. En France seulement 10% des viols (12 000 sur 120 000) font l'objet d'une plainte, 3% font l'objet d'un jugement et 1% d'une condamnation (1 200 sur 120 000) [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb25" name="nh25" id="nh25" class="spip_note" title='[25] Rapport annuel 2009 de l&#39;Observatoire National de la Délinquance (OND), (...)' >25</a>]. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Violer est un pari plus que raisonnable</strong>, l'impunité est quasi garantie, porter plainte pour viol en espérant que l'agresseur soit condamné est en revanche un pari plus que déraisonnable, avec une procédure extrêmement éprouvante, aboutissant quand l'affaire n'est pas classée sans suite le plus souvent à un non-lieu, avec le risque d'être attaquée en retour pour dénonciation mensongère. Quand un procès a lieu malgré tout, il est souvent déqualifié en agression sexuelle, et si le procès se passe aux Assises, il est alors l'occasion d'un déballage indécent de l'intimité de la victime et de sa mise en cause systématique. Presque toutes mes patientes victimes de viol regrettent d'avoir porté plainte, même si dans l'absolu elles restent convaincues de la nécessité que justice leur soit rendue, mais c'est tellement dur…</p> <p class="spip"><strong class="spip">La plaignante se disant victime de viol doit être parfaite</strong>, pure, vierge, pas trop jeune ou trop handicapée (un enfant, une handicapée mentale, une malade mentale ça raconte n'importe quoi), pas trop âgée ou trop moche (ce n'est plus un objet à convoiter), pas trop pauvre (elle pourrait chercher des compensations financières), pas trop jolie (c'est pousse au crime), pas avec une vie trop « légère » (elle l'aurait cherché alors), pas étrangère et sans-papier, pas prostituée bien sûr (il s'agirait alors non d'un viol, mais d'un différent commercial, <i class="spip">sic.</i>), il ne faut pas aussi qu'elle connaisse trop bien l'agresseur, ni être sa femme ou sa compagne. Bien sous tout rapport, sinon sa parole n'aura aucun poids, sauf à avoir été tuée.</p> <p class="spip">Il faut qu'elle soit idéale selon les canons d'une société bien imprégnée d'un sexisme qui énonce qu'une femme est par essence avant tout un objet sexuel consentant à priori, soumise par définition au désir des hommes. Si elle n'a pas su éviter ce désir, c'est qu'elle voulait certainement le susciter, à elle d'assumer alors, si elle dit qu'elle n'était pas consentante, elle ment pour se rendre intéressante ou pour nuire à l'homme, pour se venger ou pour lui soutirer de l'argent. Si les femmes ne veulent pas être des objets sexuels, elles n'ont qu'à s'auto-censurer que ce soit dans leur habillement, leur déplacements, leurs relations, leur choix de travail, leur façon d'être, leur langage, etc. Mais si elles s'auto-censurent efficacement, elles ne seront tout à fait des femmes, « elles ne seront plus bonnes à baiser » et n'intéresseront plus la plupart des hommes, elles pourront même ne plus être tout à fait des êtres humains qui comptent, elles deviendront transparentes, invisibles, c'est le prix à payer pour ne pas être violée…</p> <p class="spip"><strong class="spip">Mesdames soyez sexy</strong> dès le plus jeune âge, soyez un objet sexuel désirable qui sera regardé, courtisé, séduit mais ne vous plaignez pas d'être harcelée, agressée sexuellement, violée (cf <a href="http://www.rue89.com/2011/06/24/dix-ans-apres-catherine-millet-vous-reparle-de-sexe-et-damour-210817" target="_blank">l'interview récente de Catherine Millet</a>)… Ou alors auto-censurez-vous, disparaissez de l'arène de la séduction, mais ne vous plaignez pas de n'être plus regardée et de ne plus intéresser aucun homme… Renoncez au « grand amour » et au Prince Charmant. À vous de choisir ! Bon exemple d'injonction paradoxale et de choix impossible, il ne reste qu'à composer avec art entre ces deux possibilités et à apprendre à supporter un harcèlement de fond en étant toujours hyper vigilante pour éviter le pire. Et si le pire arrive, tant pis pour vous, vous n'avez pas fait assez attention ou vous avez pris des risques inconsidérés. […]</p> <p class="spip">Mais revenons au viol et aux enquêtes policières et aux procédures judiciaires. En plus d'être la personne parfaite avant le viol, la plaignante doit avoir eu lors du viol et après celui-ci un comportement exemplaire et elle doit pouvoir s'expliquer sur tous ses comportements et réactions. Une expertise psychiatrique est systématiquement demandée.</p> <p class="spip"><strong class="spip">La bonne victime doit avoir un discours hyper cohérent, elle doit se rappeler exactement de tout et elle doit avoir réagi de façon idéale :</strong></p> <p class="spip">Pas question de ne pas avoir dit non clairement, de ne pas avoir crié, de ne pas s'être débattue, de ne pas avoir essayé de fuir. […]</p> <p class="spip">Pas question d'avoir été dissociée et anesthésiée émotionnellement, et d'avoir mis du temps à réaliser la réalité et la gravité de ce que l'on a vécu. […]</p> <p class="spip">Pas question d'avoir d'importants troubles de la mémoire et du repérage temporo-spatial. […]</p> <p class="spip">Pas question d'avoir été totalement sous l'emprise de l'agresseur, manipulée, escroquée émotionnellement, dépendante de lui à la fois émotionnellement et financièrement. […]</p> <p class="spip">Pas question d'avoir eu son discernement altéré par la prise d'alcool et de drogues. […]</p> <p class="spip">Pas question d'avoir après le viol sombré dans des conduites dissociantes pour survivre au traumatisme, de boire, de se droguer, de se mettre en danger, d'avoir des conduites à risque, d'avoir eu de nombreux partenaires. […]</p> <p class="spip">Extraits de <strong class="spip">Muriel SALMONA</strong> [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb26" name="nh26" id="nh26" class="spip_note" title='[26] Muriel Salmona, docteur-psychiatre-psychothérapeute spécialisée en (...)' >26</a>], <i class="spip">La Nausée…</i>, <a href="http://stopauxviolences.blogspot.com/2011/07/la-nausee-article-de-la-dre-muriel.html" target="_blank">Stop aux violences familiales, conjugales et sexuelles</a>, 4 juillet 2011.</p> <p class="spip">Voir <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article264" class="spip_in">Féminin - Masculin</a>.</p> <p class="spip">Voir aussi <a href="http://www.regards.fr/politique/dsk-portrait-d-un-oligarque" target="_blank">DSK : portrait d'un oligarque par Michel Pinçon, Monique Pinçon-Charlot</a>.</p> Ce que les femmes pensent des hommes http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article308 <p class="spip"><span class='spip_document_571 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:190px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/femmehomme.jpg' width="190" height="190" alt="Comme le poisson !" title="Comme le poisson !" /></span></p> <h3 class="spip"><a name='1'></a>Citations sur les hommes :</h3> <p class="spip"><i class="spip">« Aujourd'hui, si un homme tient la porte pour une femme, il y a de fortes chances pour que ce soit le portier. »</i> Mary Jane West dite Mae West, actrice américaine (1893 - 1980)

</p> <p class="spip"><i class="spip">« L'homme : Un chauffage d'appoint qui ronfle. »</i> Rita Rudner, actrice américaine (née en 1953)

</p> <p class="spip"><i class="spip">« Un célibataire est un homme qui a raté l'occasion de rendre une femme malheureuse. »</i> Jasmine Birtles, journaliste financière, auteur et humoriste anglaise

</p> <p class="spip"><i class="spip">« Coucher avec un vieux, quelle horreur ! Mais avec un jeune, quel travail !. »</i> Alice Sapritch, de son vrai nom Alice Sapric est une actrice et chanteuse d'origine arménienne naturalisée française (1916 - 1990)

</p> <p class="spip"><i class="spip">« Mesdames, vaut mieux une chiée de types qui posent leur pantalon en votre honneur, qu'un seul qui vous le fait repasser. »</i> Frédéric Charles Antoine Dard , écrivain (1921 - 2000)</p> <p class="spip">

<i class="spip">« Si l'on peut envoyer un homme sur la lune, pourquoi ne pas tous les y envoyer ? »</i> Rona Jaffe, auteure américaine (1931 - 2005)

</p> <p class="spip"><i class="spip">« J'ai mis du temps à me rendre compte qu'on nous avait cambriolés. Je croyais que c'était mon mari qui cherchait des chaussettes propres. »</i> P. Carlson ( ?)</p> <p class="spip"><i class="spip">« L'époux est toujours le mâle nécessaire. »</i> Anne-Marie Blanquart dite Anne-Marie CARRIERE, comédienne, humoriste et chansonnière française (1925 - 2006)</p> <p class="spip"><i class="spip">« Demander à un amant d'être discret, c'est demander à un coq de ne pas chanter au lever du soleil. »</i> Anne-Marie CARRIERE

</p> <p class="spip"><i class="spip">« Un homme fort ? Vous parlez musculature ? »</i> Françoise Sagan (vrai nom Françoise Quoirez), écrivain français (1935- 2004)

</p> <p class="spip"><i class="spip"> « Le nouvel homme a résolu à sa façon le nouveau partage des tâches : Occupe-toi de tout et je ferai le reste. »</i> Michèle Fitoussi, journaliste auteur et scénariste (née en 1954)

</p> <p class="spip"><i class="spip">« Il n'y a qu'un décolleté pour pousser un homme à rechercher la profondeur chez une femme. »</i> Zsa Zsa Gabor (née Sari Gabor) actrice américaine d'origine hongroise (née en 1917)</p> <p class="spip">

<i class="spip">« Mon mari dit qu'il veut passer ses vacances dans un endroit où il n'est jamais allé. J'ai répondu : Et pourquoi pas la cuisine ? »</i> Nan Tucket ( ?)</p> <p class="spip">

<i class="spip">« Un mari, c'est le gars qui vous soutient dans tous les problèmes que vous n'auriez pas eus si vous ne l'aviez pas épousé. »</i> Caroline Ammerlaan ( ?)
</p> <p class="spip"><i class="spip">« Le seul moment où une femme réussit à changer un homme, c'est quand il est bébé. »</i> Nathalie Wood (née Natalia Nikolaevna Zakharenko), actrice américaine (1938 - 1981)

</p> <p class="spip"><i class="spip">« La psychanalyse ne peut rien pour les hommes : Pour remonter dans leur enfance, encore faudrait-il qu'ils en soient sortis&hellip; »</i> Barbara Turner Smith, artiste américaine de performances (née en 1931)</p> <p class="spip">

<i class="spip">« Pour séduire les hommes, je porte un nouveau parfum : Intérieur de voiture neuve. »</i> Rita Rudner, actrice et scénariste américaine (née en 1953)</p> <p class="spip">

<i class="spip">« Je n'attendais pas grand chose de lui. J'ai été comblée. »</i> Laurence Tofu ( ?)</p> <h3 class="spip"><a name='2'></a>Comparaisons :</h3> <p class="spip">Les mecs, c'est comme une branche&hellip; Tu t'accroches, puis ça casse.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme un chien&hellip; Tu le caresses, la queue se lève.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme la lettre Q&hellip; Un gros zéro avec une petite queue.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme les oignons&hellip; ça fait pleurer.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme les maths&hellip; C'est dur à comprendre.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme les trains&hellip; Si tu le manques, tu prends le prochain.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme la nuit&hellip; ça fais rêver.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme la bière&hellip; Les 2 rendent malade.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme les fruits&hellip; Apres la saison, ils sont pourris.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme le caramel&hellip; C'est bon mais c'est collant.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme les allumettes&hellip; Quand tu les frottes, ils perdent la tête.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme les grenouilles&hellip; Plus ça saute plus c'est content.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme les places de parkings&hellip; Les meilleures sont prises.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme les éléphants&hellip; ça trompe tout le temps.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme les Pokémons&hellip; Il faut les dresser pour qu'ils évoluent.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme du pop-corn&hellip;. Plus c'est chaud&hellip;plus ça saute.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme du chewing gum&hellip; Plus tu mâches plus ça colle.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme les chiottes&hellip; C'est toujours occupé.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme les casseroles&hellip; Faut les tenir par la queue.</p> <p class="spip">Les mecs ça commence par une pelle &hellip; Et ça fini par un râteau.</p> <h3 class="spip"><a name='3'></a>Pourquoi ?, comment ?, différence ? et point commun ? :</h3> <p class="spip">Comment appelle-t-on un homme intelligent, sensible et beau ?
 <br />Une rumeur.</p> <p class="spip">

Pourquoi les hommes n'ont-ils rien à craindre de la maladie de la vache folle ?
 <br />Parce qu'elle n'attaque que le cerveau.

</p> <p class="spip">Des chercheuses ont découvert pourquoi Moise a erré 40 ans dans le désert avec le peuple d'Israël :
 <br />Un homme ne demande jamais son chemin.</p> <p class="spip">Les trois plus grandes crises dans la vie d'un homme : <br />
La perte de sa femme, celle de son travail, et une éraflure sur sa carrosserie.

</p> <p class="spip">Pourquoi tant d'hommes ont-ils les jambes arquées ?
 <br />Les choses sans importance sont toujours mises entre parenthèses.

</p> <p class="spip">Quel est le point commun entre les nuages et les hommes ?
 <br />Quand ils s'en vont, on peut espérer une belle journée.

</p> <p class="spip">Les mensurations idéales d'un homme : 80 - 20 - 42 :
 <br />80 ans, 20 millions sur le compte en banque et 42 degrés de fièvre.</p> <p class="spip">

Pourquoi les hommes n'ont pas de période de crise à l'âge mur ?
 <br />Parce qu'ils ne sortent jamais de la puberté.

</p> <p class="spip">Pourquoi y a-t-il des hommes ? <br />
Les vibromasseurs ne tondent pas la pelouse.

</p> <p class="spip">Quelle est la différence entre le Yéti et un homme intelligent ?
 <br />Il parait que quelqu'un a déjà vu le Yéti !

</p> <p class="spip">Que sont les préliminaires selon un homme ?
 <br />Mendier pendant une demi-heure.

</p> <p class="spip">Quelle est la différence entre un homme et un PC ? <br />
Le PC, on n'a besoin de lui dire les choses qu'une fois.</p> <p class="spip">

Comment appelle-t-on un homme ligoté ?
 <br />Digne de confiance.

</p> <p class="spip">Quel est le point commun entre les hommes et les spots de pub ? <br />
On ne peut pas croire un mot de ce qu'ils disent.

</p> <p class="spip">Quel est le point commun entre les hommes et les robots ménagers ?
 <br />On en a un sans trop savoir pourquoi.

</p> <p class="spip">Quelle est la définition d'une soirée romantique selon un homme ? <br />
Le sexe.

</p> <p class="spip">Quand un homme pense-t-il à mettre des bougies pour le dîner ? <br />
Quand le courant tombe en panne.

</p> <p class="spip">Que dit-on d'un homme qui s'attend à coucher le deuxième soir ? <br />
Qu'il est particulièrement lent.

</p> <p class="spip">Quel est le point commun entre les hommes qui fréquentent les bars pour célibataires ?
 <br />Ils sont tous mariés.

</p> <p class="spip">À quoi reconnaît-on qu'un homme ment ?
 <br />Ses lèvres bougent.</p> <p class="spip">

Qu'obtient-on en croisant un homme avec une truie ? <br />
Rien. Il y a des choses que même une truie refuse de faire.

</p> <p class="spip">Comment un homme appelle-t-il le véritable amour ?
 <br />Érection.
</p> <p class="spip">Quelle est la différence entre un homme et un perroquet ?
 <br />On peut faire dire des choses gentilles à un perroquet.</p> <p class="spip">

Pourquoi les femmes mariées pèsent-elles plus lourd que les femmes célibataires ?
 <br />Les femmes célibataires rentrent chez elles, regardent ce qu'il y a dans le frigo et vont se coucher. <br />
Les femmes mariées rentrent chez elles, regardent ce qu'il y a dans le lit et se replient sur le frigo.</p> <p class="spip">

Les hommes sont la preuve que la réincarnation existe : <br />On ne peut pas devenir aussi con en une seule vie

.</p> <p class="spip">Qu'est-ce que c'est, pour un homme, une soirée romantique ?
 <br />Un stade de foot illuminé aux chandelles.</p> <p class="spip">

Quelle est la différence entre un homme et un cochon ? <br />
Les cochons ne se conduisent pas comme des hommes quand ils sont bourrés.

</p> <p class="spip">Quelle est la différence entre un homme et E.T. ? <br />
E.T., lui, téléphone maison.

</p> <p class="spip">Qu'est-ce qu'un homme prévoyant ?
 <br />Celui qui achète deux packs de bière au lieu d'un.</p> <p class="spip">

Pourquoi les hommes veulent-ils épouser une vierge ?
 <br />Ils ne supportent pas la critique.

</p> <p class="spip">Comment les hommes trient-ils leurs habits ?
 <br />« Sales » et « Sales mais mettables ».

</p> <p class="spip">Combien d'hommes faut-il pour changer un rouleau de papier cul ? <br />
Pour changer quoi ??

</p> <p class="spip">Comment savoir si son mari est mort ?
 <br />Vous avez accès à la télécommande.</p> <p class="spip">

Pourquoi une psychanalyse dure moins longtemps pour un homme ? <br />
Pas besoin de régresser en enfance, c'est déjà fait.

</p> <p class="spip">Comment rendre un homme heureux au lit ? <br />
Mettre la télé dans la chambre.

</p> <p class="spip">Qu'est-ce qui fait plus plaisir à un homme qu'un délire sexuel ? <br />
Des copains qui le croiraient.

</p> <p class="spip">Quelle est la différence entre un mec et un bébé ? <br />
Le bébé au moins on peut le laisser seul avec la baby-sitter.</p> <p class="spip">

Quelle est la différence entre une balle de golf et le point G ?
 <br />Un homme passera facilement deux heures à chercher sa balle de golf&hellip;</p> <p class="spip">

Quelle est la définition du mot « Pénis » ?
 <br />Outil de précision permettant de mesurer la profondeur d'une cruche..

.</p> <p class="spip">Quelle est la différence entre un macho et un pêcheur ?
 <br />Le macho ne se vantera jamais d'en avoir attrapé une grosse.</p> <p class="spip">

Qu'ont en commun les hommes avec la cuvette des toilettes, les anniversaires et le clitoris ? <br />
Ils les ratent tous les trois.

</p> <p class="spip">Savez-vous pourquoi il n'y a que 30 % des hommes qui vont au paradis ? <br />
Parce que s'il y en avait plus, ça serait l'enfer.</p> <p class="spip">

La vitesse de la lumière est supérieure à celle du son. <br />C'est pourquoi bien des hommes ont l'air brillant jusqu'à ce qu'ils ouvrent la bouche.</p> <p class="spip">Pourquoi les hommes ont-ils la conscience tranquille ? <br />Parce qu'ils ne l'ont jamais utilisée.</p> <p class="spip">Pourquoi les hommes aiment-ils autant les voitures et les motos ? <br />Celles-là au moins, ils peuvent les manipuler.</p> <p class="spip">Pourquoi l'homme penche-t-il la tête quand il réfléchit ? <br />Pour que ses deux neurones entrent en contact.</p> <p class="spip">Pourquoi la majorité des femmes conduisent mal ? <br />Parce que la majorité des moniteurs sont des hommes&hellip;</p> <p class="spip">Quelle est la différence entre un homme et une tasse de café ? <br />Il n'y en a pas : les deux tapent sur les nerfs.</p> <p class="spip">Quelle est la différence entre un homme et un chat ? <br />Aucune, tous deux ont très peur de l'aspirateur.</p> <p class="spip">Comment appelle-t-on un homme intelligent, sensible et beau ? <br />Un homosexuel.</p> <p class="spip">Quelle est la différence entre un homme, une cravate et une ceinture ? <br />La ceinture serre la taille, la cravate serre le cou, l'homme sert à rien.</p> <p class="spip">Quelle est la différence entre le cerveau d'un homme et une olive ? <br />La couleur.</p> <p class="spip">Les hommes, c'est comme de l'essence : des pieds à la ceinture, c'est du super, de la ceinture aux épaules, c'est de l'ordinaire, et des épaules à la tête, c'est du sans plomb.</p> <p class="spip">Il y a deux sortes d'hommes qui ne comprennent rien aux femmes : <br />Les célibataires et les maris.</p> <p class="spip">Que doit faire une femme quand son mari court en zigzag dans le jardin ? <br />Continuer à tirer.</p> <h3 class="spip"><a name='4'></a>Les avantages d'être un homme vus par les femmes :</h3> <p class="spip">Vous pouvez manger une banane sans que personne n'ait d'arrière-pensée.</p> <p class="spip">Vos conversations téléphoniques sont finies en 30 secondes.</p> <p class="spip">Le monde est votre urinoir.</p> <p class="spip">Si quelque chose de mécanique ne marche pas, vous pouvez le fracasser avec un marteau et le balancer à travers la pièce.</p> <p class="spip">Personne ne se demande si vous sucez.</p> <p class="spip">L'idée de shooter dans un petit chien vous amuse.</p> <p class="spip">Vous connaissez au moins 20 façons d'ouvrir une bière.</p> <p class="spip">C'est toujours des filles qui sont nues dans les films.</p> <p class="spip">Vous pouvez faire le concours de celui qui pisse le plus loin.</p> <p class="spip">Les gens ne s'arrêtent pas de raconter une bonne blague dégueulasse quand vous passez devant eux.</p> <p class="spip">Une semaine de vacances ne nécessite qu'une valise.</p> <p class="spip">Vous pouvez porter un t-shirt blanc dans un parc aquatique.</p> <p class="spip">Vous pouvez enlever votre t-shirt quand il fait trop chaud.</p> <p class="spip">Vous n'avez pas à gérer la vie sexuelle de vos amis.</p> <p class="spip">Vous passez 80 % de temps en moins dans la salle de bain.</p> <p class="spip">Vous pouvez ouvrir vos bocaux tout seul.</p> <p class="spip">Vos amis ne vous critiquent pas quand vous prenez ou vous perdez du poids.</p> <p class="spip">Les coiffeurs ne vous volent pas.</p> <p class="spip">Vous ne pleurez pas à chaque fois que quelqu'un pleure à la télé.</p> <p class="spip">Votre décolleté n'est pas un facteur lors d'un entretien d'embauche.</p> <p class="spip">Tous vos orgasmes sont réels.</p> <p class="spip">Vous n'avez pas à porter un sac plein de choses « utiles » partout où vous allez.</p> <p class="spip">Vous pouvez aller aux toilettes sans un groupe de soutien.</p> <p class="spip">Vous gardez votre nom de famille.</p> <p class="spip">Quand votre travail est critiqué, vous ne paniquez pas en disant que tout le monde vous déteste secrètement.</p> <p class="spip">Vous êtes récompensé à la moindre pensée intelligente.</p> <p class="spip">Vous comprenez l'humour.</p> <p class="spip">Vous pouvez être douché et prêt en 10 minutes.</p> <p class="spip">Vous pouvez quitter un hôtel avec un lit défait.</p> <p class="spip">Vos sous-vêtements coûtent 8 euros le lot de 3.</p> <p class="spip">Aucun de vos collègues de travail ne vous fait pleurer.</p> <p class="spip">Vous n'avez pas à vous pelotonner contre un ours poilu toutes les nuits.</p> <p class="spip">Vous pouvez avoir 34 ans et être célibataire sans que personne ne le remarque.</p> <p class="spip">Tout sur votre visage à sa couleur naturelle.</p> <p class="spip">Vous pouvez manger du chocolat sans prendre 3 kilos tout de suite.</p> <p class="spip">Vous ne vous inquiétez pas à propos des sentiments des autres.</p> <p class="spip">Vous pensez au sexe 90 % du temps où vous êtes éveillé.</p> <p class="spip">Trois paires de chaussures sont plus qu'il vous en faut.</p> <p class="spip">Vous pouvez dire n'importe quoi sans vous soucier de ce que pensent les gens.</p> <p class="spip">Les boys bands n'existent pas dans votre monde.</p> <p class="spip">Vous n'avez pas à nettoyer votre appartement quand quelqu'un vient.</p> <p class="spip">Les mécanos vous disent la vérité.</p> <p class="spip">Vous pouvez regarder un match à la télé pendant des heures avec un copain sans même penser.</p> <p class="spip">Vous ne vous demandez jamais si l'autre vous aime.</p> <p class="spip">Une seule humeur tout le temps.</p> <p class="spip">Vous pouvez vous asseoir les genoux écartés sans vous préoccuper de ce que vous portez.</p> <p class="spip">Même travail. Meilleure paye.</p> <p class="spip">Les cheveux gris ajoutent du charme.</p> <p class="spip">Robe de mariage : 1500 euros, location de smoking : 85 euros.</p> <p class="spip">Vous n'avez pas à quitter la pièce précipitamment pour réajuster votre tenue.</p> <p class="spip">Avec 400 millions de spermatozoïdes par éjaculation, vous pourriez doubler la population de la terre en 15 coups, du moins en théorie.</p> <p class="spip">De la cire chaude ne s'approche jamais de votre peau.</p> <p class="spip">La télécommande est à vous rien qu'à vous.</p> <p class="spip">Si vous faites de la rétention d'eau c'est dans un jerrican.</p> <p class="spip">Vous pouvez passer chez un ami sans être obligé de lui offrir un petit cadeau.</p> <p class="spip">Vous ne refusez pas du rab de dessert.</p> <p class="spip">Vous pouvez acheter un préservatif sans que le pharmacien ne vous imagine nu.</p> <p class="spip">Vous n'êtes pas obligé de prétendre aller vous « rafraîchir » quand vous allez aux toilettes.</p> <p class="spip">Vous pouvez toujours avoir le dernier mot en finissant vos phrases par « bordel de merde » lors d'une discussion.</p> <p class="spip">Vous ne ratez jamais une occasion de baiser car vous n'êtes pas d'humeur.</p> <p class="spip">Des nouvelles chaussures ne vous ruinent pas les pieds.</p> <p class="spip">Les films pornos sont fait conformément à votre esprit.</p> <p class="spip">Vous n'êtes pas obligé de vous rappelez les anniversaires de tout le monde.</p> <p class="spip">Ne pas aimer une personne, ne veut pas dire que vous ne voulez pas coucher avec elle.</p> <p class="spip">Voir aussi <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article279" class="spip_in">Citations sur le sexe</a>, <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article146" class="spip_in">Proverbes et dictons idiots</a>, <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article254" class="spip_in">De l'étranger, que pense-t-on des Français ?</a>, <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article295" class="spip_in">Les expressions imagées populaires</a> et <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article301" class="spip_in">Calembours culturels</a>.</p> Sun, 03 Jul 2011 11:13:51 +0200 Bete Renard <p class="spip"><span class='spip_document_571 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:190px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/femmehomme.jpg' width="190" height="190" alt="Comme le poisson !" title="Comme le poisson !" /></span></p> <h3 class="spip"><a name='1'></a>Citations sur les hommes :</h3> <p class="spip"><i class="spip">« Aujourd'hui, si un homme tient la porte pour une femme, il y a de fortes chances pour que ce soit le portier. »</i> Mary Jane West dite Mae West, actrice américaine (1893 - 1980)

</p> <p class="spip"><i class="spip">« L'homme : Un chauffage d'appoint qui ronfle. »</i> Rita Rudner, actrice américaine (née en 1953)

</p> <p class="spip"><i class="spip">« Un célibataire est un homme qui a raté l'occasion de rendre une femme malheureuse. »</i> Jasmine Birtles, journaliste financière, auteur et humoriste anglaise

</p> <p class="spip"><i class="spip">« Coucher avec un vieux, quelle horreur ! Mais avec un jeune, quel travail !. »</i> Alice Sapritch, de son vrai nom Alice Sapric est une actrice et chanteuse d'origine arménienne naturalisée française (1916 - 1990)

</p> <p class="spip"><i class="spip">« Mesdames, vaut mieux une chiée de types qui posent leur pantalon en votre honneur, qu'un seul qui vous le fait repasser. »</i> Frédéric Charles Antoine Dard , écrivain (1921 - 2000)</p> <p class="spip">

<i class="spip">« Si l'on peut envoyer un homme sur la lune, pourquoi ne pas tous les y envoyer ? »</i> Rona Jaffe, auteure américaine (1931 - 2005)

</p> <p class="spip"><i class="spip">« J'ai mis du temps à me rendre compte qu'on nous avait cambriolés. Je croyais que c'était mon mari qui cherchait des chaussettes propres. »</i> P. Carlson ( ?)</p> <p class="spip"><i class="spip">« L'époux est toujours le mâle nécessaire. »</i> Anne-Marie Blanquart dite Anne-Marie CARRIERE, comédienne, humoriste et chansonnière française (1925 - 2006)</p> <p class="spip"><i class="spip">« Demander à un amant d'être discret, c'est demander à un coq de ne pas chanter au lever du soleil. »</i> Anne-Marie CARRIERE

</p> <p class="spip"><i class="spip">« Un homme fort ? Vous parlez musculature ? »</i> Françoise Sagan (vrai nom Françoise Quoirez), écrivain français (1935- 2004)

</p> <p class="spip"><i class="spip"> « Le nouvel homme a résolu à sa façon le nouveau partage des tâches : Occupe-toi de tout et je ferai le reste. »</i> Michèle Fitoussi, journaliste auteur et scénariste (née en 1954)

</p> <p class="spip"><i class="spip">« Il n'y a qu'un décolleté pour pousser un homme à rechercher la profondeur chez une femme. »</i> Zsa Zsa Gabor (née Sari Gabor) actrice américaine d'origine hongroise (née en 1917)</p> <p class="spip">

<i class="spip">« Mon mari dit qu'il veut passer ses vacances dans un endroit où il n'est jamais allé. J'ai répondu : Et pourquoi pas la cuisine ? »</i> Nan Tucket ( ?)</p> <p class="spip">

<i class="spip">« Un mari, c'est le gars qui vous soutient dans tous les problèmes que vous n'auriez pas eus si vous ne l'aviez pas épousé. »</i> Caroline Ammerlaan ( ?)
</p> <p class="spip"><i class="spip">« Le seul moment où une femme réussit à changer un homme, c'est quand il est bébé. »</i> Nathalie Wood (née Natalia Nikolaevna Zakharenko), actrice américaine (1938 - 1981)

</p> <p class="spip"><i class="spip">« La psychanalyse ne peut rien pour les hommes : Pour remonter dans leur enfance, encore faudrait-il qu'ils en soient sortis&hellip; »</i> Barbara Turner Smith, artiste américaine de performances (née en 1931)</p> <p class="spip">

<i class="spip">« Pour séduire les hommes, je porte un nouveau parfum : Intérieur de voiture neuve. »</i> Rita Rudner, actrice et scénariste américaine (née en 1953)</p> <p class="spip">

<i class="spip">« Je n'attendais pas grand chose de lui. J'ai été comblée. »</i> Laurence Tofu ( ?)</p> <h3 class="spip"><a name='2'></a>Comparaisons :</h3> <p class="spip">Les mecs, c'est comme une branche&hellip; Tu t'accroches, puis ça casse.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme un chien&hellip; Tu le caresses, la queue se lève.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme la lettre Q&hellip; Un gros zéro avec une petite queue.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme les oignons&hellip; ça fait pleurer.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme les maths&hellip; C'est dur à comprendre.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme les trains&hellip; Si tu le manques, tu prends le prochain.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme la nuit&hellip; ça fais rêver.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme la bière&hellip; Les 2 rendent malade.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme les fruits&hellip; Apres la saison, ils sont pourris.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme le caramel&hellip; C'est bon mais c'est collant.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme les allumettes&hellip; Quand tu les frottes, ils perdent la tête.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme les grenouilles&hellip; Plus ça saute plus c'est content.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme les places de parkings&hellip; Les meilleures sont prises.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme les éléphants&hellip; ça trompe tout le temps.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme les Pokémons&hellip; Il faut les dresser pour qu'ils évoluent.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme du pop-corn&hellip;. Plus c'est chaud&hellip;plus ça saute.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme du chewing gum&hellip; Plus tu mâches plus ça colle.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme les chiottes&hellip; C'est toujours occupé.</p> <p class="spip">Les mecs, c'est comme les casseroles&hellip; Faut les tenir par la queue.</p> <p class="spip">Les mecs ça commence par une pelle &hellip; Et ça fini par un râteau.</p> <h3 class="spip"><a name='3'></a>Pourquoi ?, comment ?, différence ? et point commun ? :</h3> <p class="spip">Comment appelle-t-on un homme intelligent, sensible et beau ?
 <br />Une rumeur.</p> <p class="spip">

Pourquoi les hommes n'ont-ils rien à craindre de la maladie de la vache folle ?
 <br />Parce qu'elle n'attaque que le cerveau.

</p> <p class="spip">Des chercheuses ont découvert pourquoi Moise a erré 40 ans dans le désert avec le peuple d'Israël :
 <br />Un homme ne demande jamais son chemin.</p> <p class="spip">Les trois plus grandes crises dans la vie d'un homme : <br />
La perte de sa femme, celle de son travail, et une éraflure sur sa carrosserie.

</p> <p class="spip">Pourquoi tant d'hommes ont-ils les jambes arquées ?
 <br />Les choses sans importance sont toujours mises entre parenthèses.

</p> <p class="spip">Quel est le point commun entre les nuages et les hommes ?
 <br />Quand ils s'en vont, on peut espérer une belle journée.

</p> <p class="spip">Les mensurations idéales d'un homme : 80 - 20 - 42 :
 <br />80 ans, 20 millions sur le compte en banque et 42 degrés de fièvre.</p> <p class="spip">

Pourquoi les hommes n'ont pas de période de crise à l'âge mur ?
 <br />Parce qu'ils ne sortent jamais de la puberté.

</p> <p class="spip">Pourquoi y a-t-il des hommes ? <br />
Les vibromasseurs ne tondent pas la pelouse.

</p> <p class="spip">Quelle est la différence entre le Yéti et un homme intelligent ?
 <br />Il parait que quelqu'un a déjà vu le Yéti !

</p> <p class="spip">Que sont les préliminaires selon un homme ?
 <br />Mendier pendant une demi-heure.

</p> <p class="spip">Quelle est la différence entre un homme et un PC ? <br />
Le PC, on n'a besoin de lui dire les choses qu'une fois.</p> <p class="spip">

Comment appelle-t-on un homme ligoté ?
 <br />Digne de confiance.

</p> <p class="spip">Quel est le point commun entre les hommes et les spots de pub ? <br />
On ne peut pas croire un mot de ce qu'ils disent.

</p> <p class="spip">Quel est le point commun entre les hommes et les robots ménagers ?
 <br />On en a un sans trop savoir pourquoi.

</p> <p class="spip">Quelle est la définition d'une soirée romantique selon un homme ? <br />
Le sexe.

</p> <p class="spip">Quand un homme pense-t-il à mettre des bougies pour le dîner ? <br />
Quand le courant tombe en panne.

</p> <p class="spip">Que dit-on d'un homme qui s'attend à coucher le deuxième soir ? <br />
Qu'il est particulièrement lent.

</p> <p class="spip">Quel est le point commun entre les hommes qui fréquentent les bars pour célibataires ?
 <br />Ils sont tous mariés.

</p> <p class="spip">À quoi reconnaît-on qu'un homme ment ?
 <br />Ses lèvres bougent.</p> <p class="spip">

Qu'obtient-on en croisant un homme avec une truie ? <br />
Rien. Il y a des choses que même une truie refuse de faire.

</p> <p class="spip">Comment un homme appelle-t-il le véritable amour ?
 <br />Érection.
</p> <p class="spip">Quelle est la différence entre un homme et un perroquet ?
 <br />On peut faire dire des choses gentilles à un perroquet.</p> <p class="spip">

Pourquoi les femmes mariées pèsent-elles plus lourd que les femmes célibataires ?
 <br />Les femmes célibataires rentrent chez elles, regardent ce qu'il y a dans le frigo et vont se coucher. <br />
Les femmes mariées rentrent chez elles, regardent ce qu'il y a dans le lit et se replient sur le frigo.</p> <p class="spip">

Les hommes sont la preuve que la réincarnation existe : <br />On ne peut pas devenir aussi con en une seule vie

.</p> <p class="spip">Qu'est-ce que c'est, pour un homme, une soirée romantique ?
 <br />Un stade de foot illuminé aux chandelles.</p> <p class="spip">

Quelle est la différence entre un homme et un cochon ? <br />
Les cochons ne se conduisent pas comme des hommes quand ils sont bourrés.

</p> <p class="spip">Quelle est la différence entre un homme et E.T. ? <br />
E.T., lui, téléphone maison.

</p> <p class="spip">Qu'est-ce qu'un homme prévoyant ?
 <br />Celui qui achète deux packs de bière au lieu d'un.</p> <p class="spip">

Pourquoi les hommes veulent-ils épouser une vierge ?
 <br />Ils ne supportent pas la critique.

</p> <p class="spip">Comment les hommes trient-ils leurs habits ?
 <br />« Sales » et « Sales mais mettables ».

</p> <p class="spip">Combien d'hommes faut-il pour changer un rouleau de papier cul ? <br />
Pour changer quoi ??

</p> <p class="spip">Comment savoir si son mari est mort ?
 <br />Vous avez accès à la télécommande.</p> <p class="spip">

Pourquoi une psychanalyse dure moins longtemps pour un homme ? <br />
Pas besoin de régresser en enfance, c'est déjà fait.

</p> <p class="spip">Comment rendre un homme heureux au lit ? <br />
Mettre la télé dans la chambre.

</p> <p class="spip">Qu'est-ce qui fait plus plaisir à un homme qu'un délire sexuel ? <br />
Des copains qui le croiraient.

</p> <p class="spip">Quelle est la différence entre un mec et un bébé ? <br />
Le bébé au moins on peut le laisser seul avec la baby-sitter.</p> <p class="spip">

Quelle est la différence entre une balle de golf et le point G ?
 <br />Un homme passera facilement deux heures à chercher sa balle de golf&hellip;</p> <p class="spip">

Quelle est la définition du mot « Pénis » ?
 <br />Outil de précision permettant de mesurer la profondeur d'une cruche..

.</p> <p class="spip">Quelle est la différence entre un macho et un pêcheur ?
 <br />Le macho ne se vantera jamais d'en avoir attrapé une grosse.</p> <p class="spip">

Qu'ont en commun les hommes avec la cuvette des toilettes, les anniversaires et le clitoris ? <br />
Ils les ratent tous les trois.

</p> <p class="spip">Savez-vous pourquoi il n'y a que 30 % des hommes qui vont au paradis ? <br />
Parce que s'il y en avait plus, ça serait l'enfer.</p> <p class="spip">

La vitesse de la lumière est supérieure à celle du son. <br />C'est pourquoi bien des hommes ont l'air brillant jusqu'à ce qu'ils ouvrent la bouche.</p> <p class="spip">Pourquoi les hommes ont-ils la conscience tranquille ? <br />Parce qu'ils ne l'ont jamais utilisée.</p> <p class="spip">Pourquoi les hommes aiment-ils autant les voitures et les motos ? <br />Celles-là au moins, ils peuvent les manipuler.</p> <p class="spip">Pourquoi l'homme penche-t-il la tête quand il réfléchit ? <br />Pour que ses deux neurones entrent en contact.</p> <p class="spip">Pourquoi la majorité des femmes conduisent mal ? <br />Parce que la majorité des moniteurs sont des hommes&hellip;</p> <p class="spip">Quelle est la différence entre un homme et une tasse de café ? <br />Il n'y en a pas : les deux tapent sur les nerfs.</p> <p class="spip">Quelle est la différence entre un homme et un chat ? <br />Aucune, tous deux ont très peur de l'aspirateur.</p> <p class="spip">Comment appelle-t-on un homme intelligent, sensible et beau ? <br />Un homosexuel.</p> <p class="spip">Quelle est la différence entre un homme, une cravate et une ceinture ? <br />La ceinture serre la taille, la cravate serre le cou, l'homme sert à rien.</p> <p class="spip">Quelle est la différence entre le cerveau d'un homme et une olive ? <br />La couleur.</p> <p class="spip">Les hommes, c'est comme de l'essence : des pieds à la ceinture, c'est du super, de la ceinture aux épaules, c'est de l'ordinaire, et des épaules à la tête, c'est du sans plomb.</p> <p class="spip">Il y a deux sortes d'hommes qui ne comprennent rien aux femmes : <br />Les célibataires et les maris.</p> <p class="spip">Que doit faire une femme quand son mari court en zigzag dans le jardin ? <br />Continuer à tirer.</p> <h3 class="spip"><a name='4'></a>Les avantages d'être un homme vus par les femmes :</h3> <p class="spip">Vous pouvez manger une banane sans que personne n'ait d'arrière-pensée.</p> <p class="spip">Vos conversations téléphoniques sont finies en 30 secondes.</p> <p class="spip">Le monde est votre urinoir.</p> <p class="spip">Si quelque chose de mécanique ne marche pas, vous pouvez le fracasser avec un marteau et le balancer à travers la pièce.</p> <p class="spip">Personne ne se demande si vous sucez.</p> <p class="spip">L'idée de shooter dans un petit chien vous amuse.</p> <p class="spip">Vous connaissez au moins 20 façons d'ouvrir une bière.</p> <p class="spip">C'est toujours des filles qui sont nues dans les films.</p> <p class="spip">Vous pouvez faire le concours de celui qui pisse le plus loin.</p> <p class="spip">Les gens ne s'arrêtent pas de raconter une bonne blague dégueulasse quand vous passez devant eux.</p> <p class="spip">Une semaine de vacances ne nécessite qu'une valise.</p> <p class="spip">Vous pouvez porter un t-shirt blanc dans un parc aquatique.</p> <p class="spip">Vous pouvez enlever votre t-shirt quand il fait trop chaud.</p> <p class="spip">Vous n'avez pas à gérer la vie sexuelle de vos amis.</p> <p class="spip">Vous passez 80 % de temps en moins dans la salle de bain.</p> <p class="spip">Vous pouvez ouvrir vos bocaux tout seul.</p> <p class="spip">Vos amis ne vous critiquent pas quand vous prenez ou vous perdez du poids.</p> <p class="spip">Les coiffeurs ne vous volent pas.</p> <p class="spip">Vous ne pleurez pas à chaque fois que quelqu'un pleure à la télé.</p> <p class="spip">Votre décolleté n'est pas un facteur lors d'un entretien d'embauche.</p> <p class="spip">Tous vos orgasmes sont réels.</p> <p class="spip">Vous n'avez pas à porter un sac plein de choses « utiles » partout où vous allez.</p> <p class="spip">Vous pouvez aller aux toilettes sans un groupe de soutien.</p> <p class="spip">Vous gardez votre nom de famille.</p> <p class="spip">Quand votre travail est critiqué, vous ne paniquez pas en disant que tout le monde vous déteste secrètement.</p> <p class="spip">Vous êtes récompensé à la moindre pensée intelligente.</p> <p class="spip">Vous comprenez l'humour.</p> <p class="spip">Vous pouvez être douché et prêt en 10 minutes.</p> <p class="spip">Vous pouvez quitter un hôtel avec un lit défait.</p> <p class="spip">Vos sous-vêtements coûtent 8 euros le lot de 3.</p> <p class="spip">Aucun de vos collègues de travail ne vous fait pleurer.</p> <p class="spip">Vous n'avez pas à vous pelotonner contre un ours poilu toutes les nuits.</p> <p class="spip">Vous pouvez avoir 34 ans et être célibataire sans que personne ne le remarque.</p> <p class="spip">Tout sur votre visage à sa couleur naturelle.</p> <p class="spip">Vous pouvez manger du chocolat sans prendre 3 kilos tout de suite.</p> <p class="spip">Vous ne vous inquiétez pas à propos des sentiments des autres.</p> <p class="spip">Vous pensez au sexe 90 % du temps où vous êtes éveillé.</p> <p class="spip">Trois paires de chaussures sont plus qu'il vous en faut.</p> <p class="spip">Vous pouvez dire n'importe quoi sans vous soucier de ce que pensent les gens.</p> <p class="spip">Les boys bands n'existent pas dans votre monde.</p> <p class="spip">Vous n'avez pas à nettoyer votre appartement quand quelqu'un vient.</p> <p class="spip">Les mécanos vous disent la vérité.</p> <p class="spip">Vous pouvez regarder un match à la télé pendant des heures avec un copain sans même penser.</p> <p class="spip">Vous ne vous demandez jamais si l'autre vous aime.</p> <p class="spip">Une seule humeur tout le temps.</p> <p class="spip">Vous pouvez vous asseoir les genoux écartés sans vous préoccuper de ce que vous portez.</p> <p class="spip">Même travail. Meilleure paye.</p> <p class="spip">Les cheveux gris ajoutent du charme.</p> <p class="spip">Robe de mariage : 1500 euros, location de smoking : 85 euros.</p> <p class="spip">Vous n'avez pas à quitter la pièce précipitamment pour réajuster votre tenue.</p> <p class="spip">Avec 400 millions de spermatozoïdes par éjaculation, vous pourriez doubler la population de la terre en 15 coups, du moins en théorie.</p> <p class="spip">De la cire chaude ne s'approche jamais de votre peau.</p> <p class="spip">La télécommande est à vous rien qu'à vous.</p> <p class="spip">Si vous faites de la rétention d'eau c'est dans un jerrican.</p> <p class="spip">Vous pouvez passer chez un ami sans être obligé de lui offrir un petit cadeau.</p> <p class="spip">Vous ne refusez pas du rab de dessert.</p> <p class="spip">Vous pouvez acheter un préservatif sans que le pharmacien ne vous imagine nu.</p> <p class="spip">Vous n'êtes pas obligé de prétendre aller vous « rafraîchir » quand vous allez aux toilettes.</p> <p class="spip">Vous pouvez toujours avoir le dernier mot en finissant vos phrases par « bordel de merde » lors d'une discussion.</p> <p class="spip">Vous ne ratez jamais une occasion de baiser car vous n'êtes pas d'humeur.</p> <p class="spip">Des nouvelles chaussures ne vous ruinent pas les pieds.</p> <p class="spip">Les films pornos sont fait conformément à votre esprit.</p> <p class="spip">Vous n'êtes pas obligé de vous rappelez les anniversaires de tout le monde.</p> <p class="spip">Ne pas aimer une personne, ne veut pas dire que vous ne voulez pas coucher avec elle.</p> <p class="spip">Voir aussi <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article279" class="spip_in">Citations sur le sexe</a>, <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article146" class="spip_in">Proverbes et dictons idiots</a>, <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article254" class="spip_in">De l'étranger, que pense-t-on des Français ?</a>, <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article295" class="spip_in">Les expressions imagées populaires</a> et <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article301" class="spip_in">Calembours culturels</a>.</p> Une Planète trop peuplée ? Fausses évidences sur la population mondiale http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article307 <p class="spip"><strong class="spip">DÉMOGRAPHIE, que de poncifs on répand en ton nom &hellip;</strong></p> <p class="spip"><span class='spip_document_569 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:300px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/demographie.jpg' width="300" height="181" alt="Carte des pays par population" title="Carte des pays par population" /></span></p> <p class="spip"><strong class="spip">« L'humanité connaît une natalité débridée. »</strong> Non, car depuis plusieurs décennies les taux de natalité diminuent nettement et partout, sous l'effet de ce qu'il est convenu d'appeler la « transition démographique » [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb27" name="nh27" id="nh27" class="spip_note" title='[27] Transition démographique : période pendant laquelle une population passe (...)' >27</a>], période durant laquelle une population voit baisser une natalité et une mortalité auparavant très élevées.</p> <p class="spip"><strong class="spip">« Il faut craindre une véritable explosion démographique. »</strong> Qu'on se rassure : la bombe ne sautera pas. Le phénomène majeur du XXI<sup>e</sup> siècle ne sera pas la croissance rapide de la population, mais son vieillissement.</p> <p class="spip"><strong class="spip">« Nous allons vivre sur une Terre écrasée par la surpopulation. »</strong> Non, à nouveau, car la concentration humaine sur de petits territoires, induite par l'urbanisation, entraîne le dépeuplement d'autres régions.</p> <p class="spip"><strong class="spip">« Les vagues migratoires Sud-Nord vont nous submerger. »</strong> C'est ignorer que les nouvelles logiques migratoires engendrent des mobilités dans tous les sens, dont de très importantes migrations Sud-Sud.</p> <p class="spip">En somme, la « population mondiale » n'existe pas : elle est un agrégat sans signification, addition de réalités différentes. […] Présenter les indicateurs démographiques de la population mondiale, c'est gommer les dynamiques propres : celles de pays à taux de natalité [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb28" name="nh28" id="nh28" class="spip_note" title='[28] Taux de natalité : nombre de naissances vivantes au cours d&#39;une période (...)' >28</a>] élevé et faible espérance de vie [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb29" name="nh29" id="nh29" class="spip_note" title='[29] Espérance de vie à la naissance : nombre d&#39;années qu&#39;un groupe de (...)' >29</a>], comme le Niger et le Mali, ou celles de pays dont le taux de natalité est si faible qu'il ne compense pas le taux de mortalité [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb30" name="nh30" id="nh30" class="spip_note" title='[30] Taux de mortalité : nombre de décès au cours d&#39;une période (en général (...)' >30</a>] , comme la Russie ou le Japon. […]</p> <p class="spip">Le monde est composé de populations diverses, aux indicateurs démographiques différents et aux modes de peuplement variés, comme le montrent les extraordinaires variations de la densité [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb31" name="nh31" id="nh31" class="spip_note" title='[31] Densité : rapport de l&#39;effectif d&#39;une population à la superficie du (...)' >31</a>] (de 1 141 habitants par kilomètre carré au Bangladesh à 5,9 au Gabon). […]</p> <p class="spip">Le XX<sup>e</sup> siècle a été témoin d'une évolution sans précédent : le peuplement de la terre a quadruplé (de 1,6 milliard de personnes en 1900 à 6,1 milliards en 2000). Cette croissance résulta de l'addition de trois phénomènes. Dès la fin du XVIII<sup>e</sup> siècle, certains pays de l'hémisphère Nord avaient commencé à connaître une baisse de la mortalité (infantile [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb32" name="nh32" id="nh32" class="spip_note" title='[32] Taux de mortalité infantile et juvénile : nombre d&#39;enfants morts avant (...)' >32</a>], infanto-adolescente [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb33" name="nh33" id="nh33" class="spip_note" title='[33] Taux de mortalité infanto-adolescente : nombre de personnes d&#39;une (...)' >33</a>] et maternelle [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb34" name="nh34" id="nh34" class="spip_note" title='[34] Taux de mortalité maternelle : nombre de femmes décédant du fait d&#39;un (...)' >34</a>]) qui, au XIX<sup>e</sup> puis au XX<sup>e</sup> siècle, s'est généralisée aux pays du Sud (en Inde, par exemple, à partir des années 1920). […]</p> <p class="spip">Par ailleurs, les personnes âgées vivent plus longtemps, grâce à l'amélioration, depuis les années 1970, de la médecine et des infrastructures sanitaires. La mécanisation d'un certain nombre de tâches a en outre apporté de meilleures conditions de travail, contribuant à accroître l'espérance de vie [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb35" name="nh35" id="nh35" class="spip_note" title='[35] Espérance de vie en bonne santé : nombre d&#39;années qu&#39;un groupe de (...)' >35</a>], qui a presque doublé en un siècle (de 37 ans en 1900 à 69 ans en 2010).</p> <p class="spip"><span class='spip_document_570 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:400px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/evolutionpopulation.jpg' width="400" height="251" alt="Évolution de la population mondiale (ONU)" title="Évolution de la population mondiale (ONU)" /></span></p> <p class="spip">La baisse sans précédent de la fécondité [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb36" name="nh36" id="nh36" class="spip_note" title='[36] Indice synthétique de fécondité : indice statistique (exprimé en enfants (...)' >36</a>] provoque une nette décélération démographique. […] En cinquante ans, la population mondiale a ainsi fortement augmenté : 2,5 milliards en 1950, 6,1 milliards en 2000. Selon la projection moyenne de l'Organisation des Nations unies (ONU), elle devrait s'élever à 9 milliards en 2050. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Phénomène inédit, le vieillissement marquera le XXI<sup>e</sup> siècle.</strong> Il peut être mesuré soit par l'augmentation de la proportion de personnes âgées de 65 ans et plus (5,2 % en 1950, 7,6 % en 2010 et 16,2 % en 2050 selon les prévisions de l'ONU), soit par l'évolution de l'âge médian [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb37" name="nh37" id="nh37" class="spip_note" title='[37] Âge médian : âge qui partage les individus d&#39;un pays (ou d&#39;une région) en (...)' >37</a>] (24 ans en 1950, 29 ans en 2010 et environ 38 ans en 2050). L'accroissement de l'espérance de vie élargit le cercle du troisième âge, la baisse de la fécondité minore les effectifs des jeunes ; ses effets sont particulièrement importants dans les pays en phase d'hiver démographique [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb38" name="nh38" id="nh38" class="spip_note" title='[38] Hiver démographique : situation d&#39;un pays dont le taux de natalité (...)' >38</a>], ceux dont la fécondité est depuis plusieurs décennies nettement en dessous du seuil de remplacement des générations [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb39" name="nh39" id="nh39" class="spip_note" title='[39] Seuil de simple remplacement des générations : indice de fécondité (...)' >39</a>] (soit en moyenne 2,1 enfants par femme). […] Il faut aussi tenir compte de l'augmentation du nombre absolu de personnes âgées - ce que l'on appelle la « gérontocroissance » [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb40" name="nh40" id="nh40" class="spip_note" title='[40] Gérontocroissance : augmentation du nombre de personnes âgées dans une (...)' >40</a>] : 130 millions en 1950, 417 millions en 2000, et ce nombre pourrait atteindre 1,486 milliard en 2050. […]</p> <p class="spip">En Inde, 29 % des habitants vivent en ville, 33 % en République démocratique du Congo, 73 % en Allemagne et 79 % aux EtatsUnis. Les facteurs en sont très variables. Le fort taux brésilien est principalement dû à l'héritage de la colonisation qui a fondé des villes chargées d'assurer le contrôle politique et économique du territoire et de centraliser l'exclusivité des échanges avec la métropole portugaise. […]</p> <p class="spip">Les pays très centralisés, comme la France ou l'Iran, se sont dotés d'une armature urbaine macrocéphale, où la capitale politique est dominante dans toutes les fonctions : économiques, financières, universitaires et culturelles. D'autres pays, comme l'Espagne ou la Bolivie, ont une urbanisation bicéphale, dominée par deux villes (Madrid et Barcelone, La Paz et Santa Cruz) ; l'Allemagne est pour sa part organisée en un réseau urbain plus équilibré reliant plusieurs villes harmonieusement hiérarchisées.</p> <p class="spip">Transitions démographiques [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb41" name="nh41" id="nh41" class="spip_note" title='[41] Transition démographique : période pendant laquelle une population passe (...)' >41</a>] en cours dans différents pays du Sud, hiver démographique dans certains pays du Nord, vieillissement de la population, urbanisation sans précédent : voilà qui dessine un paysage démographique inédit. S'y ajoute la question des circulations migratoires : 214 millions de personnes résident de façon permanente dans un autre pays que celui où elles sont nées - un chiffre qui n'inclut ni les réfugiés ni les déplacés.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Contrairement aux idées reçues, les migrations sont régulières et permanentes.</strong> Et très majoritairement légales : surmédiatisées, les migrations clandestines sont statistiquement négligeables. L'histoire et la géographie ont contribué à construire des couples migratoires de pays. Ils peuvent se fonder sur une proximité géographique - Burkina Faso et Côte d'Ivoire, Colombie et Venezuela, Mexique et Etats-Unis, Malaisie et Singapour, Italie et Suisse &hellip; ou sur une histoire commune - Philippines et Etats-Unis, Algérie et France, Inde et Royaume-Uni, etc. - en raison des liens hérités de la colonisation et pérennisés, de jure ou de facto, après la décolonisation. Comme pour le mouvement d'urbanisation, si des facteurs politiques (guerres, conflits civils, régimes liberticides) poussent à l'émigration, les facteurs économiques en sont le moteur principal. Au XIX<sup>e</sup> siècle, la pauvreté avait contraint de nombreux Espagnols, Suisses et Italiens à émigrer en Amérique latine. La démographie elle-même est un troisième facteur de migration : au XIX<sup>e</sup> siècle, la France, en raison de la baisse très précoce de sa fécondité, est devenue le seul pays européen d'immigration. Au XXI<sup>e</sup> siècle, la baisse de la population active dans différents pays développés pousse à faire appel aux immigrés, du fait du déficit de main d'œuvre, notamment dans certaines activités mal payées.</p> <p class="spip">La polarisation entre pays d'émigration et pays d'immigration a cependant perdu de sa pertinence. Les migrations sont de plus en plus circulaires : le Maroc, par exemple, est un pays d'émigration vers l'Europe et l'Amérique du Nord, un pays de transit pour des ressortissants de l'Afrique subsaharienne rejoignant l'Europe, et un pays d'immigration pour des ressortissants de l'Afrique subsaharienne qui y ont arrêté - sans l'avoir nécessairement prévu - leur cheminement migratoire. De même, l'Espagne est un pays d'émigration, en particulier vers les pays du Nord ou l'Amérique latine, un pays de transit pour des Africains se rendant en France et un pays d'immigration à partir du Maroc, de la Roumanie ou de l'Amérique andine. […]</p> <p class="spip">Extraits de <strong class="spip">Gérard-François DUMONT</strong> [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb42" name="nh42" id="nh42" class="spip_note" title='[42] Professeur à l&#39;université Paris-Sorbonne, président de la revue Population (...)' >42</a>], <i class="spip">Fausses évidences sur la population mondiale</i>, <a href="http://www.monde-diplomatique.fr/" target="_blank">Le Monde diplomatique</a>, juin 2011, N° 687, p. 13, 4,90 €.</p> Sun, 19 Jun 2011 11:09:57 +0200 Bete Renard <p class="spip"><strong class="spip">DÉMOGRAPHIE, que de poncifs on répand en ton nom &hellip;</strong></p> <p class="spip"><span class='spip_document_569 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:300px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/demographie.jpg' width="300" height="181" alt="Carte des pays par population" title="Carte des pays par population" /></span></p> <p class="spip"><strong class="spip">« L'humanité connaît une natalité débridée. »</strong> Non, car depuis plusieurs décennies les taux de natalité diminuent nettement et partout, sous l'effet de ce qu'il est convenu d'appeler la « transition démographique » [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb43" name="nh43" id="nh43" class="spip_note" title='[43] Transition démographique : période pendant laquelle une population passe (...)' >43</a>], période durant laquelle une population voit baisser une natalité et une mortalité auparavant très élevées.</p> <p class="spip"><strong class="spip">« Il faut craindre une véritable explosion démographique. »</strong> Qu'on se rassure : la bombe ne sautera pas. Le phénomène majeur du XXI<sup>e</sup> siècle ne sera pas la croissance rapide de la population, mais son vieillissement.</p> <p class="spip"><strong class="spip">« Nous allons vivre sur une Terre écrasée par la surpopulation. »</strong> Non, à nouveau, car la concentration humaine sur de petits territoires, induite par l'urbanisation, entraîne le dépeuplement d'autres régions.</p> <p class="spip"><strong class="spip">« Les vagues migratoires Sud-Nord vont nous submerger. »</strong> C'est ignorer que les nouvelles logiques migratoires engendrent des mobilités dans tous les sens, dont de très importantes migrations Sud-Sud.</p> <p class="spip">En somme, la « population mondiale » n'existe pas : elle est un agrégat sans signification, addition de réalités différentes. […] Présenter les indicateurs démographiques de la population mondiale, c'est gommer les dynamiques propres : celles de pays à taux de natalité [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb44" name="nh44" id="nh44" class="spip_note" title='[44] Taux de natalité : nombre de naissances vivantes au cours d&#39;une période (...)' >44</a>] élevé et faible espérance de vie [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb45" name="nh45" id="nh45" class="spip_note" title='[45] Espérance de vie à la naissance : nombre d&#39;années qu&#39;un groupe de (...)' >45</a>], comme le Niger et le Mali, ou celles de pays dont le taux de natalité est si faible qu'il ne compense pas le taux de mortalité [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb46" name="nh46" id="nh46" class="spip_note" title='[46] Taux de mortalité : nombre de décès au cours d&#39;une période (en général (...)' >46</a>] , comme la Russie ou le Japon. […]</p> <p class="spip">Le monde est composé de populations diverses, aux indicateurs démographiques différents et aux modes de peuplement variés, comme le montrent les extraordinaires variations de la densité [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb47" name="nh47" id="nh47" class="spip_note" title='[47] Densité : rapport de l&#39;effectif d&#39;une population à la superficie du (...)' >47</a>] (de 1 141 habitants par kilomètre carré au Bangladesh à 5,9 au Gabon). […]</p> <p class="spip">Le XX<sup>e</sup> siècle a été témoin d'une évolution sans précédent : le peuplement de la terre a quadruplé (de 1,6 milliard de personnes en 1900 à 6,1 milliards en 2000). Cette croissance résulta de l'addition de trois phénomènes. Dès la fin du XVIII<sup>e</sup> siècle, certains pays de l'hémisphère Nord avaient commencé à connaître une baisse de la mortalité (infantile [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb48" name="nh48" id="nh48" class="spip_note" title='[48] Taux de mortalité infantile et juvénile : nombre d&#39;enfants morts avant (...)' >48</a>], infanto-adolescente [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb49" name="nh49" id="nh49" class="spip_note" title='[49] Taux de mortalité infanto-adolescente : nombre de personnes d&#39;une (...)' >49</a>] et maternelle [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb50" name="nh50" id="nh50" class="spip_note" title='[50] Taux de mortalité maternelle : nombre de femmes décédant du fait d&#39;un (...)' >50</a>]) qui, au XIX<sup>e</sup> puis au XX<sup>e</sup> siècle, s'est généralisée aux pays du Sud (en Inde, par exemple, à partir des années 1920). […]</p> <p class="spip">Par ailleurs, les personnes âgées vivent plus longtemps, grâce à l'amélioration, depuis les années 1970, de la médecine et des infrastructures sanitaires. La mécanisation d'un certain nombre de tâches a en outre apporté de meilleures conditions de travail, contribuant à accroître l'espérance de vie [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb51" name="nh51" id="nh51" class="spip_note" title='[51] Espérance de vie en bonne santé : nombre d&#39;années qu&#39;un groupe de (...)' >51</a>], qui a presque doublé en un siècle (de 37 ans en 1900 à 69 ans en 2010).</p> <p class="spip"><span class='spip_document_570 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:400px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/evolutionpopulation.jpg' width="400" height="251" alt="Évolution de la population mondiale (ONU)" title="Évolution de la population mondiale (ONU)" /></span></p> <p class="spip">La baisse sans précédent de la fécondité [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb52" name="nh52" id="nh52" class="spip_note" title='[52] Indice synthétique de fécondité : indice statistique (exprimé en enfants (...)' >52</a>] provoque une nette décélération démographique. […] En cinquante ans, la population mondiale a ainsi fortement augmenté : 2,5 milliards en 1950, 6,1 milliards en 2000. Selon la projection moyenne de l'Organisation des Nations unies (ONU), elle devrait s'élever à 9 milliards en 2050. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Phénomène inédit, le vieillissement marquera le XXI<sup>e</sup> siècle.</strong> Il peut être mesuré soit par l'augmentation de la proportion de personnes âgées de 65 ans et plus (5,2 % en 1950, 7,6 % en 2010 et 16,2 % en 2050 selon les prévisions de l'ONU), soit par l'évolution de l'âge médian [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb53" name="nh53" id="nh53" class="spip_note" title='[53] Âge médian : âge qui partage les individus d&#39;un pays (ou d&#39;une région) en (...)' >53</a>] (24 ans en 1950, 29 ans en 2010 et environ 38 ans en 2050). L'accroissement de l'espérance de vie élargit le cercle du troisième âge, la baisse de la fécondité minore les effectifs des jeunes ; ses effets sont particulièrement importants dans les pays en phase d'hiver démographique [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb54" name="nh54" id="nh54" class="spip_note" title='[54] Hiver démographique : situation d&#39;un pays dont le taux de natalité (...)' >54</a>], ceux dont la fécondité est depuis plusieurs décennies nettement en dessous du seuil de remplacement des générations [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb55" name="nh55" id="nh55" class="spip_note" title='[55] Seuil de simple remplacement des générations : indice de fécondité (...)' >55</a>] (soit en moyenne 2,1 enfants par femme). […] Il faut aussi tenir compte de l'augmentation du nombre absolu de personnes âgées - ce que l'on appelle la « gérontocroissance » [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb56" name="nh56" id="nh56" class="spip_note" title='[56] Gérontocroissance : augmentation du nombre de personnes âgées dans une (...)' >56</a>] : 130 millions en 1950, 417 millions en 2000, et ce nombre pourrait atteindre 1,486 milliard en 2050. […]</p> <p class="spip">En Inde, 29 % des habitants vivent en ville, 33 % en République démocratique du Congo, 73 % en Allemagne et 79 % aux EtatsUnis. Les facteurs en sont très variables. Le fort taux brésilien est principalement dû à l'héritage de la colonisation qui a fondé des villes chargées d'assurer le contrôle politique et économique du territoire et de centraliser l'exclusivité des échanges avec la métropole portugaise. […]</p> <p class="spip">Les pays très centralisés, comme la France ou l'Iran, se sont dotés d'une armature urbaine macrocéphale, où la capitale politique est dominante dans toutes les fonctions : économiques, financières, universitaires et culturelles. D'autres pays, comme l'Espagne ou la Bolivie, ont une urbanisation bicéphale, dominée par deux villes (Madrid et Barcelone, La Paz et Santa Cruz) ; l'Allemagne est pour sa part organisée en un réseau urbain plus équilibré reliant plusieurs villes harmonieusement hiérarchisées.</p> <p class="spip">Transitions démographiques [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb57" name="nh57" id="nh57" class="spip_note" title='[57] Transition démographique : période pendant laquelle une population passe (...)' >57</a>] en cours dans différents pays du Sud, hiver démographique dans certains pays du Nord, vieillissement de la population, urbanisation sans précédent : voilà qui dessine un paysage démographique inédit. S'y ajoute la question des circulations migratoires : 214 millions de personnes résident de façon permanente dans un autre pays que celui où elles sont nées - un chiffre qui n'inclut ni les réfugiés ni les déplacés.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Contrairement aux idées reçues, les migrations sont régulières et permanentes.</strong> Et très majoritairement légales : surmédiatisées, les migrations clandestines sont statistiquement négligeables. L'histoire et la géographie ont contribué à construire des couples migratoires de pays. Ils peuvent se fonder sur une proximité géographique - Burkina Faso et Côte d'Ivoire, Colombie et Venezuela, Mexique et Etats-Unis, Malaisie et Singapour, Italie et Suisse &hellip; ou sur une histoire commune - Philippines et Etats-Unis, Algérie et France, Inde et Royaume-Uni, etc. - en raison des liens hérités de la colonisation et pérennisés, de jure ou de facto, après la décolonisation. Comme pour le mouvement d'urbanisation, si des facteurs politiques (guerres, conflits civils, régimes liberticides) poussent à l'émigration, les facteurs économiques en sont le moteur principal. Au XIX<sup>e</sup> siècle, la pauvreté avait contraint de nombreux Espagnols, Suisses et Italiens à émigrer en Amérique latine. La démographie elle-même est un troisième facteur de migration : au XIX<sup>e</sup> siècle, la France, en raison de la baisse très précoce de sa fécondité, est devenue le seul pays européen d'immigration. Au XXI<sup>e</sup> siècle, la baisse de la population active dans différents pays développés pousse à faire appel aux immigrés, du fait du déficit de main d'œuvre, notamment dans certaines activités mal payées.</p> <p class="spip">La polarisation entre pays d'émigration et pays d'immigration a cependant perdu de sa pertinence. Les migrations sont de plus en plus circulaires : le Maroc, par exemple, est un pays d'émigration vers l'Europe et l'Amérique du Nord, un pays de transit pour des ressortissants de l'Afrique subsaharienne rejoignant l'Europe, et un pays d'immigration pour des ressortissants de l'Afrique subsaharienne qui y ont arrêté - sans l'avoir nécessairement prévu - leur cheminement migratoire. De même, l'Espagne est un pays d'émigration, en particulier vers les pays du Nord ou l'Amérique latine, un pays de transit pour des Africains se rendant en France et un pays d'immigration à partir du Maroc, de la Roumanie ou de l'Amérique andine. […]</p> <p class="spip">Extraits de <strong class="spip">Gérard-François DUMONT</strong> [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb58" name="nh58" id="nh58" class="spip_note" title='[58] Professeur à l&#39;université Paris-Sorbonne, président de la revue Population (...)' >58</a>], <i class="spip">Fausses évidences sur la population mondiale</i>, <a href="http://www.monde-diplomatique.fr/" target="_blank">Le Monde diplomatique</a>, juin 2011, N° 687, p. 13, 4,90 €.</p> Changer le monde : Tout un programme ! par Jean-Marc JANCOVICI http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article306 <p class="spip">L'origine de notre crise économique se situe non point dans les dysfonctionnements du système bancaire mais bien dans la crise de l'énergie : raréfaction, renchérissement et menace de manque. <br />De nombreuses pages de cet ouvrage sont consacrées aux difficultés que posent les tentatives de « décarbonisation » de nos économies.</p> <p class="spip"><span class='spip_document_558 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:209px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/changermonde.jpg' width="209" height="312" alt="Éditions Calman-Lévy 2011" title="Éditions Calman-Lévy 2011" /></span></p> <p class="spip"><strong class="spip">Quatrième de couverture :</strong></p> <p class="spip">L'énergie procède de la transformation de la matière. L'économie n'étant rien d'autre qu'une machine à transformer des ressources, nos sociétés industrielles sont de plus en plus gourmandes en énergie, alors même que les stocks susceptibles de leur en fournir, que ce soit du charbon, du pétrole ou de l'uranium, diminuent inexorablement. (Voir <a href="http://www.youtube.com/watch?v=BoyeXbxW05k&feature=player_embedded" target="_blank">Peak Oil - How Will You Ride the Slide ?</a>)</p> <p class="spip">Partant de ce constat, Jean-Marc Jancovici montre que les espoirs placés par nos gouvernants dans la reprise de la croissance sont illusoires et dangereux : dans une économie monde qui dépend des énergies fossiles, plus vite la croissance repartira, plus vite arrivera le prochain choc pétrolier qui la tuera à nouveau.</p> <p class="spip">Il faut sortir de cette spirale infernale. L'éolien, le solaire seraient-ils une solution ? Pas si simple, démontre J.-M. Jancovici : leur coût actuel est astronomique et leur contribution insignifiante. Le nucléaire, alors ? Malgré ce qui semble intuitivement découler du drame de Fukushima, c'est une des composantes de la transition qu'il faut perfectionner et développer.</p> <p class="spip">Mais surtout, il faut un nouveau projet de société, tout entier tourné vers une économie « décarbonée ». Un tel projet touchera à tout : nos métiers, notre habitat, notre système de soins, notre agriculture, notre alimentation, notre mobilité, notre lieu de vacances, notre armée et notre diplomatie, la consolidation de l'Europe, les procédés industriels, la productivité du travail et la gestion des retraites &hellip;</p> <p class="spip">Pour éviter l'impasse, chacun de ces compartiments de la société doit être libéré au plus vite de sa dépendance au carbone, et J.-M. Jancovici propose des pistes concrètes pour y parvenir.</p> <p class="spip">Tout un programme, certes, mais prendre la contrainte carbone à bras le corps n'est pas une option, écrit-il. Si nous ne faisons pas le premier pas, c'est elle qui choisira la forme de l'étreinte !</p> <p class="spip"><i class="spip">Jean-Marc Jancovici est ingénieur de l'École polytechnique, consultant et enseignant. En 2007, il a collaboré à l'élaboration du Pacte écologique de la Fondation Nicolas Hulot. Il tient une chronique hebdomadaire sur France Info et présente une fois par mois l'indicateur ECO<sub>2</sub> Climat au JT de 20 heures de TF1. Il est l'auteur notamment de :</i> <br />Le Plein s'il vous plaît ! La solution au problème de l'énergie, <i class="spip">avec Alain Grandjean (Le Seuil, 2006),</i> <br />Le Changement climatique expliqué à ma fille, <i class="spip">traduit en six langues (Le Seuil, 2009)</i> <br />C'est maintenant ! Trois ans pour sauver le monde, <i class="spip">avec Alain Grandjean (Le Seuil, 2009).</i></p> <p class="spip"><strong class="spip">Sommaire du livre :</strong></p> <p class="spip"><strong class="spip">Chapitre 1 : Le pétrole, ou la multiplication des surhommes</strong> <br />Papin et Watt, libérateurs des esclaves ? <br />Énergie = pouvoir d'achat <br />L'effet boeuf <br />Cachez ce sein… pour pas cher <br />En voiture ! <br />Du carbone dans le gigaoctet <br />Le droit au logement, encore du pétrole <br />Pour divorcer, quelle énergie ! </p> <p class="spip"><strong class="spip">Chapitre 2 : Mettre les villes à la campagne, c'est fait !</strong> <br />De la charrue à la clé de 12 <br />Pour rendre service, il faut pomper… <br />Rien ne va plus <br />T'as du pétrole ? Tu déménages ! <br />Se soigner au pétrole <br />Millions d'euros ou mégajoules ? <br />Le crépuscule des banlieues <br />Cassandre, à la niche ! </p> <p class="spip"><strong class="spip">Chapitre 3 : Charybde pétrole ou Scylla climat ?</strong> <br />Pour une poignée de degrés de plus… <br />Tu émets et je pompe <br />Au charbon ! <br />Pic et pic… <br />Éviter la crise dans la crise ? <br />Tu ne couperas point <br />Quatre axes </p> <p class="spip"><strong class="spip">Chapitre 4 : Montre moi donc ton bilan carbone&hellip;.</strong> <br />Zéro CO2, c'est parfois 100 % de bêtises ! <br />Je cultive, donc j'émets <br />L'électricité, pas si propre ! <br />« Not in my backyard », aussi pour les émissions <br />Les leçons du bilan carbone <br />C'est le petit bilan qui monte, qui monte… </p> <p class="spip"><strong class="spip">Chapitre 5 : Quand on aime, on ne compte pas</strong> <br />Combien coûte un ours blanc ? <br />Le retour des moulins à vent <br />Quand la démagogie s'empare des électrons… <br />Un tramway nommé dollar <br />Le bonus-malus, beaucoup de bruit pour pas grand-chose ? <br />Moi, ce n'est pas l'État <br />Demain j'aurai mieux <br />T'as pas de coquillages ? Aucun problème ! <br />Pourquoi demain et pas tout de suite ? </p> <p class="spip"><strong class="spip">Chapitre 6 : C'est grave, docteur ?</strong> <br />La croissance, ou la paix ? <br />Du carbone à la géopolitique planétaire <br />De la Terre de feu au Pacte écologique <br />Tu ne taxeras point <br />De Rio à Copenhague (en attendant Durban) </p> <p class="spip"><strong class="spip">Chapitre 7 : A table !</strong> <br />Quand le bâtiment va… <br />Le retour du train-train ? <br />Il faudra déborder d'énergie, quand même <br />Goûtez-moi ce bon carbone <br />Je te taxe ou je te rationne ? <br />De l'ambition, que diable !</p> <p class="spip"><strong class="spip">Jean-Marc JANCOVICI</strong>, <i class="spip">Changer le monde</i>, <a href="http://www.editions-calmann-levy.com/livre/titre-399025-Changer-le-monde.html" target="_blank">Éditions Calman-Lévi</a>, 2011, 18 €.</p> <p class="spip">Voir <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article305" class="spip_in">« Nous y sommes » par Fred Vargas</a>.</p> <p class="spip">Voir aussi : <a href="http://www.manicore.com/documentation/articles/changer_le_monde.html" target="_blank">le site Manicore de J-M Jancovici</a>, <br /><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article267" class="spip_in">Jean-Marc Jancovici : Le nucléaire ? Oui merci !</a>, <br /><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article237" class="spip_in">Le PIB n'est que la fiche de paie de l'humanité !</a>, <br /><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article141" class="spip_in">L'essence, une esclave très bon marché !</a>, <br /><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article140" class="spip_in">Tchernobyl : combien de victimes</a>, <br /><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article112" class="spip_in">Les modèles climatiques</a>, <br /><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article101" class="spip_in">L'effet de serre</a>.</p> Sun, 05 Jun 2011 10:21:07 +0200 Bete Renard <p class="spip">L'origine de notre crise économique se situe non point dans les dysfonctionnements du système bancaire mais bien dans la crise de l'énergie : raréfaction, renchérissement et menace de manque. <br />De nombreuses pages de cet ouvrage sont consacrées aux difficultés que posent les tentatives de « décarbonisation » de nos économies.</p> <p class="spip"><span class='spip_document_558 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:209px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/changermonde.jpg' width="209" height="312" alt="Éditions Calman-Lévy 2011" title="Éditions Calman-Lévy 2011" /></span></p> <p class="spip"><strong class="spip">Quatrième de couverture :</strong></p> <p class="spip">L'énergie procède de la transformation de la matière. L'économie n'étant rien d'autre qu'une machine à transformer des ressources, nos sociétés industrielles sont de plus en plus gourmandes en énergie, alors même que les stocks susceptibles de leur en fournir, que ce soit du charbon, du pétrole ou de l'uranium, diminuent inexorablement. (Voir <a href="http://www.youtube.com/watch?v=BoyeXbxW05k&feature=player_embedded" target="_blank">Peak Oil - How Will You Ride the Slide ?</a>)</p> <p class="spip">Partant de ce constat, Jean-Marc Jancovici montre que les espoirs placés par nos gouvernants dans la reprise de la croissance sont illusoires et dangereux : dans une économie monde qui dépend des énergies fossiles, plus vite la croissance repartira, plus vite arrivera le prochain choc pétrolier qui la tuera à nouveau.</p> <p class="spip">Il faut sortir de cette spirale infernale. L'éolien, le solaire seraient-ils une solution ? Pas si simple, démontre J.-M. Jancovici : leur coût actuel est astronomique et leur contribution insignifiante. Le nucléaire, alors ? Malgré ce qui semble intuitivement découler du drame de Fukushima, c'est une des composantes de la transition qu'il faut perfectionner et développer.</p> <p class="spip">Mais surtout, il faut un nouveau projet de société, tout entier tourné vers une économie « décarbonée ». Un tel projet touchera à tout : nos métiers, notre habitat, notre système de soins, notre agriculture, notre alimentation, notre mobilité, notre lieu de vacances, notre armée et notre diplomatie, la consolidation de l'Europe, les procédés industriels, la productivité du travail et la gestion des retraites &hellip;</p> <p class="spip">Pour éviter l'impasse, chacun de ces compartiments de la société doit être libéré au plus vite de sa dépendance au carbone, et J.-M. Jancovici propose des pistes concrètes pour y parvenir.</p> <p class="spip">Tout un programme, certes, mais prendre la contrainte carbone à bras le corps n'est pas une option, écrit-il. Si nous ne faisons pas le premier pas, c'est elle qui choisira la forme de l'étreinte !</p> <p class="spip"><i class="spip">Jean-Marc Jancovici est ingénieur de l'École polytechnique, consultant et enseignant. En 2007, il a collaboré à l'élaboration du Pacte écologique de la Fondation Nicolas Hulot. Il tient une chronique hebdomadaire sur France Info et présente une fois par mois l'indicateur ECO<sub>2</sub> Climat au JT de 20 heures de TF1. Il est l'auteur notamment de :</i> <br />Le Plein s'il vous plaît ! La solution au problème de l'énergie, <i class="spip">avec Alain Grandjean (Le Seuil, 2006),</i> <br />Le Changement climatique expliqué à ma fille, <i class="spip">traduit en six langues (Le Seuil, 2009)</i> <br />C'est maintenant ! Trois ans pour sauver le monde, <i class="spip">avec Alain Grandjean (Le Seuil, 2009).</i></p> <p class="spip"><strong class="spip">Sommaire du livre :</strong></p> <p class="spip"><strong class="spip">Chapitre 1 : Le pétrole, ou la multiplication des surhommes</strong> <br />Papin et Watt, libérateurs des esclaves ? <br />Énergie = pouvoir d'achat <br />L'effet boeuf <br />Cachez ce sein… pour pas cher <br />En voiture ! <br />Du carbone dans le gigaoctet <br />Le droit au logement, encore du pétrole <br />Pour divorcer, quelle énergie ! </p> <p class="spip"><strong class="spip">Chapitre 2 : Mettre les villes à la campagne, c'est fait !</strong> <br />De la charrue à la clé de 12 <br />Pour rendre service, il faut pomper… <br />Rien ne va plus <br />T'as du pétrole ? Tu déménages ! <br />Se soigner au pétrole <br />Millions d'euros ou mégajoules ? <br />Le crépuscule des banlieues <br />Cassandre, à la niche ! </p> <p class="spip"><strong class="spip">Chapitre 3 : Charybde pétrole ou Scylla climat ?</strong> <br />Pour une poignée de degrés de plus… <br />Tu émets et je pompe <br />Au charbon ! <br />Pic et pic… <br />Éviter la crise dans la crise ? <br />Tu ne couperas point <br />Quatre axes </p> <p class="spip"><strong class="spip">Chapitre 4 : Montre moi donc ton bilan carbone&hellip;.</strong> <br />Zéro CO2, c'est parfois 100 % de bêtises ! <br />Je cultive, donc j'émets <br />L'électricité, pas si propre ! <br />« Not in my backyard », aussi pour les émissions <br />Les leçons du bilan carbone <br />C'est le petit bilan qui monte, qui monte… </p> <p class="spip"><strong class="spip">Chapitre 5 : Quand on aime, on ne compte pas</strong> <br />Combien coûte un ours blanc ? <br />Le retour des moulins à vent <br />Quand la démagogie s'empare des électrons… <br />Un tramway nommé dollar <br />Le bonus-malus, beaucoup de bruit pour pas grand-chose ? <br />Moi, ce n'est pas l'État <br />Demain j'aurai mieux <br />T'as pas de coquillages ? Aucun problème ! <br />Pourquoi demain et pas tout de suite ? </p> <p class="spip"><strong class="spip">Chapitre 6 : C'est grave, docteur ?</strong> <br />La croissance, ou la paix ? <br />Du carbone à la géopolitique planétaire <br />De la Terre de feu au Pacte écologique <br />Tu ne taxeras point <br />De Rio à Copenhague (en attendant Durban) </p> <p class="spip"><strong class="spip">Chapitre 7 : A table !</strong> <br />Quand le bâtiment va… <br />Le retour du train-train ? <br />Il faudra déborder d'énergie, quand même <br />Goûtez-moi ce bon carbone <br />Je te taxe ou je te rationne ? <br />De l'ambition, que diable !</p> <p class="spip"><strong class="spip">Jean-Marc JANCOVICI</strong>, <i class="spip">Changer le monde</i>, <a href="http://www.editions-calmann-levy.com/livre/titre-399025-Changer-le-monde.html" target="_blank">Éditions Calman-Lévi</a>, 2011, 18 €.</p> <p class="spip">Voir <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article305" class="spip_in">« Nous y sommes » par Fred Vargas</a>.</p> <p class="spip">Voir aussi : <a href="http://www.manicore.com/documentation/articles/changer_le_monde.html" target="_blank">le site Manicore de J-M Jancovici</a>, <br /><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article267" class="spip_in">Jean-Marc Jancovici : Le nucléaire ? Oui merci !</a>, <br /><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article237" class="spip_in">Le PIB n'est que la fiche de paie de l'humanité !</a>, <br /><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article141" class="spip_in">L'essence, une esclave très bon marché !</a>, <br /><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article140" class="spip_in">Tchernobyl : combien de victimes</a>, <br /><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article112" class="spip_in">Les modèles climatiques</a>, <br /><a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article101" class="spip_in">L'effet de serre</a>.</p> « Nous y sommes » par Fred Vargas http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article305 <p class="spip"><span class='spip_document_557 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:200px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/fred-vargas-2.jpg' width="200" height="207" alt="http://gaetanpelletier.wordpress.com/2009/10/22/fred-vargas-nous-y-sommes/" title="http://gaetanpelletier.wordpress.com/2009/10/22/fred-vargas-nous-y-sommes/" /></span></p> <p class="spip">Dans le mur, au bord du gouffre, comme seul l'homme sait le faire avec brio, qui ne perçoit la réalité que lorsqu'elle lui fait mal. Telle notre bonne vieille cigale à qui nous prêtons nos qualités d'insouciance.
 <br />Nous avons chanté, dansé…
 <br />Quand je dis « nous », entendons un quart de l'humanité tandis que le reste était à la peine. <br />Nous avons construit la vie meilleure, nous avons jeté nos pesticides à l'eau, nos fumées dans l'air, nous avons conduit trois voitures, nous avons vidé les mines, nous avons mangé des fraises du bout du 
monde, nous avons voyagé en tous sens, nous avons éclairé les nuits, nous avons chaussé des tennis qui clignotent quand on marche, nous avons grossi, nous avons mouillé le désert, acidifié la pluie, créé des clones, franchement on peut dire qu'on s'est bien amusés. <br />
On a réussi des trucs carrément épatants, très difficiles, comme faire fondre la banquise, glisser des bestioles génétiquement modifiées sous la terre, déplacer le Gulf Stream, détruire un tiers des espèces vivantes, faire péter l'atome, enfoncer des déchets radioactifs dans le sol, ni vu ni connu. <br />
Franchement on s'est marrés. Franchement on a bien profité. <br />
Et on aimerait bien continuer, tant il va de soi qu'il est plus rigolo de sauter dans un avion avec des tennis lumineuses que de biner des pommes de terre.
 <br />Certes.
 <br />Mais nous y sommes.
 <br />A la Troisième Révolution.
 <br />Qui a ceci de très différent des deux premières (la Révolution néolithique et la Révolution industrielle, pour mémoire) qu'on ne l'a pas choisie. <br />
« On est obligés de la faire, la Troisième Révolution ? » demanderont quelques esprits réticents et chagrins.
 <br />Oui. <br />
On n'a pas le choix, elle a déjà commencé, elle ne nous a pas demandé notre avis. C'est la mère Nature qui l'a décidé, après nous avoir aimablement laissés jouer avec elle depuis des décennies. <br />
La mère Nature, épuisée, souillée, exsangue, nous ferme les robinets. <br />
De pétrole, de gaz, d'uranium, d'air, d'eau.
 <br />Son ultimatum est clair et sans pitié :
 <br />Sauvez-moi, ou crevez avec moi (à l'exception des fourmis et des araignées qui nous survivront, car très résistantes, et d'ailleurs peu portées sur la danse). <br />
Sauvez-moi, ou crevez avec moi. <br />
Evidemment, dit comme ça, on comprend qu'on n'a pas le choix, on s'exécute illico et, même, si on a le temps, on s'excuse, affolés et honteux.
 <br />D'aucuns, un brin rêveurs, tentent d'obtenir un délai, de s'amuser encore avec la croissance.
 <br />Peine perdue. <br />
Il y a du boulot, plus que l'humanité n'en eut jamais.
 <br />Nettoyer le ciel, laver l'eau, décrasser la terre, abandonner sa voiture, figer le nucléaire, ramasser les ours blancs, éteindre en partant, veiller à la paix, contenir l'avidité, trouver des fraises à côté de chez soi, ne pas sortir la nuit pour les cueillir toutes, en laisser au voisin, relancer la marine à voile, laisser le charbon là où il est, – attention, ne nous laissons pas tenter, laissons ce charbon tranquille – récupérer le crottin, pisser dans les champs (pour le phosphore, on n'en a plus, on a tout pris dans les mines, on s'est quand même bien marrés).
 <br />S'efforcer. Réfléchir, même.
 <br />Et, sans vouloir offenser avec un terme tombé en désuétude, être solidaire.
 <br />Avec le voisin, avec l'Europe, avec le monde.
 <br />Colossal programme que celui de la Troisième Révolution. <br />
Pas d'échappatoire, allons-y. <br />
Encore qu'il faut noter que récupérer du crottin, et tous ceux qui l'ont fait le savent, est une activité foncièrement satisfaisante. Qui n'empêche en rien de danser le soir venu, ce n'est pas incompatible.
 <br />A condition que la paix soit là, à condition que nous contenions le retour de la barbarie –une autre des grandes spécialités de l'homme, sa plus aboutie peut-être. <br />
A ce prix, nous réussirons la Troisième révolution.
 <br />A ce prix nous danserons, autrement sans doute, mais nous danserons encore. »</p> <p class="spip">

<strong class="spip">Fred Vargas</strong>, archéologue et écrivain (message déposé sur le blog d'Europe Écologie le 7 novembre 2008 à 23h24)</p> <p class="spip">Texte extrait de <a href="http://www.lieux-dits.eu/" target="_blank">Lieux-dits, rubrique Portnawak</a></p> <p class="spip">Dernier roman policier de <strong class="spip">Fred VARGAS</strong> : <a href="http://www.viviane-hamy.fr/fiche-ouvrage.asp?O=263" target="_blank"><i class="spip">L'Armée furieuse</i>, Éditions Viviane Hamy</a>, 2011, 19,50 €.</p> Sun, 29 May 2011 17:04:48 +0200 Bete Renard <p class="spip"><span class='spip_document_557 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:200px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/fred-vargas-2.jpg' width="200" height="207" alt="http://gaetanpelletier.wordpress.com/2009/10/22/fred-vargas-nous-y-sommes/" title="http://gaetanpelletier.wordpress.com/2009/10/22/fred-vargas-nous-y-sommes/" /></span></p> <p class="spip">Dans le mur, au bord du gouffre, comme seul l'homme sait le faire avec brio, qui ne perçoit la réalité que lorsqu'elle lui fait mal. Telle notre bonne vieille cigale à qui nous prêtons nos qualités d'insouciance.
 <br />Nous avons chanté, dansé…
 <br />Quand je dis « nous », entendons un quart de l'humanité tandis que le reste était à la peine. <br />Nous avons construit la vie meilleure, nous avons jeté nos pesticides à l'eau, nos fumées dans l'air, nous avons conduit trois voitures, nous avons vidé les mines, nous avons mangé des fraises du bout du 
monde, nous avons voyagé en tous sens, nous avons éclairé les nuits, nous avons chaussé des tennis qui clignotent quand on marche, nous avons grossi, nous avons mouillé le désert, acidifié la pluie, créé des clones, franchement on peut dire qu'on s'est bien amusés. <br />
On a réussi des trucs carrément épatants, très difficiles, comme faire fondre la banquise, glisser des bestioles génétiquement modifiées sous la terre, déplacer le Gulf Stream, détruire un tiers des espèces vivantes, faire péter l'atome, enfoncer des déchets radioactifs dans le sol, ni vu ni connu. <br />
Franchement on s'est marrés. Franchement on a bien profité. <br />
Et on aimerait bien continuer, tant il va de soi qu'il est plus rigolo de sauter dans un avion avec des tennis lumineuses que de biner des pommes de terre.
 <br />Certes.
 <br />Mais nous y sommes.
 <br />A la Troisième Révolution.
 <br />Qui a ceci de très différent des deux premières (la Révolution néolithique et la Révolution industrielle, pour mémoire) qu'on ne l'a pas choisie. <br />
« On est obligés de la faire, la Troisième Révolution ? » demanderont quelques esprits réticents et chagrins.
 <br />Oui. <br />
On n'a pas le choix, elle a déjà commencé, elle ne nous a pas demandé notre avis. C'est la mère Nature qui l'a décidé, après nous avoir aimablement laissés jouer avec elle depuis des décennies. <br />
La mère Nature, épuisée, souillée, exsangue, nous ferme les robinets. <br />
De pétrole, de gaz, d'uranium, d'air, d'eau.
 <br />Son ultimatum est clair et sans pitié :
 <br />Sauvez-moi, ou crevez avec moi (à l'exception des fourmis et des araignées qui nous survivront, car très résistantes, et d'ailleurs peu portées sur la danse). <br />
Sauvez-moi, ou crevez avec moi. <br />
Evidemment, dit comme ça, on comprend qu'on n'a pas le choix, on s'exécute illico et, même, si on a le temps, on s'excuse, affolés et honteux.
 <br />D'aucuns, un brin rêveurs, tentent d'obtenir un délai, de s'amuser encore avec la croissance.
 <br />Peine perdue. <br />
Il y a du boulot, plus que l'humanité n'en eut jamais.
 <br />Nettoyer le ciel, laver l'eau, décrasser la terre, abandonner sa voiture, figer le nucléaire, ramasser les ours blancs, éteindre en partant, veiller à la paix, contenir l'avidité, trouver des fraises à côté de chez soi, ne pas sortir la nuit pour les cueillir toutes, en laisser au voisin, relancer la marine à voile, laisser le charbon là où il est, – attention, ne nous laissons pas tenter, laissons ce charbon tranquille – récupérer le crottin, pisser dans les champs (pour le phosphore, on n'en a plus, on a tout pris dans les mines, on s'est quand même bien marrés).
 <br />S'efforcer. Réfléchir, même.
 <br />Et, sans vouloir offenser avec un terme tombé en désuétude, être solidaire.
 <br />Avec le voisin, avec l'Europe, avec le monde.
 <br />Colossal programme que celui de la Troisième Révolution. <br />
Pas d'échappatoire, allons-y. <br />
Encore qu'il faut noter que récupérer du crottin, et tous ceux qui l'ont fait le savent, est une activité foncièrement satisfaisante. Qui n'empêche en rien de danser le soir venu, ce n'est pas incompatible.
 <br />A condition que la paix soit là, à condition que nous contenions le retour de la barbarie –une autre des grandes spécialités de l'homme, sa plus aboutie peut-être. <br />
A ce prix, nous réussirons la Troisième révolution.
 <br />A ce prix nous danserons, autrement sans doute, mais nous danserons encore. »</p> <p class="spip">

<strong class="spip">Fred Vargas</strong>, archéologue et écrivain (message déposé sur le blog d'Europe Écologie le 7 novembre 2008 à 23h24)</p> <p class="spip">Texte extrait de <a href="http://www.lieux-dits.eu/" target="_blank">Lieux-dits, rubrique Portnawak</a></p> <p class="spip">Dernier roman policier de <strong class="spip">Fred VARGAS</strong> : <a href="http://www.viviane-hamy.fr/fiche-ouvrage.asp?O=263" target="_blank"><i class="spip">L'Armée furieuse</i>, Éditions Viviane Hamy</a>, 2011, 19,50 €.</p> Sergio EMILSON, Comment recycler les oiseaux mazoutés http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article303 <p class="spip"><span class='spip_document_554 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:209px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/bio.jpg' width="209" height="289" alt="Éditions Plume de carotte 2010" title="Éditions Plume de carotte 2010" /></span></p> <h3 class="spip"><a name='1'></a>BIO, ON VA PAS TOUT GOBER !</h3> <p class="spip">Pas de fraises du Chili en hiver, un argument fallacieux de quelques mal embouchés. Vous avez trouvé la parade en un rien de temps, vous vous êtes inscrit dans une AMAP de la banlieue de Valparaiso. Bravo pour votre réactivité, vous êtes plein de ressources. […]</p> <p class="spip">La demande en produits bio a explosé en peu d'années, mais on ne peut en fournir que 8 % sur notre territoire. Du coup le bio est importé, heureusement qu'on peut manger des confitures boliviennes, des haricots kenyans et des fraises du Chili, oui mais bio. […]</p> <p class="spip">Les positions extrêmes finissent par nuire au bio. Certains consommateurs exigeant veulent savoir si l'air contenu dans les trous de l'emmenthal est bio, ou au moins pur. Il vont finir par tout faire capoter. […]</p> <h3 class="spip"><a name='2'></a>LE BIO AU BANC D'ESSAI</h3> <p class="spip">Comme tous les tests de consommateurs le bio est soumis aux mêmes règles d'évaluation. La méthode dite en double aveugle montre que si on place un non-voyant dans un supermarché pour acheter un paquet de riz basmati bio, il revient avec une boîte de plaquettes anti-moustiques non bio. […]</p> <p class="spip">Les légumes et les fruits bio ont maintenant bel aspect, au point que le doute peut surgir dans l'esprit des consommateurs. Heureusement l'Institut de recherche sur la tomate a mis au point une tomate bio verruqueuse, liégeuse et crevassée pour regagner leur confiance. […]</p> <p class="spip">Les modes de conservation des aliments sont aussi concernés par le bio. Finis l'ionisation, les radiations, la pulvérisation de produits chimiques. Conservez vos groseilles dans la saumure, comme autrefois. […]</p> <p class="spip"><i class="spip">« Une alimentation bio associée à une prévention à base d'homéopathie, ça fait cinq ans que les enfants n'ont pas eu la moindre attaque de mildiou. »</i> […]</p> <h3 class="spip"><a name='3'></a>FOIRE AUX QUESTIONS</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Au cours d'une fête altermondialiste, on a mis, à mon insu, de la rhubarbe bio dans ma nourriture. Y a-t-il un risque d'accoutumance ?</strong> <br />Une seule exposition est généralement sans conséquence, mais vous avez raison d'être inquiète, car plus qu'une accoutumance on peut observer quelquefois une véritable escalade. On ne compte plus les cas où des personnes ont commencé par du topinambour bio avant de passer au quinoa équitable.</p> <p class="spip"><strong class="spip">J'ai mangé bio lorsque j'étais enceinte et j'ai nourri mes enfants de la même façon. Aujourd'hui, âgés de 8 et 10 ans, ils me traitent comme une folle quand je leur fait des frites au biocarburant (comprendre à l'huile de tournesol n.d.l.r.)</strong> <br />Pas de panique, ils vous testent. Voyez dans cette réaction hostile une simple opposition à votre autorité. Cette contestation est utile à la construction de leur personnalité.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Le bio, c'est vraiment meilleur au goût, comme on le dit ?</strong> <br />On l'a déjà dit, le goût est une notion très subjective, mais si on propose de la nourriture bio et non bio à des rats et des souris de laboratoire, ils préfèrent la bio dans tous les cas. Ce qui ne veut pas dire qu'ils aient meilleur goût. Une tourte au rat non bio, c'est aussi bon, finalement.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Faut-il manger tout bio ?</strong> <br />Non. L'homme est omnivore, s'il était biovore, depuis le temps ça se saurait. Manger tout bio expose à de graves carences, notamment en pesticides dans le sang et en nitrates dans les reins. Pas d'excès, donc.</p> <p class="spip"><span class='spip_document_555 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:250px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/hamburgerbio.jpg' width="250" height="228" alt="Hamburger bio" title="Hamburger bio" /></span></p> <p class="spip"><strong class="spip">J'hésite à passer au bio car une de mes copines essaie de s'en sortir et a beaucoup de mal.</strong> <br />C'est tout le problème du bio. Mais avec une nourriture de substitution, un encadrement médical et avec l'aide d'un patch on peut y parvenir, surtout si on est bien entouré. Et puis, on récupère facilement ses capacités à manger de la <i class="spip">junk-food</i> [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb59" name="nh59" id="nh59" class="spip_note" title='[59] junk-food (mot anglais) de junk = ordure et food = nourriture : (...)' >59</a>] en quelques mois, un point positif sur lequel on n'insiste pas suffisamment.</p> <h3 class="spip"><a name='4'></a>POUR EN SAVOIR PLUS</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Sites</strong></p> <p class="spip">• Pas toujours facile de se repérer dans le maquis des labels bio, suite au sommet de 2008 qui s'est tenu en Espagne, est né <strong class="spip">Label de Cadix</strong> supervisé par une commission européenne chargée d'accorder son label aux labels bio irréprochables. <br /><i class="spip">www.eurogouv.org</i></p> <p class="spip">• <strong class="spip">Un esprit sain dans un porc sain</strong> est une AMAP qui vous propose de livrer directement sur votre lieu de travail son panier hebdomadaire de charcuteries de pays bio. <br /><i class="spip">www.abonporc.org</i></p> <p class="spip">• Une des grandes fragilités de l'agriculture biologique est sa vulnérabilité aux conditions météorologiques. Ainsi, le <strong class="spip">Printemps bio</strong>, la grande rencontre annuelle pour la promotion de la filière bio, s'est finalement tenu en septembre, cette année. <br /><i class="spip">www.printempsbio.fr</i></p> <p class="spip"><strong class="spip">Livres</strong></p> <p class="spip">• Aux tout petits (3 à 6 ans), <strong class="spip">Capitaine Bio</strong> donne toutes les bases de l'alimentation bio et soulève les questions de base. <i class="spip">Non le boulgour bio ce n'est pas du caca de souris, même si ça en a le goût. Pourquoi il ne faut pas manger le hamster angora, même s'il est bio. Oui, les fleurs c'est bon à manger, sauf celles de la ciguë, etc.</i> <br /><i class="spip">Éd. La marmotte anorexique</i></p> <p class="spip">• <strong class="spip">Manger bio, pourquoi ?</strong> Tiens, c'est vrai, au fait, pourquoi ? Hein, pourquoi ? Ça, alors, pourquoi manger bio ? <br /><i class="spip">Éd. Le mangiapan, 175 p.</i></p> <p class="spip">• <strong class="spip">Bio, évitez les pièges</strong>, un livre pour déjouer tous les pièges tendus par le bio, tapettes en bois FSC, cage en acier recyclé, collet en fibre de chanvre et jusqu'à la cage à grillon équitable. Un guide très complet. <br /><i class="spip">Éd. Le Trappeur, 96 p.</i></p> <p class="spip">• Notre spécialiste le docteur Jean-Patrick Leclerc-Auscure a signé un livre référence avec son <strong class="spip">Alimentation bio en milieu éco-hospitalier, vers une responsabilité citoyenne de l'alter-malade.</strong> <br /><i class="spip">Éd. Six pieds sur terre</i></p> <hr class="spip" /> <p class="spip">Extraits de <strong class="spip">Sergio EMILSON</strong>, <i class="spip">Comment recycler les oiseaux mazoutés, Et autres bons conseils d'écologie horripilante</i>, <a href="http://www.plumedecarotte.com/" target="_blank">Éditions Plume de carotte</a>, Collection poils aux plumes, 2010, p. 26, 16 €.</p> Sun, 15 May 2011 10:55:45 +0200 Bete Renard <p class="spip"><span class='spip_document_554 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:209px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/bio.jpg' width="209" height="289" alt="Éditions Plume de carotte 2010" title="Éditions Plume de carotte 2010" /></span></p> <h3 class="spip"><a name='1'></a>BIO, ON VA PAS TOUT GOBER !</h3> <p class="spip">Pas de fraises du Chili en hiver, un argument fallacieux de quelques mal embouchés. Vous avez trouvé la parade en un rien de temps, vous vous êtes inscrit dans une AMAP de la banlieue de Valparaiso. Bravo pour votre réactivité, vous êtes plein de ressources. […]</p> <p class="spip">La demande en produits bio a explosé en peu d'années, mais on ne peut en fournir que 8 % sur notre territoire. Du coup le bio est importé, heureusement qu'on peut manger des confitures boliviennes, des haricots kenyans et des fraises du Chili, oui mais bio. […]</p> <p class="spip">Les positions extrêmes finissent par nuire au bio. Certains consommateurs exigeant veulent savoir si l'air contenu dans les trous de l'emmenthal est bio, ou au moins pur. Il vont finir par tout faire capoter. […]</p> <h3 class="spip"><a name='2'></a>LE BIO AU BANC D'ESSAI</h3> <p class="spip">Comme tous les tests de consommateurs le bio est soumis aux mêmes règles d'évaluation. La méthode dite en double aveugle montre que si on place un non-voyant dans un supermarché pour acheter un paquet de riz basmati bio, il revient avec une boîte de plaquettes anti-moustiques non bio. […]</p> <p class="spip">Les légumes et les fruits bio ont maintenant bel aspect, au point que le doute peut surgir dans l'esprit des consommateurs. Heureusement l'Institut de recherche sur la tomate a mis au point une tomate bio verruqueuse, liégeuse et crevassée pour regagner leur confiance. […]</p> <p class="spip">Les modes de conservation des aliments sont aussi concernés par le bio. Finis l'ionisation, les radiations, la pulvérisation de produits chimiques. Conservez vos groseilles dans la saumure, comme autrefois. […]</p> <p class="spip"><i class="spip">« Une alimentation bio associée à une prévention à base d'homéopathie, ça fait cinq ans que les enfants n'ont pas eu la moindre attaque de mildiou. »</i> […]</p> <h3 class="spip"><a name='3'></a>FOIRE AUX QUESTIONS</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Au cours d'une fête altermondialiste, on a mis, à mon insu, de la rhubarbe bio dans ma nourriture. Y a-t-il un risque d'accoutumance ?</strong> <br />Une seule exposition est généralement sans conséquence, mais vous avez raison d'être inquiète, car plus qu'une accoutumance on peut observer quelquefois une véritable escalade. On ne compte plus les cas où des personnes ont commencé par du topinambour bio avant de passer au quinoa équitable.</p> <p class="spip"><strong class="spip">J'ai mangé bio lorsque j'étais enceinte et j'ai nourri mes enfants de la même façon. Aujourd'hui, âgés de 8 et 10 ans, ils me traitent comme une folle quand je leur fait des frites au biocarburant (comprendre à l'huile de tournesol n.d.l.r.)</strong> <br />Pas de panique, ils vous testent. Voyez dans cette réaction hostile une simple opposition à votre autorité. Cette contestation est utile à la construction de leur personnalité.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Le bio, c'est vraiment meilleur au goût, comme on le dit ?</strong> <br />On l'a déjà dit, le goût est une notion très subjective, mais si on propose de la nourriture bio et non bio à des rats et des souris de laboratoire, ils préfèrent la bio dans tous les cas. Ce qui ne veut pas dire qu'ils aient meilleur goût. Une tourte au rat non bio, c'est aussi bon, finalement.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Faut-il manger tout bio ?</strong> <br />Non. L'homme est omnivore, s'il était biovore, depuis le temps ça se saurait. Manger tout bio expose à de graves carences, notamment en pesticides dans le sang et en nitrates dans les reins. Pas d'excès, donc.</p> <p class="spip"><span class='spip_document_555 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:250px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/hamburgerbio.jpg' width="250" height="228" alt="Hamburger bio" title="Hamburger bio" /></span></p> <p class="spip"><strong class="spip">J'hésite à passer au bio car une de mes copines essaie de s'en sortir et a beaucoup de mal.</strong> <br />C'est tout le problème du bio. Mais avec une nourriture de substitution, un encadrement médical et avec l'aide d'un patch on peut y parvenir, surtout si on est bien entouré. Et puis, on récupère facilement ses capacités à manger de la <i class="spip">junk-food</i> [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb60" name="nh60" id="nh60" class="spip_note" title='[60] junk-food (mot anglais) de junk = ordure et food = nourriture : (...)' >60</a>] en quelques mois, un point positif sur lequel on n'insiste pas suffisamment.</p> <h3 class="spip"><a name='4'></a>POUR EN SAVOIR PLUS</h3> <p class="spip"><strong class="spip">Sites</strong></p> <p class="spip">• Pas toujours facile de se repérer dans le maquis des labels bio, suite au sommet de 2008 qui s'est tenu en Espagne, est né <strong class="spip">Label de Cadix</strong> supervisé par une commission européenne chargée d'accorder son label aux labels bio irréprochables. <br /><i class="spip">www.eurogouv.org</i></p> <p class="spip">• <strong class="spip">Un esprit sain dans un porc sain</strong> est une AMAP qui vous propose de livrer directement sur votre lieu de travail son panier hebdomadaire de charcuteries de pays bio. <br /><i class="spip">www.abonporc.org</i></p> <p class="spip">• Une des grandes fragilités de l'agriculture biologique est sa vulnérabilité aux conditions météorologiques. Ainsi, le <strong class="spip">Printemps bio</strong>, la grande rencontre annuelle pour la promotion de la filière bio, s'est finalement tenu en septembre, cette année. <br /><i class="spip">www.printempsbio.fr</i></p> <p class="spip"><strong class="spip">Livres</strong></p> <p class="spip">• Aux tout petits (3 à 6 ans), <strong class="spip">Capitaine Bio</strong> donne toutes les bases de l'alimentation bio et soulève les questions de base. <i class="spip">Non le boulgour bio ce n'est pas du caca de souris, même si ça en a le goût. Pourquoi il ne faut pas manger le hamster angora, même s'il est bio. Oui, les fleurs c'est bon à manger, sauf celles de la ciguë, etc.</i> <br /><i class="spip">Éd. La marmotte anorexique</i></p> <p class="spip">• <strong class="spip">Manger bio, pourquoi ?</strong> Tiens, c'est vrai, au fait, pourquoi ? Hein, pourquoi ? Ça, alors, pourquoi manger bio ? <br /><i class="spip">Éd. Le mangiapan, 175 p.</i></p> <p class="spip">• <strong class="spip">Bio, évitez les pièges</strong>, un livre pour déjouer tous les pièges tendus par le bio, tapettes en bois FSC, cage en acier recyclé, collet en fibre de chanvre et jusqu'à la cage à grillon équitable. Un guide très complet. <br /><i class="spip">Éd. Le Trappeur, 96 p.</i></p> <p class="spip">• Notre spécialiste le docteur Jean-Patrick Leclerc-Auscure a signé un livre référence avec son <strong class="spip">Alimentation bio en milieu éco-hospitalier, vers une responsabilité citoyenne de l'alter-malade.</strong> <br /><i class="spip">Éd. Six pieds sur terre</i></p> <hr class="spip" /> <p class="spip">Extraits de <strong class="spip">Sergio EMILSON</strong>, <i class="spip">Comment recycler les oiseaux mazoutés, Et autres bons conseils d'écologie horripilante</i>, <a href="http://www.plumedecarotte.com/" target="_blank">Éditions Plume de carotte</a>, Collection poils aux plumes, 2010, p. 26, 16 €.</p> Bernard STIEGLER, Comment se porte le progrès ? http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article302 <p class="spip"><strong class="spip">LA RECHERCHE : Pour en arriver là, il a fallu que le progrès se constitue comme entité, au cours d'une histoire longue &hellip;</strong></p> <p class="spip"><strong class="spip">BERNARD STIEGLER :</strong> Le désir d'élévation commence avec la conquête de la station debout, c'est-à-dire avec la technique qui apparaît avec la patte avant délivrée de sa fonction motrice, et devenant ainsi fabricatrice. L'hominisation est la technicisation de la vie - évolution où les objets techniques forment des systèmes techniques toujours plus complexes. Une société humaine est fondée sur un système technique qui la constitue et qu'elle constitue en retour. […] Le premier système technique - le galet éclaté - est à l'échelle du million d'années, le Paléolithique supérieur de dizaines de milliers d'années, l'Antiquité égyptienne de milliers d'années, l'Empire romain de centaines d'années. Le système technique thermodynamique de la machine à vapeur dure la vie d'un homme - 70 ans -, et son évolution est devenue sensible à tous et évidente.</p> <p class="spip"><span class='spip_document_553 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:496px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/progres-4.jpg' width="496" height="275" alt="le progrès" title="le progrès" /></span></p> <p class="spip"><strong class="spip">C'est donc à la fin du XVIII<sup>e</sup> siècle que naît le progrès, au sens moderne du terme ?</strong></p> <p class="spip"><strong class="spip">B.S.</strong> À ce moment s'opère un rapprochement entre science et technique que jusqu'à la fin du XVIII<sup>e</sup> siècle tout opposait. […] Science et technique relèvent de l'être et du devenir qui sont essentiellement opposés : pour cette pensée, qui perdure jusqu'à la thermodynamique, le devenir est une corruption de l'être. C'est cette conception que bouleverse la révolution industrielle. C'est ainsi que s'installe l'idée de progrès. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">La technique devient alors technologie, grâce aux entrepreneurs et aux industriels &hellip;</strong></p> <p class="spip"><strong class="spip">B.S.</strong> [&hellip;] Avec eux s'engage le processus qui conduira à la révolution industrielle. Ainsi commence l'âge de la technologie concrétisant socialement des possibilités nouvelles fondées sur des savoirs scientifiques, la science devenant une source primordiale du changement social sous l'égide de l'industrie - mais comme science du devenir, et non plus de l'être.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Comment cette mutation fait-elle évoluer la société tout entière ?</strong></p> <p class="spip"><strong class="spip">B.S.</strong> […] Ainsi se répand la notion d'un progrès global qui devient l'affaire de tous, et le progrès de l'esprit humain s'impose bientôt comme réalité politique avec l'instruction publique laïque et obligatoire : les systèmes techniques et sociaux devant désormais évoluer de concert, ce sont aussi les individus eux-mêmes qui doivent se transformer, et il faut pour cela créer une école publique dans laquelle l'État investit dès lors une part toujours croissante de son budget. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Au début du XX<sup>e</sup> siècle et aux États-Unis, l'idée de progrès se transforme grâce à une nouvelle théorie de l'innovation. Que se passe-t-il outre-Atlantique ?</strong></p> <p class="spip"><strong class="spip">B.S.</strong> Henry Ford développe l'industrie automobile en s'inspirant de la théorie du management de Frederick Taylor. […] Schumpeter fait de Ford son modèle. Le concepteur de la Ford T a compris qu'il ne suffit pas de produire des automobiles : il faut aussi les vendre. Grâce au taylorisme et à l'innovation, le coût modéré de la Ford T doit devenir un objet de consommation de masse. C'est la naissance de <i class="spip">l'American Way of Life</i> - où le progrès fait ainsi place au consumérisme.</p> <p class="spip"><strong class="spip">À cela va s'ajouter la puissance de feu du marketing.</strong></p> <p class="spip"><strong class="spip">B.S.</strong> Le personnage-clé est ici Edward Bernays, neveu de Sigmund Freud et concepteur de ce que l'on appelait à l'époque les « relations publiques ». [&hellip;] Bernays soutient alors que, pour faire adopter des idées ou des produits aux individus, il faut s'adresser à leur inconscient, et non à leur conscience, et que, pour faire consommer aux Américains toujours plus de produits dont ils n'ont pas besoin, il faut détourner leur désir de leurs objets premiers (les parents, l'être aimé, les objets de sublimation, c'est-à-dire d'élévation) vers les marchandises et <i class="spip">via</i> les industries culturelles naissantes.</p> <p class="spip"><strong class="spip">En quoi le marketing est-il l'ennemi du progrès ?</strong></p> <p class="spip"><strong class="spip">B.S.</strong> Il est l'une des deux grandes causes de désaffection pour le progrès. Dans la logique du marketing, les industries culturelles deviennent des instruments de captation de l'attention des consommateurs. Aujourd'hui, aux ÉtatsUnis, un adulte regarde la télé 5 heures et demie par jour. Tous médias confondus, les adolescents américains sont sollicités 10 heures et demie par jour selon la Kayser Family Foundation. En quinze ans, le temps hebdomadaire de conversation familiale est passé de 1 heure 30 à 35 minutes. Toutes les institutions qui servent à transformer les pulsions en désirs (famille, école, etc.) sont court-circuitées et font apparaître une société pulsionnelle et addictive - mais sans désir. Or, nous sommes des êtres désirants. Si notre désir est canalisé vers les marchandises, il régresse inévitablement vers la pulsion, vers la satisfaction immédiate qu'exige l'enfant mal éduqué - et nous vivons dans une société massivement infantilisée. La pulsion est égoïste et antisociale, tandis que le désir est la base de l'investissement social : aimer (une femme, la géométrie, ses amis), c'est (se) construire. Consommer (sur ce modèle consumériste [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb61" name="nh61" id="nh61" class="spip_note" title='[61] Le mot consumérisme a deux sens : un sens courant dans la vie sociale (...)' >61</a>]), c'est (se) détruire. La consommation a engendré un vaste malaise où les « malades » attribuent au devenir technique les causes de ce qui est en réalité provoqué par un marketing irresponsable, exclusivement soumis aux actionnaires, et qui suscitent ensemble la défiance à l'égard des sciences et des technologies qui, dans un tel contexte, ne se développent plus, en effet, qu'au détriment des organisations sociales.</p> <p class="spip"><span class='spip_document_552 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:330px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/ReaganThatcher.jpg' width="330" height="220" alt="Pépé Reagan et Mémé Thatcher" title="Pépé Reagan et Mémé Thatcher" /></span></p> <p class="spip"><strong class="spip">Quel est le second facteur à l'œuvre contre le progrès ?</strong></p> <p class="spip"><strong class="spip">B.S.</strong> À la fin des années 1970, et face aux nouveaux pays industriels (Corée et Japon notamment), les conservateurs britanniques et américains s'interrogent sur la pérennité de la domination occidentale sur la production industrielle. Lorsque Margaret Thatcher devient Premier ministre, le japonais JVC sort son premier magnétoscope. La révolution conservatrice mise en œuvre par Thatcher et par Reagan renonce au capitalisme industriel et opte pour la financiarisation de l'économie. La condition est la remise en question de l'État, qui, depuis Napoléon, régulait les processus de désajustement entre le système technique et les systèmes sociaux. Le projet moderne et progressiste de régulation du système technique et de protection des systèmes sociaux est abandonné : c'est désormais le marketing qui orchestre la soumission de la société à la technologie - mais au prix d'une lente destruction du social et d'une régression généralisée, et au service des actionnaires qui remplacent l'entrepreneur par le manager. Tout cela conduit au désinvestissement et à l'incurie : spéculation d'un côté, défiance de l'autre.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Est-il possible dans ces conditions de refonder le progrès ? Vous-même, vous revendiquez-vous comme progressiste ?</strong></p> <p class="spip"><strong class="spip">B.S.</strong> Je lutte contre la régression en posant que toute technique est un <i class="spip">pharmakon</i>, au sens où Platon usait de ce mot : à la fois un remède et un poison. L'évolution humaine est indissociable de l'évolution technique. Une telle évolution est un processus d'individuation. Les individus psychiques, qui sont constitués d'organes somatiques, ne s'épanouissent qu'en adoptant les milieux techniques que forment les organes techniques, qui évoluent eux-mêmes en corrélation avec les systèmes sociaux qui sont des organisations sociales. Dans cette organologie générale, il faut penser une pharmacologie générale où la technique est un remède (un facteur de progrès) si elle contribue à intensifier les possibilités d'évolution des individus psychiques et sociaux, et un poison (un facteur de régression) lorsqu'elle conduit à court-circuiter les individus psychiques et sociaux - et c'est ce qui s'est produit avec la révolution conservatrice imposant l'hégémonie du marketing stratégique. Dépasser cet état de fait suppose l'abandon du modèle consumériste, le passage à une économie de la contribution, et la réinvention d'une puissance publique capable de projeter un long terme et fondée sur un milieu numérique socialisé dans le but premier d'instaurer un nouveau partage des savoirs - lesquels seront la principale ressource dans l'après-Fukushima.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Propos recueillis par Aline Richard</strong></p> <p class="spip">Extraits de l'entretien de Bernard STIEGLER [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb62" name="nh62" id="nh62" class="spip_note" title='[62] Bernard Stiegler dirige depuis 2006 l&#39;institut de recherche et (...)' >62</a>], <i class="spip">Refonder le progrès suppose un nouveau partage des savoirs</i>, <a href="http://www.larecherche.fr/" target="_blank">La Recherche</a>, Mai 2011, N° 452, p. 78, 6,20 €.</p> Sun, 08 May 2011 10:36:54 +0200 Bete Renard <p class="spip"><strong class="spip">LA RECHERCHE : Pour en arriver là, il a fallu que le progrès se constitue comme entité, au cours d'une histoire longue &hellip;</strong></p> <p class="spip"><strong class="spip">BERNARD STIEGLER :</strong> Le désir d'élévation commence avec la conquête de la station debout, c'est-à-dire avec la technique qui apparaît avec la patte avant délivrée de sa fonction motrice, et devenant ainsi fabricatrice. L'hominisation est la technicisation de la vie - évolution où les objets techniques forment des systèmes techniques toujours plus complexes. Une société humaine est fondée sur un système technique qui la constitue et qu'elle constitue en retour. […] Le premier système technique - le galet éclaté - est à l'échelle du million d'années, le Paléolithique supérieur de dizaines de milliers d'années, l'Antiquité égyptienne de milliers d'années, l'Empire romain de centaines d'années. Le système technique thermodynamique de la machine à vapeur dure la vie d'un homme - 70 ans -, et son évolution est devenue sensible à tous et évidente.</p> <p class="spip"><span class='spip_document_553 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:496px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/progres-4.jpg' width="496" height="275" alt="le progrès" title="le progrès" /></span></p> <p class="spip"><strong class="spip">C'est donc à la fin du XVIII<sup>e</sup> siècle que naît le progrès, au sens moderne du terme ?</strong></p> <p class="spip"><strong class="spip">B.S.</strong> À ce moment s'opère un rapprochement entre science et technique que jusqu'à la fin du XVIII<sup>e</sup> siècle tout opposait. […] Science et technique relèvent de l'être et du devenir qui sont essentiellement opposés : pour cette pensée, qui perdure jusqu'à la thermodynamique, le devenir est une corruption de l'être. C'est cette conception que bouleverse la révolution industrielle. C'est ainsi que s'installe l'idée de progrès. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">La technique devient alors technologie, grâce aux entrepreneurs et aux industriels &hellip;</strong></p> <p class="spip"><strong class="spip">B.S.</strong> [&hellip;] Avec eux s'engage le processus qui conduira à la révolution industrielle. Ainsi commence l'âge de la technologie concrétisant socialement des possibilités nouvelles fondées sur des savoirs scientifiques, la science devenant une source primordiale du changement social sous l'égide de l'industrie - mais comme science du devenir, et non plus de l'être.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Comment cette mutation fait-elle évoluer la société tout entière ?</strong></p> <p class="spip"><strong class="spip">B.S.</strong> […] Ainsi se répand la notion d'un progrès global qui devient l'affaire de tous, et le progrès de l'esprit humain s'impose bientôt comme réalité politique avec l'instruction publique laïque et obligatoire : les systèmes techniques et sociaux devant désormais évoluer de concert, ce sont aussi les individus eux-mêmes qui doivent se transformer, et il faut pour cela créer une école publique dans laquelle l'État investit dès lors une part toujours croissante de son budget. […]</p> <p class="spip"><strong class="spip">Au début du XX<sup>e</sup> siècle et aux États-Unis, l'idée de progrès se transforme grâce à une nouvelle théorie de l'innovation. Que se passe-t-il outre-Atlantique ?</strong></p> <p class="spip"><strong class="spip">B.S.</strong> Henry Ford développe l'industrie automobile en s'inspirant de la théorie du management de Frederick Taylor. […] Schumpeter fait de Ford son modèle. Le concepteur de la Ford T a compris qu'il ne suffit pas de produire des automobiles : il faut aussi les vendre. Grâce au taylorisme et à l'innovation, le coût modéré de la Ford T doit devenir un objet de consommation de masse. C'est la naissance de <i class="spip">l'American Way of Life</i> - où le progrès fait ainsi place au consumérisme.</p> <p class="spip"><strong class="spip">À cela va s'ajouter la puissance de feu du marketing.</strong></p> <p class="spip"><strong class="spip">B.S.</strong> Le personnage-clé est ici Edward Bernays, neveu de Sigmund Freud et concepteur de ce que l'on appelait à l'époque les « relations publiques ». [&hellip;] Bernays soutient alors que, pour faire adopter des idées ou des produits aux individus, il faut s'adresser à leur inconscient, et non à leur conscience, et que, pour faire consommer aux Américains toujours plus de produits dont ils n'ont pas besoin, il faut détourner leur désir de leurs objets premiers (les parents, l'être aimé, les objets de sublimation, c'est-à-dire d'élévation) vers les marchandises et <i class="spip">via</i> les industries culturelles naissantes.</p> <p class="spip"><strong class="spip">En quoi le marketing est-il l'ennemi du progrès ?</strong></p> <p class="spip"><strong class="spip">B.S.</strong> Il est l'une des deux grandes causes de désaffection pour le progrès. Dans la logique du marketing, les industries culturelles deviennent des instruments de captation de l'attention des consommateurs. Aujourd'hui, aux ÉtatsUnis, un adulte regarde la télé 5 heures et demie par jour. Tous médias confondus, les adolescents américains sont sollicités 10 heures et demie par jour selon la Kayser Family Foundation. En quinze ans, le temps hebdomadaire de conversation familiale est passé de 1 heure 30 à 35 minutes. Toutes les institutions qui servent à transformer les pulsions en désirs (famille, école, etc.) sont court-circuitées et font apparaître une société pulsionnelle et addictive - mais sans désir. Or, nous sommes des êtres désirants. Si notre désir est canalisé vers les marchandises, il régresse inévitablement vers la pulsion, vers la satisfaction immédiate qu'exige l'enfant mal éduqué - et nous vivons dans une société massivement infantilisée. La pulsion est égoïste et antisociale, tandis que le désir est la base de l'investissement social : aimer (une femme, la géométrie, ses amis), c'est (se) construire. Consommer (sur ce modèle consumériste [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb63" name="nh63" id="nh63" class="spip_note" title='[63] Le mot consumérisme a deux sens : un sens courant dans la vie sociale (...)' >63</a>]), c'est (se) détruire. La consommation a engendré un vaste malaise où les « malades » attribuent au devenir technique les causes de ce qui est en réalité provoqué par un marketing irresponsable, exclusivement soumis aux actionnaires, et qui suscitent ensemble la défiance à l'égard des sciences et des technologies qui, dans un tel contexte, ne se développent plus, en effet, qu'au détriment des organisations sociales.</p> <p class="spip"><span class='spip_document_552 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:330px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/ReaganThatcher.jpg' width="330" height="220" alt="Pépé Reagan et Mémé Thatcher" title="Pépé Reagan et Mémé Thatcher" /></span></p> <p class="spip"><strong class="spip">Quel est le second facteur à l'œuvre contre le progrès ?</strong></p> <p class="spip"><strong class="spip">B.S.</strong> À la fin des années 1970, et face aux nouveaux pays industriels (Corée et Japon notamment), les conservateurs britanniques et américains s'interrogent sur la pérennité de la domination occidentale sur la production industrielle. Lorsque Margaret Thatcher devient Premier ministre, le japonais JVC sort son premier magnétoscope. La révolution conservatrice mise en œuvre par Thatcher et par Reagan renonce au capitalisme industriel et opte pour la financiarisation de l'économie. La condition est la remise en question de l'État, qui, depuis Napoléon, régulait les processus de désajustement entre le système technique et les systèmes sociaux. Le projet moderne et progressiste de régulation du système technique et de protection des systèmes sociaux est abandonné : c'est désormais le marketing qui orchestre la soumission de la société à la technologie - mais au prix d'une lente destruction du social et d'une régression généralisée, et au service des actionnaires qui remplacent l'entrepreneur par le manager. Tout cela conduit au désinvestissement et à l'incurie : spéculation d'un côté, défiance de l'autre.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Est-il possible dans ces conditions de refonder le progrès ? Vous-même, vous revendiquez-vous comme progressiste ?</strong></p> <p class="spip"><strong class="spip">B.S.</strong> Je lutte contre la régression en posant que toute technique est un <i class="spip">pharmakon</i>, au sens où Platon usait de ce mot : à la fois un remède et un poison. L'évolution humaine est indissociable de l'évolution technique. Une telle évolution est un processus d'individuation. Les individus psychiques, qui sont constitués d'organes somatiques, ne s'épanouissent qu'en adoptant les milieux techniques que forment les organes techniques, qui évoluent eux-mêmes en corrélation avec les systèmes sociaux qui sont des organisations sociales. Dans cette organologie générale, il faut penser une pharmacologie générale où la technique est un remède (un facteur de progrès) si elle contribue à intensifier les possibilités d'évolution des individus psychiques et sociaux, et un poison (un facteur de régression) lorsqu'elle conduit à court-circuiter les individus psychiques et sociaux - et c'est ce qui s'est produit avec la révolution conservatrice imposant l'hégémonie du marketing stratégique. Dépasser cet état de fait suppose l'abandon du modèle consumériste, le passage à une économie de la contribution, et la réinvention d'une puissance publique capable de projeter un long terme et fondée sur un milieu numérique socialisé dans le but premier d'instaurer un nouveau partage des savoirs - lesquels seront la principale ressource dans l'après-Fukushima.</p> <p class="spip"><strong class="spip">Propos recueillis par Aline Richard</strong></p> <p class="spip">Extraits de l'entretien de Bernard STIEGLER [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb64" name="nh64" id="nh64" class="spip_note" title='[64] Bernard Stiegler dirige depuis 2006 l&#39;institut de recherche et (...)' >64</a>], <i class="spip">Refonder le progrès suppose un nouveau partage des savoirs</i>, <a href="http://www.larecherche.fr/" target="_blank">La Recherche</a>, Mai 2011, N° 452, p. 78, 6,20 €.</p> Calembours culturels http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article301 <h3 class="spip"><a name='1'></a>Littérature</h3> <p class="spip">« Parfumez-vous ! » de Stefan Aisselle</p> <p class="spip">« Les 3 suisses du Docteur March » de Louisa May Alcot</p> <p class="spip">« Ali Badou et les quarante voleurs »</p> <p class="spip">« Le chaussée aux moines » d'Antonin Artaud</p> <p class="spip">« Le Yop dans la Vallée » de Honoré de Balzac</p> <p class="spip">« Les Misérables » de Hugo Boss</p> <p class="spip">« Le dernier jour d'un con damné » de Hugo Boss</p> <p class="spip">« La planète des Singer » de Pierre Boulle</p> <p class="spip">« Le Pont de la rivière Kookaï » de Pierre Boulle</p> <p class="spip">« Le Spécial K » de Dino Buzzati</p> <p class="spip">« Le désert des steaks tartares » de Dino Buzzati</p> <p class="spip">« Les justes prix » d'Albert Camus</p> <p class="spip">« L'immigré » d'Albert Camus</p> <p class="spip">« Mort à Crédit agricole » de Louis-Ferdinand Céline</p> <p class="spip">« Volkswagen au bout de la nuit » de Louis-Ferdinand Céline</p> <p class="spip">« Knoor » de Louis-Ferdinand Céline</p> <p class="spip">« La dame du Cacolac » de Raymond Chandler</p> <p class="spip">« Le Génie (sans bouillir) du christianisme » de Chateaubriand</p> <p class="spip">« Le crime de l'American Express » d'Agatha Christie</p> <p class="spip">« Le crime du Pékin-express » de Agatha Christie</p> <p class="spip">« L'annonce faite à Alliot-Marie » de Paul Claudel</p> <p class="spip">« Les selles du baigneur » de Albert Cohen</p> <p class="spip">« Benz du Seigneur » d'Albert Cohen</p> <p class="spip">« Le Cidre » de Pierre Corneille</p> <p class="spip">« Lettres de mon Moulinex » d'Alphonse Daudet</p> <p class="spip">« Le neveu de Rambo » de Denis Diderot</p> <p class="spip">« Jacques le terroriste » de Denis Diderot</p> <p class="spip">« Les frères Bogdanov » de Fiodor Dostoïevski</p> <p class="spip">« Les Frères Kawasaki » de Flodor Dostoïevki</p> <p class="spip">« L'étroit mousquetaire » d'Alexandre Dumas</p> <p class="spip">« L'étroite moustiquaire » d'Alexandre Dumas</p> <p class="spip">« La Dame aux Camelia-Jordana » d'Alexandre Dumas fils.</p> <p class="spip">« Un barrage contre le Panasonic » de Marguerite Duracell</p> <p class="spip">« Ushuaïa, mon amour », de Marguerite Duras</p> <p class="spip">« Nintendo Cantabile » de Marguerite Duras</p> <p class="spip">« Philippe Bouvard et Pécuchet » de Gustave Flaubert</p> <p class="spip">« Buvard et PQ chiés » de Gustave Flaubert</p> <p class="spip">« Mme Bonduelle » de Gustave Flaubert</p> <p class="spip">« Salammbic » de Gustave Flaubert</p> <p class="spip">« Les Fables de Bataille et Fontaine »</p> <p class="spip">« Le grand Môme » d'Alain Four-Niais</p> <p class="spip">« Autant en emporte le vent » de Iro fukushima</p> <p class="spip">« Le Rivage des Huitres » de Julien Gracq</p> <p class="spip">« Das Parfum » de Guerlain</p> <p class="spip">« Pour qui sonne le Carglass » d'Ernest Hemingway</p> <p class="spip">« L'Afflelou des Steppes » de Hermann Hesse</p> <p class="spip">« L'Audi 7 » de Homère</p> <p class="spip">« La possibilité Dunhill » de Michel Houellebecq</p> <p class="spip">« La possibilité d'une île flottante » de Michel Houellebecq</p> <p class="spip">« Extension du domaine Pizza Hut » de Michel Houellebecq</p> <p class="spip">« Les particules alimentaires » de Michel Houé Le Bec</p> <p class="spip">« La vache qui rit » de Victor Hugo</p> <p class="spip">« Notre Dame de Pastis » de Victor Hugo</p> <p class="spip">« Neuf trois » de Victor Hugo</p> <p class="spip">« Leroy sommer » de Eugène Ionesco</p> <p class="spip">« Le Monde selon Gap » de John Irving</p> <p class="spip">« Les liaisons dangereuse du chaud héros » de Laclos</p> <p class="spip">« La Princesse Tam Tam de Clèves » de Madame Galerie-Lafayette</p> <p class="spip">« Le Munster de la chambre jaune » de Gaston Leroux</p> <p class="spip">« Le parfum de la Saab en noir » de Gaston Leroux</p> <p class="spip">« Pourquoi j'aime Angers, mon père » de Roy Levi's</p> <p class="spip">« Triste Tropicana » de Claude Lévi-Strauss</p> <p class="spip">« L'appel de laforet immobilier » de Jack London</p> <p class="spip">« Mon frère Yves Rocher » de Pierre Loti</p> <p class="spip">« Le dernier livre » de Christine Mango</p> <p class="spip">« Le Capital » par les Marx Brothers</p> <p class="spip">« Babybel Ami » de Guy de Maupassant</p> <p class="spip">« Boule de Cif Citron » de Guy de Maupassant</p> <p class="spip">« Ben Ali » de Guy de Maupassant</p> <p class="spip">« Le Capital » de Marks et Spencer</p> <p class="spip">« Auchan en emporte l'Évian » de Margaret Mitchell</p> <p class="spip">« L'Illiade et l'eau d'Issey » Miyaké</p> <p class="spip">« Le Malade Imagin'R » de Molière</p> <p class="spip">« L'école des fans » de Molière</p> <p class="spip">« Les fourberies de ce crétin » de Molière</p> <p class="spip">« Les foutreries d'Escarpin » de Molière</p> <p class="spip">« On ne badine pas avec Zemmour » d'Alfred de Musset</p> <p class="spip">« Ainsi parlait Zara » de Frédéric Nietzsche</p> <p class="spip">« J'irai cracher sur Nothomb »</p> <p class="spip">« 1664 » de George Orwell</p> <p class="spip">« Le chateau de Mamère » de Marcel Pagnol</p> <p class="spip">« Le docteur livarot » de Boris Pasternak</p> <p class="spip">« Le matin des Magimix » de Louis Pauwels</p> <p class="spip">« Le Petit Puceau » de Pernaut</p> <p class="spip">« Le satyre est con » de Pétrone</p> <p class="spip">« Du côté de chez Swatch » de Marcel Proust</p> <p class="spip">« Patrickbruel » de François Rabelais</p> <p class="spip">« Andromackintosh » de Jean Racine</p> <p class="spip">« Plus dure sera la pute » de Franck Ribéry</p> <p class="spip">« Le Petit Bateau ivre » d'Arthur Rimbaud</p> <p class="spip">« Les Versace sataniques » de Salman Rushdie</p> <p class="spip">« La gloire de mon père » Jean Sarkozy</p> <p class="spip">« Le Quantique des Quantiques » de Erwin Schrödinger</p> <p class="spip">« Alpha Roméo et Juliette » de William Shakespeare</p> <p class="spip">« Omelette » de William Shakespeare</p> <p class="spip">« Le Sopalin d'une nuit d'été » de Shakespeare</p> <p class="spip">« Le bien-être et le néant » Philippe Starck</p> <p class="spip">« L'assassin habite au Century 21 » de S.A. Steeman</p> <p class="spip">« A l'est de Laden » de John Steinbeck</p> <p class="spip">« En rouge et noir » de Stendhal</p> <p class="spip">« La chartreuse de parmesan » de Stendhal</p> <p class="spip">« Le Casio de l'Oncle Tom » de Harriet Beecher Stowe</p> <p class="spip">« Les mystères de Paris Hilton » de Eugène Sue</p> <p class="spip">« Guère Épais » de Léon Tolstoï</p> <p class="spip">« Michel Strogonoff » de Jules Verne</p> <p class="spip">« Légumes du jour » de Boris Vian</p> <p class="spip">« Légumes du jour » par Boris Viande</p> <p class="spip">« Au pays de Candide » de Voltaire</p> <p class="spip">« Sadique » de Voltaire</p> <p class="spip">« Le joueur des chèques » par Eric Woerth</p> <p class="spip">« La serviette Nana » de Émile Zola</p> <p class="spip">« Naf-Naf » de Émile Zola</p> <p class="spip">« Au bonheur d'Etam » de Émile Zola</p> <p class="spip">« J'encule… ! » de Émile Zola</p> <p class="spip">« Terminal » de Gorgone Zola</p> <h3 class="spip"><a name='2'></a>Cinéma</h3> <p class="spip">« Darty Dancing » d'Emile Ardolino</p> <p class="spip">« Casque Dior » de Jacques Becker</p> <p class="spip">« La planète des Singer » de Tim Burton</p> <p class="spip">« Vingt mille lieues sous ta mère » de Marc Dorcel</p> <p class="spip">« Les Vittel honnies » de Federico Fellini</p> <p class="spip">« La dolce gabbana » de Federico Fellini</p> <p class="spip">« Magasin Z" » de Costa Gavras</p> <p class="spip">« Le voyage en Armani » de Robert Guédiguian</p> <p class="spip">« Barry Lipton » de Stanley Kubrick</p> <p class="spip">« Orange pressée mécanique » de Stanley Kubrick</p> <p class="spip">« Le pont de la rivière Kookai » de David Lean</p> <p class="spip">« Canon le barbare » de Penta</p> <p class="spip">« Kenzo » de Luchino Visconti</p> <p class="spip">« On achète bien les chevaux » de Florence Woerth</p> <h3 class="spip"><a name='3'></a>Bandes dessinées</h3> <p class="spip"><span class='spip_document_548 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:200px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/calembour.jpg' width="200" height="300" alt="Editions du Léopard Masqué" title="Editions du Léopard Masqué" /></span></p> <p class="spip">« Le Génie à la page » (le Génie des Alpages de F'Muuurrr )</p> <p class="spip">« Bibi et Fricotin » (Bibi Fricotin )</p> <p class="spip">« T'es où là ? » ( Téquila - Frissen et Gobi )</p> <p class="spip">« Gai de Luron » (Gai Luron de Gotlib)</p> <p class="spip">« La couette de l'oiseau du temps » (la Quête de l'oiseau du temps - Letendre et Loisel )</p> <p class="spip">« Lucien et Frank Margerin » (Lucien de Margerin )</p> <p class="spip">« Boule de Bill » (Boule et Bill de Roba, Verron )</p> <p class="spip">« Percée et peau lisse » (Persépolis - Marjanne Satrapi )</p> <p class="spip">« Le chat de Rabbin » (le chat du Rabbin de Joann Sfar)</p> <p class="spip">« Salle et machines » (Salle des machines de Jean Solé )</p> <p class="spip">« Mousse » (Maus de Art Spiegelman )</p> <p class="spip">« Le Blanc sec d'Adèle » (Adèle Blanc-Sec de Tardi )</p> <p class="spip">« Zig de Puce » (Zig et Puce )</p> <h3 class="spip"><a name='4'></a>Musique</h3> <p class="spip">L'album « Dick » de Moby</p> <p class="spip">« La poire belle hélène » de Jacques Offenbach</p> <p class="spip">« La Travolta » de Giuseppe Verdi</p> <p class="spip">« La chevauchée des vaches qui rient » de Richard Wagner</p> <hr class="spip" /> <p class="spip">Calembours « pompés » sans vergogne dans <a href="http://www.rue89.com/2011/04/02/le-livre-de-chevet-de-frederic-lefebvre-zadig-et-voltaire-198268#commentaires" target="_blank">rue 89 : Le livre de chevet de Frédéric Lefebvre ? « Zadig et Voltaire »</a> et dans <a href="http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20110405.OBS0800/la-bibliotheque-revee-de-frederic-lefebvre.html" tar(get="_blank"> Le nouvel Observateur : La bibliothèque rêvée de Frédéric Lefebvre</a>.</p> <p class="spip">Voir <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article146" class="spip_in">Proverbes et dictons idiots</a>, <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article254" class="spip_in">De l'étranger, que pense-t-on des Français ?</a>, <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article295" class="spip_in">Les expressions imagées populaires</a> et <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article308" class="spip_in">Ce que les femmes pensent des hommes</a>.</p> <p class="spip">Voir aussi <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Calembour" target="_blank">Wikipedia, Calembour</a>.</p> Sun, 01 May 2011 11:03:07 +0200 Bete Renard <h3 class="spip"><a name='1'></a>Littérature</h3> <p class="spip">« Parfumez-vous ! » de Stefan Aisselle</p> <p class="spip">« Les 3 suisses du Docteur March » de Louisa May Alcot</p> <p class="spip">« Ali Badou et les quarante voleurs »</p> <p class="spip">« Le chaussée aux moines » d'Antonin Artaud</p> <p class="spip">« Le Yop dans la Vallée » de Honoré de Balzac</p> <p class="spip">« Les Misérables » de Hugo Boss</p> <p class="spip">« Le dernier jour d'un con damné » de Hugo Boss</p> <p class="spip">« La planète des Singer » de Pierre Boulle</p> <p class="spip">« Le Pont de la rivière Kookaï » de Pierre Boulle</p> <p class="spip">« Le Spécial K » de Dino Buzzati</p> <p class="spip">« Le désert des steaks tartares » de Dino Buzzati</p> <p class="spip">« Les justes prix » d'Albert Camus</p> <p class="spip">« L'immigré » d'Albert Camus</p> <p class="spip">« Mort à Crédit agricole » de Louis-Ferdinand Céline</p> <p class="spip">« Volkswagen au bout de la nuit » de Louis-Ferdinand Céline</p> <p class="spip">« Knoor » de Louis-Ferdinand Céline</p> <p class="spip">« La dame du Cacolac » de Raymond Chandler</p> <p class="spip">« Le Génie (sans bouillir) du christianisme » de Chateaubriand</p> <p class="spip">« Le crime de l'American Express » d'Agatha Christie</p> <p class="spip">« Le crime du Pékin-express » de Agatha Christie</p> <p class="spip">« L'annonce faite à Alliot-Marie » de Paul Claudel</p> <p class="spip">« Les selles du baigneur » de Albert Cohen</p> <p class="spip">« Benz du Seigneur » d'Albert Cohen</p> <p class="spip">« Le Cidre » de Pierre Corneille</p> <p class="spip">« Lettres de mon Moulinex » d'Alphonse Daudet</p> <p class="spip">« Le neveu de Rambo » de Denis Diderot</p> <p class="spip">« Jacques le terroriste » de Denis Diderot</p> <p class="spip">« Les frères Bogdanov » de Fiodor Dostoïevski</p> <p class="spip">« Les Frères Kawasaki » de Flodor Dostoïevki</p> <p class="spip">« L'étroit mousquetaire » d'Alexandre Dumas</p> <p class="spip">« L'étroite moustiquaire » d'Alexandre Dumas</p> <p class="spip">« La Dame aux Camelia-Jordana » d'Alexandre Dumas fils.</p> <p class="spip">« Un barrage contre le Panasonic » de Marguerite Duracell</p> <p class="spip">« Ushuaïa, mon amour », de Marguerite Duras</p> <p class="spip">« Nintendo Cantabile » de Marguerite Duras</p> <p class="spip">« Philippe Bouvard et Pécuchet » de Gustave Flaubert</p> <p class="spip">« Buvard et PQ chiés » de Gustave Flaubert</p> <p class="spip">« Mme Bonduelle » de Gustave Flaubert</p> <p class="spip">« Salammbic » de Gustave Flaubert</p> <p class="spip">« Les Fables de Bataille et Fontaine »</p> <p class="spip">« Le grand Môme » d'Alain Four-Niais</p> <p class="spip">« Autant en emporte le vent » de Iro fukushima</p> <p class="spip">« Le Rivage des Huitres » de Julien Gracq</p> <p class="spip">« Das Parfum » de Guerlain</p> <p class="spip">« Pour qui sonne le Carglass » d'Ernest Hemingway</p> <p class="spip">« L'Afflelou des Steppes » de Hermann Hesse</p> <p class="spip">« L'Audi 7 » de Homère</p> <p class="spip">« La possibilité Dunhill » de Michel Houellebecq</p> <p class="spip">« La possibilité d'une île flottante » de Michel Houellebecq</p> <p class="spip">« Extension du domaine Pizza Hut » de Michel Houellebecq</p> <p class="spip">« Les particules alimentaires » de Michel Houé Le Bec</p> <p class="spip">« La vache qui rit » de Victor Hugo</p> <p class="spip">« Notre Dame de Pastis » de Victor Hugo</p> <p class="spip">« Neuf trois » de Victor Hugo</p> <p class="spip">« Leroy sommer » de Eugène Ionesco</p> <p class="spip">« Le Monde selon Gap » de John Irving</p> <p class="spip">« Les liaisons dangereuse du chaud héros » de Laclos</p> <p class="spip">« La Princesse Tam Tam de Clèves » de Madame Galerie-Lafayette</p> <p class="spip">« Le Munster de la chambre jaune » de Gaston Leroux</p> <p class="spip">« Le parfum de la Saab en noir » de Gaston Leroux</p> <p class="spip">« Pourquoi j'aime Angers, mon père » de Roy Levi's</p> <p class="spip">« Triste Tropicana » de Claude Lévi-Strauss</p> <p class="spip">« L'appel de laforet immobilier » de Jack London</p> <p class="spip">« Mon frère Yves Rocher » de Pierre Loti</p> <p class="spip">« Le dernier livre » de Christine Mango</p> <p class="spip">« Le Capital » par les Marx Brothers</p> <p class="spip">« Babybel Ami » de Guy de Maupassant</p> <p class="spip">« Boule de Cif Citron » de Guy de Maupassant</p> <p class="spip">« Ben Ali » de Guy de Maupassant</p> <p class="spip">« Le Capital » de Marks et Spencer</p> <p class="spip">« Auchan en emporte l'Évian » de Margaret Mitchell</p> <p class="spip">« L'Illiade et l'eau d'Issey » Miyaké</p> <p class="spip">« Le Malade Imagin'R » de Molière</p> <p class="spip">« L'école des fans » de Molière</p> <p class="spip">« Les fourberies de ce crétin » de Molière</p> <p class="spip">« Les foutreries d'Escarpin » de Molière</p> <p class="spip">« On ne badine pas avec Zemmour » d'Alfred de Musset</p> <p class="spip">« Ainsi parlait Zara » de Frédéric Nietzsche</p> <p class="spip">« J'irai cracher sur Nothomb »</p> <p class="spip">« 1664 » de George Orwell</p> <p class="spip">« Le chateau de Mamère » de Marcel Pagnol</p> <p class="spip">« Le docteur livarot » de Boris Pasternak</p> <p class="spip">« Le matin des Magimix » de Louis Pauwels</p> <p class="spip">« Le Petit Puceau » de Pernaut</p> <p class="spip">« Le satyre est con » de Pétrone</p> <p class="spip">« Du côté de chez Swatch » de Marcel Proust</p> <p class="spip">« Patrickbruel » de François Rabelais</p> <p class="spip">« Andromackintosh » de Jean Racine</p> <p class="spip">« Plus dure sera la pute » de Franck Ribéry</p> <p class="spip">« Le Petit Bateau ivre » d'Arthur Rimbaud</p> <p class="spip">« Les Versace sataniques » de Salman Rushdie</p> <p class="spip">« La gloire de mon père » Jean Sarkozy</p> <p class="spip">« Le Quantique des Quantiques » de Erwin Schrödinger</p> <p class="spip">« Alpha Roméo et Juliette » de William Shakespeare</p> <p class="spip">« Omelette » de William Shakespeare</p> <p class="spip">« Le Sopalin d'une nuit d'été » de Shakespeare</p> <p class="spip">« Le bien-être et le néant » Philippe Starck</p> <p class="spip">« L'assassin habite au Century 21 » de S.A. Steeman</p> <p class="spip">« A l'est de Laden » de John Steinbeck</p> <p class="spip">« En rouge et noir » de Stendhal</p> <p class="spip">« La chartreuse de parmesan » de Stendhal</p> <p class="spip">« Le Casio de l'Oncle Tom » de Harriet Beecher Stowe</p> <p class="spip">« Les mystères de Paris Hilton » de Eugène Sue</p> <p class="spip">« Guère Épais » de Léon Tolstoï</p> <p class="spip">« Michel Strogonoff » de Jules Verne</p> <p class="spip">« Légumes du jour » de Boris Vian</p> <p class="spip">« Légumes du jour » par Boris Viande</p> <p class="spip">« Au pays de Candide » de Voltaire</p> <p class="spip">« Sadique » de Voltaire</p> <p class="spip">« Le joueur des chèques » par Eric Woerth</p> <p class="spip">« La serviette Nana » de Émile Zola</p> <p class="spip">« Naf-Naf » de Émile Zola</p> <p class="spip">« Au bonheur d'Etam » de Émile Zola</p> <p class="spip">« J'encule… ! » de Émile Zola</p> <p class="spip">« Terminal » de Gorgone Zola</p> <h3 class="spip"><a name='2'></a>Cinéma</h3> <p class="spip">« Darty Dancing » d'Emile Ardolino</p> <p class="spip">« Casque Dior » de Jacques Becker</p> <p class="spip">« La planète des Singer » de Tim Burton</p> <p class="spip">« Vingt mille lieues sous ta mère » de Marc Dorcel</p> <p class="spip">« Les Vittel honnies » de Federico Fellini</p> <p class="spip">« La dolce gabbana » de Federico Fellini</p> <p class="spip">« Magasin Z" » de Costa Gavras</p> <p class="spip">« Le voyage en Armani » de Robert Guédiguian</p> <p class="spip">« Barry Lipton » de Stanley Kubrick</p> <p class="spip">« Orange pressée mécanique » de Stanley Kubrick</p> <p class="spip">« Le pont de la rivière Kookai » de David Lean</p> <p class="spip">« Canon le barbare » de Penta</p> <p class="spip">« Kenzo » de Luchino Visconti</p> <p class="spip">« On achète bien les chevaux » de Florence Woerth</p> <h3 class="spip"><a name='3'></a>Bandes dessinées</h3> <p class="spip"><span class='spip_document_548 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:200px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/calembour.jpg' width="200" height="300" alt="Editions du Léopard Masqué" title="Editions du Léopard Masqué" /></span></p> <p class="spip">« Le Génie à la page » (le Génie des Alpages de F'Muuurrr )</p> <p class="spip">« Bibi et Fricotin » (Bibi Fricotin )</p> <p class="spip">« T'es où là ? » ( Téquila - Frissen et Gobi )</p> <p class="spip">« Gai de Luron » (Gai Luron de Gotlib)</p> <p class="spip">« La couette de l'oiseau du temps » (la Quête de l'oiseau du temps - Letendre et Loisel )</p> <p class="spip">« Lucien et Frank Margerin » (Lucien de Margerin )</p> <p class="spip">« Boule de Bill » (Boule et Bill de Roba, Verron )</p> <p class="spip">« Percée et peau lisse » (Persépolis - Marjanne Satrapi )</p> <p class="spip">« Le chat de Rabbin » (le chat du Rabbin de Joann Sfar)</p> <p class="spip">« Salle et machines » (Salle des machines de Jean Solé )</p> <p class="spip">« Mousse » (Maus de Art Spiegelman )</p> <p class="spip">« Le Blanc sec d'Adèle » (Adèle Blanc-Sec de Tardi )</p> <p class="spip">« Zig de Puce » (Zig et Puce )</p> <h3 class="spip"><a name='4'></a>Musique</h3> <p class="spip">L'album « Dick » de Moby</p> <p class="spip">« La poire belle hélène » de Jacques Offenbach</p> <p class="spip">« La Travolta » de Giuseppe Verdi</p> <p class="spip">« La chevauchée des vaches qui rient » de Richard Wagner</p> <hr class="spip" /> <p class="spip">Calembours « pompés » sans vergogne dans <a href="http://www.rue89.com/2011/04/02/le-livre-de-chevet-de-frederic-lefebvre-zadig-et-voltaire-198268#commentaires" target="_blank">rue 89 : Le livre de chevet de Frédéric Lefebvre ? « Zadig et Voltaire »</a> et dans <a href="http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20110405.OBS0800/la-bibliotheque-revee-de-frederic-lefebvre.html" tar(get="_blank"> Le nouvel Observateur : La bibliothèque rêvée de Frédéric Lefebvre</a>.</p> <p class="spip">Voir <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article146" class="spip_in">Proverbes et dictons idiots</a>, <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article254" class="spip_in">De l'étranger, que pense-t-on des Français ?</a>, <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article295" class="spip_in">Les expressions imagées populaires</a> et <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article308" class="spip_in">Ce que les femmes pensent des hommes</a>.</p> <p class="spip">Voir aussi <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Calembour" target="_blank">Wikipedia, Calembour</a>.</p> Les Saints de glace http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?article299 <p class="spip"><span class='spip_document_547 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:240px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/StGlace.jpg' width="240" height="124" alt="Seins de glace" title="Seins de glace" /></span></p> <p class="spip"><strong class="spip">Saint Mamert</strong>, fêté le 11 mai, Archevêque de Vienne en Gaule, mort en 474. Il a introduit la fête des Rogations [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb65" name="nh65" id="nh65" class="spip_note" title='[65] Rogations, du latin rogatio : « demander ». Processions chantées pendant (...)' >65</a>] à partir de 470. <br /><strong class="spip">Saint Pancrace</strong>, fêté le 12 mai. Neveu de Saint-Denis martyr, mort en 304 à l'âge de 14 ans. <br /><strong class="spip">Saint Servais</strong> , fêté le 13 mai. Évêque de Tongres en Belgique, mort en 384.</p> <p class="spip">Rabelais les appelait : « <i class="spip">saints gresleurs, geleurs et gasteurs de bourgeons</i> »</p> <p class="spip">Ne cherchez pas sur les calendriers la trilogie de ces saints. Ils ont été remplacés au cours des siècles par d'autres saints . Ce sont les conciles de l'Eglise catholique qui « nettoyèrent » le calendrier de tous les personnages donnant lieu à des pratiques rituelles peu conformes avec la liturgie et considérées comme entachées de fond païen. <br />Cette substitution fut terminée lors du dernier concile de l'Eglise catholique en 1960 et c'est ainsi que nos « braves saints de glace » furent rayés et remplacés par <strong class="spip">sainte Estelle</strong>, <strong class="spip">saint Achille</strong> et <strong class="spip">sainte Rolande</strong>.</p> <h3 class="spip"><a name='1'></a>Du calendrier julien au calendrier grégorien</h3> <p class="spip">Avant la conception du calendrier grégorien [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb66" name="nh66" id="nh66" class="spip_note" title='[66] Le calendrier grégorien porte le nom de son instigateur, le pape (...)' >66</a>] en 1582, les dates étaient données dans le calendrier julien de la Rome antique, qui méconnaissait les caractéristiques orbitales précises de la Terre. Ainsi, la fête d'un saint correspond, en 1582, à une date de 10 jours plus tôt que celle de la réforme de 1582 (où le 5 octobre « julien » est devenu, le même jour, le 15 octobre « grégorien »). Il y avait donc à cette époque 10 jours en trop dans l'ancien calendrier julien.</p> <h3 class="spip"><a name='2'></a>Explication astronomique</h3> <p class="spip">Certains expliqueraient la tradition des saints de glace par un phénomène astronomique coïncidant à cette période chaque année : <br />« <i class="spip">vers la mi-mars, l'orbite de la terre passerait par une zone de l'espace sidéral particulièrement chargée de poussières, ce qui entraînerait une baisse de l'apport solaire sur notre planète et donc une diminution de la température.</i> » <br />Cette explication est infirmée par le fait que les astronomes ne connaissent aucun disque de poussière de ce type.</p> <h3 class="spip"><a name='3'></a>Explication métérologique</h3> <p class="spip">Le mois de mai correspond, dans les latitudes moyennes de l'hémisphère nord, à la fin de la rapide circulation de systèmes météorologiques d'hiver. Le passage de fronts froids, amenant de l'air du nord, se produit donc encore de temps à autre. Quand le ciel se dégage ensuite sous un anticyclone, la perte de chaleur est encore importante, surtout la nuit (voir <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?breve39" class="spip_in">La lumière de la lune rousse fait geler les plantes</a>). Il est donc normal d'avoir des périodes froides à cette époque même si la tendance des températures est à la hausse. D'ailleurs, les archives de Météo-France sur 70 ans (1939-2009) montrent que ce phénomène ne s'est déroulé que 4 fois. <br />Avec le réchauffement climatique, il faut donc non seulement avancer les saints de glace de plusieurs semaines, mais, en plus, il faut savoir qu'ils ont perdu de leur virulence. <br />En moyenne, le dernier jour de gel se produit deux semaines plus tôt aujourd'hui qu'il y a vingt ans, et trois semaines plus tôt que dans les années 60. Ce décalage s'observe partout, quelle que soit l'altitude, et même si les années records ne sont pas les mêmes.</p> <p class="spip">Croyance populaire infondée, les saints de glace restent tout de même utiles pour les jardiniers et agriculteurs, notamment pour se rappeler quand la période climatologique de gel possible se termine. Sa popularité est encore vivace, comme en attestent les nombreux dictons qui lui sont consacrés.</p> <p class="spip">« <i class="spip">Saints Mamert, Pancrace et Servais sont toujours des saints de glace.</i> » <br />« <i class="spip">Saints Pancrace, Servais et Boniface apportent souvent la glace.</i> » <br />« <i class="spip">Avant Saint-Servais, point d'été ; après Saint-Servais, plus de gelée.</i> » <br />« <i class="spip">Saint-Servais, Saint-Pancrace et Saint-Mamert font à trois un petit hiver.</i> »</p> <p class="spip">Voir <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Saints_de_glace" target="_blank">Wikipedia, saints de glace</a></p> Sun, 24 Apr 2011 17:47:16 +0200 Bete Renard <p class="spip"><span class='spip_document_547 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:240px;'> <img src='http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/IMG/jpg/StGlace.jpg' width="240" height="124" alt="Seins de glace" title="Seins de glace" /></span></p> <p class="spip"><strong class="spip">Saint Mamert</strong>, fêté le 11 mai, Archevêque de Vienne en Gaule, mort en 474. Il a introduit la fête des Rogations [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb67" name="nh67" id="nh67" class="spip_note" title='[67] Rogations, du latin rogatio : « demander ». Processions chantées pendant (...)' >67</a>] à partir de 470. <br /><strong class="spip">Saint Pancrace</strong>, fêté le 12 mai. Neveu de Saint-Denis martyr, mort en 304 à l'âge de 14 ans. <br /><strong class="spip">Saint Servais</strong> , fêté le 13 mai. Évêque de Tongres en Belgique, mort en 384.</p> <p class="spip">Rabelais les appelait : « <i class="spip">saints gresleurs, geleurs et gasteurs de bourgeons</i> »</p> <p class="spip">Ne cherchez pas sur les calendriers la trilogie de ces saints. Ils ont été remplacés au cours des siècles par d'autres saints . Ce sont les conciles de l'Eglise catholique qui « nettoyèrent » le calendrier de tous les personnages donnant lieu à des pratiques rituelles peu conformes avec la liturgie et considérées comme entachées de fond païen. <br />Cette substitution fut terminée lors du dernier concile de l'Eglise catholique en 1960 et c'est ainsi que nos « braves saints de glace » furent rayés et remplacés par <strong class="spip">sainte Estelle</strong>, <strong class="spip">saint Achille</strong> et <strong class="spip">sainte Rolande</strong>.</p> <h3 class="spip"><a name='1'></a>Du calendrier julien au calendrier grégorien</h3> <p class="spip">Avant la conception du calendrier grégorien [<a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/#nb68" name="nh68" id="nh68" class="spip_note" title='[68] Le calendrier grégorien porte le nom de son instigateur, le pape (...)' >68</a>] en 1582, les dates étaient données dans le calendrier julien de la Rome antique, qui méconnaissait les caractéristiques orbitales précises de la Terre. Ainsi, la fête d'un saint correspond, en 1582, à une date de 10 jours plus tôt que celle de la réforme de 1582 (où le 5 octobre « julien » est devenu, le même jour, le 15 octobre « grégorien »). Il y avait donc à cette époque 10 jours en trop dans l'ancien calendrier julien.</p> <h3 class="spip"><a name='2'></a>Explication astronomique</h3> <p class="spip">Certains expliqueraient la tradition des saints de glace par un phénomène astronomique coïncidant à cette période chaque année : <br />« <i class="spip">vers la mi-mars, l'orbite de la terre passerait par une zone de l'espace sidéral particulièrement chargée de poussières, ce qui entraînerait une baisse de l'apport solaire sur notre planète et donc une diminution de la température.</i> » <br />Cette explication est infirmée par le fait que les astronomes ne connaissent aucun disque de poussière de ce type.</p> <h3 class="spip"><a name='3'></a>Explication métérologique</h3> <p class="spip">Le mois de mai correspond, dans les latitudes moyennes de l'hémisphère nord, à la fin de la rapide circulation de systèmes météorologiques d'hiver. Le passage de fronts froids, amenant de l'air du nord, se produit donc encore de temps à autre. Quand le ciel se dégage ensuite sous un anticyclone, la perte de chaleur est encore importante, surtout la nuit (voir <a href="http://sornettes.free.fr/spip/plugins/auto/jeux/styles/plugins/auto/eva-web30/eva_styles/spip.php?breve39" class="spip_in">La lumière de la lune rousse fait geler les plantes</a>). Il est donc normal d'avoir des périodes froides à cette époque même si la tendance des températures est à la hausse. D'ailleurs, les archives de Météo-France sur 70 ans (1939-2009) montrent que ce phénomène ne s'est déroulé que 4 fois. <br />Avec le réchauffement climatique, il faut donc non seulement avancer les saints de glace de plusieurs semaines, mais, en plus, il faut savoir qu'ils ont perdu de leur virulence. <br />En moyenne, le dernier jour de gel se produit deux semaines plus tôt aujourd'hui qu'il y a vingt ans, et trois semaines plus tôt que dans les années 60. Ce décalage s'observe partout, quelle que soit l'altitude, et même si les années records ne sont pas les mêmes.</p> <p class="spip">Croyance populaire infondée, les saints de glace restent tout de même utiles pour les jardiniers et agriculteurs, notamment pour se rappeler quand la période climatologique de gel possible se termine. Sa popularité est encore vivace, comme en attestent les nombreux dictons qui lui sont consacrés.</p> <p class="spip">« <i class="spip">Saints Mamert, Pancrace et Servais sont toujours des saints de glace.</i> » <br />« <i class="spip">Saints Pancrace, Servais et Boniface apportent souvent la glace.</i> » <br />« <i class="spip">Avant Saint-Servais, point d'été ; après Saint-Servais, plus de gelée.</i> » <br />« <i class="spip">Saint-Servais, Saint-Pancrace et Saint-Mamert font à trois un petit hiver.</i> »</p> <p class="spip">Voir <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Saints_de_glace" target="_blank">Wikipedia, saints de glace</a></p>